Triomphe historique de Carl Hester à Londres

Crédit : Jon Stroud/FEI

Jeudi 17 décembre - 09h37 | Camille Judet-Chéret

Triomphe historique de Carl Hester à Londres

Hier soir, les tribunes de l'Olympia de Londres affichaient complet pour la Reprise Libre en Musique du Reem Acra FEI World Cup. Le niveau de cette épreuve était tout à fait exceptionnel puisque les quinze participants qualifiés suite au Grand Prix ont dépassé la barre des 72%. La jeune cavalière britannique Hayley Watson-Greaves est longtemps restée en tête du premier groupe avec son Rubins Nite de onze ans signant une performance à 75.075%. Adorée du public local, Lara Griffith a ensuite ouvert un nouveau chapitre de la compétition en décrochant la note de 78.025% lui permettant de conclure à la quatrième place du classement définitif. 

Carl Hester a été acclamé pendant de longues minutes par son public suite à sa victoire historique dans ce CDI-W de Londres avec son cheval Nip Tuck. La standing ovation était amplement méritée puisque le couple a présenté une toute nouvelle reprise en musique du plus haut niveau récompensée par un 83.750% par les juges. Au-delà de la parfaite exécution technique, c'est tout particulièrement grâce au degré de difficulté que Carl l'a emporté ce soir. Son enchaînement dès l'entrée d'une pirouette complète au piaffer suivie d'une double pirouette au galop a fait sensation.  "J'ai souvent été deuxième ici", a plaisanté Carl Hester. "Beaucoup pensent qu'une médaille en championnat est la performance la plus mémorable. Je dois admettre que de gagner ici avec ce cheval, c'est probablement ma plus belle victoire. Je suis particulièrement fier de Nip Tuck, il est encore jeune et n'était pas prédestiné au dressage. Pour créer cette reprise, j'ai réfléchi à tous les enchaînements les plus compliqués car c'est l'unique option pour faire gagner ce type de cheval.  Nip Tuck m'a enseigné qu’il ne faut jamais dire jamais. Il ne reprendra les concours que vers le mois de mars maintenant. D'ici la fin de l'année, il va avoir droit à une vraie pause et profiter du paddock. Ensuite, il aura un travail léger, multipliera les balades avec son groom, Alan, et ira comme à son habitude au centre de remise en forme deux fois par semaine pour des séances sur le tapis roulant aquatique. En 2016, nos chevaux vont moins voyager afin de les épargner au maximum avant le long transport pour Rio."
 
Charlotte Dujardin, dont le complice Uthopia n'avait plus foulé un rectangle de dressage depuis deux ans, a souffert de quelques erreurs dans le travail du piaffer-passage, ce qui a relégué le couple à la deuxième place du classement avec 82.550%. "J'ai été battue et j'en suis ravie car ce soir Carl et Nip Tuck m'ont vraiment donné la chair de poule ! Ils ont tellement répété cette reprise que le plaisir est intact de les voir triompher ici à Londres. Uthopia était un peu fatigué après sa victoire dans le Grand Prix hier mais être associée à ce cheval après qu'il ait été travaillé par Carl, c'est un régal !"
 
Le Néerlandais Hans Peter Minderhoud est resté fidèle à la troisième place avec Glock's Flirt et une belle moyenne de 80.975%. Pour l'instant en tête de la ligue européenne dans cette coupe du monde, le compagnon d'Edward Gal s'estime chanceux de concourir dans ce niveau d'épreuve avec pas moins de trois chevaux : Flirt, Johnson et Romanov. "Je savais qu'il serait difficile de battre à domicile ces deux stars britanniques mais Carl et Charlotte sont de bons amis et je suis content pour eux. Mon cheval a tout donné pour moi ce soir. C'est sûr, il est moins magnifique que mes étalons mais quand un cheval évite toutes les fautes pour son cavalier, c'est extraordinaire."
 

À lire également...

Réagissez

  • minouchat - le 22/12

    Un grand bonheur de voir quelle complicité unit ces deux là (petite larme versée lors de la video de cette reprise si fluide...) !!! Maître Carl, bravo et continuez à aimer vos Chevaux, avant la compétition...