Le cavalier de plomb de l'année : Andreas Helgstrand

Crédit : Scoopdyga

Lundi 21 décembre - 14h30 | Johanna Zilberstein

Le cavalier de plomb de l'année : Andreas Helgstrand

Pendant la période des fêtes, GrandPrix-Replay évoque chaque jour les hommes, femmes et chevaux qui ont fait l'année équestre 2015. Ce lundi 21 décembre, il s'agit du dresseur danois Andreas Helgstrand, cité dans plusieurs scandales tout au long de l'année. 

 - Le cavalier de plomb de l'année : Andreas Helgstrand

En 2013, Akeem Foldager avait permis à Andreas Helgstrand de prendre part aux championnats d'Europe de Herning.
Crédit : Scoopdyga

Mauvaise année pour Andreas Helgstrand. Le dresseur danois, particulièrement connu depuis les Jeux équestres mondiaux de 2006, où il a brillé avec l'exceptionnelle Blue Hors Matine, n'occupe plus le haut de l'affiche pour les mêmes raisons. Car, en 2015, c'est au coeur de plusieurs scandales de maltraitance que son nom a été prononcé. Sportivement, le dresseur s'est fait plutôt discret, avec seulement quatre compétitions internationales à son compteur.
Si 2014 s'était plutôt bien terminée, avec son acquittement dans l'affaire de maltraitance de son cheval Akeem Foldager, apparu avec la langue bleue lors d'une démonstration donnée à l'occasion de portes ouvertes, l'année suivante n'a pas franchement suivi cette voie. En effet, début février 2015, Andreas Helgstrand apprend ainsi qu'il écope d'une période probatoire et d'une réprimande en appel de la part de sa fédération, toujours dans l'affaire Akeem Foldager, pour non-respect de l'éthique. Pourtant, les examens menés par l'instance s'étaient tous révélés négatifs. Trois jours plus tard, le cavalier annonce la vente du hongre, qui évoluera désormais avec l'Américaine Charlotte Jorst, avec laquelle il fait son retour en octobre dernier, s'adjugeant le Grand Prix d'une compétition nationale en Californie, avec la moyenne de 72.700%.
Quelques mois après ce premier coup dur, en mai, le Danois décide de reprendre le chemin de la compétition. Il participe ainsi au CDI 3* d'Odense, où il termine notamment troisième du Grand Prix avec la moyenne de 69.380% associé à Toerveslettens Stamina. La machine semble relancée, et le dresseur se présente alors au CDIO 3* d'Aalborg, puis au CDIO 5* de Falsterbo, en juillet, avec la même jument grise. Mais le répit est de courte durée.

 - Le cavalier de plomb de l'année : Andreas Helgstrand

Stamina est apparue la tête dans le poitrail sur le paddock du CDIO 5* de Falsterbo.
Crédit : Crispin Johanessen

Fin août, le scandale éclate à nouveau. Cette fois, c'est avec Stamina qu'Andreas Helgstrand est pointé du doigt. Une série de photos montre ainsi la jument le nez dans le poitrail à l'échauffement. Le cavalier réagit immédiatement et relate les faits, avant de rappeler à quel point il est contre la maltraitance et la violence envers les chevaux. "Avec les outils de photographie modernes, il est très facile de prendre beaucoup d’images à la seconde et de faire paraître un cavalier ou un cheval fantastique ou désespéré, simplement parce que l’on ne voit qu’une infime partie d’un mouvement, spécialement pendant la détente, qui peut être influencée par de nombreux facteurs. De plus, les photographes ne sont pas légitimes pour juger de la qualité d’une monte’’, explique-t-il. ’’Nous sommes des athlètes et nos chevaux aussi. La force ou la violence sont contre-productifs et vont à l’encontre de nos valeurs fondamentales.’’ Mais cela ne suffit pas à rassurer les défenseurs de la cause équine, alors que les photos de Falsterbo circulent allègrement sur les réseaux sociaux. La Fédération équestre internationale ainsi que la fédération danoise décident alors d'ouvrir une enquête. 
Début octobre, l'instance nationale décide d'agir. Andreas Helgstrand sera désormais filmé sur la détente et la reprise de chacunes des compétitions auxquelles il va participer.Une décision compréhensible, qui sera sans doute d'une grande aide au moment de séparer le vrai du faux. ’’Avec cette solution, nous espérons dissiper tous les doutes quant au respect du bien-être du cheval, ce qui est dans l’intérêt de tout le monde’’, explique ainsi la fédération danoise dans un communiqué.
Toujours étant que depuis Falsterbo, Andreas Helgstrand n'est sorti qu'une seule fois en concours, début août, lors des championnats du monde Jeunes Chevaux de Verden. En revanche, il a disparu de la scène internationale depuis.
Espérons que celui qui a fait lever le stade d'Aix-la-Chapelle tout entier à l'été 2006 pourra retrouver, dix ans plus tard, le chemin de la performance et saura sortir de ce cercle infernal. 

À lire également...

Réagissez

  • fely - le 22/12

    il n'y a pas que lui......