Les dix dates qui ont fait la légende Nelson Pessoa

Crédit : Scoopdyga

Jeudi 17 décembre - 15h09 | Johanna Zilberstein

Les dix dates qui ont fait la légende Nelson Pessoa

Hier, le légendaire Nelson Pessoa a fêté ses quatre-vingt ans. Pas franchement amateur d'équitation dès son plus jeune âge, Neco est pourtant devenu en quelques décennies, le très respecté et admiré Sorcier Brésilien. À cette occasion, GrandPrix-Replay revient sur dix dates clés qui ont contribué à forger la légende Nelson Pessoa.

 - Les dix dates qui ont fait la légende Nelson Pessoa

Nelson Pessoa avec Huipil (ici à Aix-la-Chapelle), le cheval avec lequel il a terminé cinquième des Jeux olympiques de Tokyo, en 1964.

1947 : Le petit Nelson, douze ans, commence l'équitation, poussé par son père. La peur rend ses débuts plutôt difficiles, mais il ne lui faut qu'un an pour se passionner pour le sport.

1956 : Il remporte son premier Grand Prix à Bruxelles, dans cette Belgique si chère à son coeur, où il fondera en 2000 le Haras de Ligny, à Fleurus.

1956 : Nelson Pessoa, devenu cavalier talentueux, participe à ses premiers Jeux olympiques, en selle sur Relincho. Cette seizième olympiade de l'ère moderne se tient à Melbourne mais, en raison des législations très strictes en matière d'entrée des animaux sur le territoire australien, les épreuves équestres sont délocalisées à Stockholm, en Suède. Il termine trente-troisième.

1961 : Après s'être marié au Brésil, il rejoint définitivement l'Europe. D'abord, la Suisse, à Genève, puis la France, à Chantilly, et enfin la Belgique.

1964 : Il inscrit son meilleur résultats lors des Jeux olympiques à Tokyo, où il prend la cinquième place sur Huipil.

 - Les dix dates qui ont fait la légende Nelson Pessoa

Il l'avoue volontiers, sa plus grande réussite est celle de son fils, Rodrigo.
Crédit : Scoopdyga

1966 : Le Brésilen devient champion d'Europe lors des championnats de Lucerne, en Suisse. Les premiers championnats ouverts au non-européens... Et les derniers.

1984 : Avec Special Envoy, il termine deuxième de la finale de la Coupe du monde à Göteborg, remportée par le Canadien Mario Deslauriers, plus jeune vainqueur de l'histoire à dix-neuf ans. En 1991, avec le même Special Envoy et sur la même piste suédoise, Nelson Pessoa terminera à nouveau deuxième.

1994 : Vainqueur du Grand Prix d'Aix-la-Chapelle à deux reprises, il est cette fois battu au barrage par son fils, Rodrigo. Quelques semaines plus tard, il prend la cinquième place des Jeux équestres mondiaux de la Haye, avec Chouman.

1999 : À soixante-quatre ans, alors qu'il fait toujours partie de l'équipe brésilienne avec laquelle il participe encore aux Coupes des nations, il passe définitivement le flambeau à son fils, Rodrigo.

2004 : Rodrigo est sacré champion olympique à Athènes, avec Baloubet du Rouet, qu'il a formé et fait débuter en compétition. "Depuis le début, mon père a été mon plus grand supporter, mon modèle principal et mon coach suprême. Sans lui, sans l'expérience qu'il m'a transmise, je pense que je n'en serais pas là aujourd'hui", explique Rodrigo sur son site internet.

À lire également...

Réagissez