Deux Whitaker sur le podium du soir à Londres

William Whitaker et Balibu en route pour la victoire.

Samedi 19 décembre - 23h30 | Yeelen Ravier

Deux Whitaker sur le podium du soir à Londres

La soirée au CSI 5* de Londres s'est terminée par une épreuve à 1,55m avec barrage, qui a couronné William Whitaker et son jeune Balibu. La Finlandaise Anna-Julia Kontio a terminé excellente deuxième sur Fardon, tandis que John Whitaker a complété le podium avec Ornellaia.

L'épreuve majeure du jour du CSI 5* de Londres a commencé à vingt-et-une heures, heure locale. Après des habituels spectacles et animations en tous genres, les barres montées à 1,55m ont vu vingt-et-un partants s'enchainer. Premier à s'élancer, l'Italien Emanuele Gaudiano a signé un score vierge de pénalité, associé à son excellent Caspar. Son successeur Marco Kutscher en fera de même avec son Balermo, plutôt décevant les deux premiers jours et se rattrapant donc de ses petites baisses de forme. Deux Irlandais, Cian O'Connor et Bertram Allen, se sont enchainés et ont signé le sans-faute attendu, avec beaucoup de chance pour ce dernier puisque plusieurs ont rebondi. 
Le parcours, en apparence plutôt délicat à l'oeil, s'est finalement révélé assez facile avec un chronomètre très large, et les zéro se sont accumulés. C'est sans surprise que le maître Ludger Beerbaum a imité ses concurrents en bouclant un très beau tour aux rênes du prometteur Colestus, fils de Cornet Obolensky. William Whitaker en a fait de même sur son alezan Balibu, et sera rejoint plus tard par ses parentés John et Michael Whitaker, respectivement associés à Ornellaia et Quelbora Merze. Le Norvégien Geir Gulliksen a ensuite déroulé un beau tour aux commandes de Charleville, fils de Quasimodo Z. Après la petite contre-performance de Maikel van der Vleuten, qui a préféré abandonner après seize points de sa bouillonnante Kisby, Scott Brash s'est qualifié pour le barrage avec Hello Forever, pour le plus grand bonheur de ses supporters. Steve Guerdat, Marcus Ehning et Anna-Julia Kontio ont complété le groupe de treize barragistes, soit plus de la moitié des partants.

Les Whitaker enflamment leur public

Le barrage a donc commencé pas plus de cinq minutes après la fin de cette première manche. En ouvreur, Emanuele Gaudiano a tout de suite montré la marche à suivre en bouclant un sans-faute rapide en 32"46, aux rênes de Caspar. Trois parcours soldés par huit points se sont succédé ; Marco Kutscher, Cian O'Connor et Bertram Allen n'ont pas trouvé la clé de ce parcours, deux d'entre eux pêchant dans le délicat double. Ludger Beerbaum a alors relancé les scores vierges en signant un joli tour accompagné d'un Colestus très frais. Premier Britannique à s'élancer, William Whitaker avait coeur à imiter la performance de Jessica Mendoza d'hier soir. En selle sur Balibu, le jeune anglophone a franchi la ligne d'arrivée très rapidement et sans barre à terre, en 31"89.
Après un tour à quatre points pour Geir Gulliksen qui a pris son temps avec Charleville, Scott Brash a tout tenté. L'Écossais, assurément assoiffé de victoires, a déroulé un sublime début de tour encouragé par le public, mais a dû essuyer un refus de l'énigmatique Hello Forever. Tout comme le Norvégien, Steve Guerdat a préféré soigner avec Albfuehren's Happinness, écopant malencontreusement de quatre points. Plutôt performant ce week-end, Marcus Ehning n'a pas réussi non plus à prendre la tête de l'épreuve, son Gin Chin van het Lindenhof faisant tomber les deux derniers éléments du barrage. Deuxième Whitaker à se présenter, John a réalisé une magnifique prestation, congratulée d'applaudissements de ses fervents supporters, en signant un sans-faute en 32"09. Son frère Michael n'a pas eu la même chance et n'a pu éviter une faute de Quelbora Merze sur l'avant-dernier suite à un virage peut-être trop gourmand. Ultime partant, Anna-Julia Kontio a tenté de rivaliser avec William Whitaker sur son fils de Corland, Fardon, mais a dû se contenter d'une deuxième place derrière le Britannique.

Les résultats ici.

À lire également...

Réagissez