Les dresseurs ouvrent le bal à Londres

Crédit : Scoopdyga

Lundi 14 décembre - 19h03 | Johanna Zilberstein

Les dresseurs ouvrent le bal à Londres

Avant le CSI 5*-W, l'Olympia de Londres va accueillir les dresseurs le temps du traditionnel CDI-W. Le public britannique va ainsi pouvoir applaudir sa championne, Charlotte Dujardin, le temps d'une compétition où la championne d'Europe, olympique et du monde aura fort à faire pour conserver sa suprématie, surtout sans Valegro.

LES ENJEUX
Dès demain, Londres va être le théâtre de la sixième étape du circuit d'Europe de l'Ouest de la Coupe du monde. En l'absence du trio de tête, composé du Suédois Patrik Kittel, de la Suissesse Marcela Krinke-Susmelj et de l'Allemande Jessica von Bredow-Werndl, le Néerlandais Hans-Peter Minderhoud va pouvoir tenter de monter un peu plus haut dans le classement.
Préservé pour les Jeux olympiques, Valegro, la star de Charlotte Dujardin, ne sera pas en piste, laissant le champ libre pour la victoire aux concurrents de la Britannique. La bataille est donc ouverte !

À NE PAS MANQUER
Tête d'affiche du concours londonien, Charlotte Dujardin n'est cette fois pas associée à sa vedette Valegro mais à Uthopia, la monture de son maître Carl Hester, qui sera également présent, en selle sur Nip Tuck. Il faudra également surveiller l'Irlandais Judy Reynolds, en constante progression avec Vancouver K. Le Néerlandais Hans-Peter Minderhoud représente également une belle chance de victoire avec Glock's Flirt, tout comme son compatriote Diederik van Silfhout sur Bozanjo. Attention également à la Russe Inna Logutenkova.

DANS LE RÉTRO
L'an passé, Charlotte Dujardin s'était imposée avec Valegro, établissant du même coup un nouveau record du monde à 94.300%. Elle avait ainsi devancé le Néerlandais Edward Gal, sur Glock's Undercover, et l'Allemande Jessica von Bredow-Werndl avec Unee BB.

LE GUIDE
Le Grand Prix aura lieu demain tandis que la Reprise Libre en Musique se tiendra mercredi soir.

La liste des engagés ici
Le programme ici
Le classement provisoire de la ligue d'Europe de l'Ouest ici

À lire également...

Réagissez