Lundi 14 décembre - 17h43 | Johann

’’J’ai l’esprit encore totalement à Genève’’, Steve Guerdat

Hier après-midi, Steve Guerdat s'est offert le Grand Prix CSI 5* de Genève. Avec Nino des Buissonnets, le Suisse s'est imposé à domicile, devant son public. Un triomphe qui vient couronner une saison particulière de la plus belle des manières. Le Jurassien est revenu sur cette belle après-midi de décembre.

Vous venez de remporter le Grand Prix CSI 5* de Genève, chez vous, devant votre public. Un beau cadeau de Noël ?
Steve Guerdat : Oui c’est certain. Le Majeur de Genève est très particulier pour moi, je le place au même niveau qu’un championnat. Je me suis préparé au mieux et j’ai fait en sorte que mes chevaux soient au meilleur de leur forme et frais pour ce concours. Je suis maintenant très heureux de ce succès. Nino est un cheval hors du commun, il est tout simplement génial. J’ai beaucoup de chance !
 
Vous étiez le neuvième cavalier à prendre le départ dans le barrage et il restait encore sept concurrents, avant que vous soyez assuré de votre victoire. Comment vit-on ces minutes ? 
S. G. : Elles paraissent être des heures ! Cela semble une éternité et vous ne pouvez plus rien faire. Il ne vous reste qu’à regarder les autres cavaliers et espérer que vous avez été assez rapide pour l’emporter.
 
Tout le public à espérer jusqu’au bout avec vous. Que ressent-on, lorsque l’on est acclamé par toute l’arène ? Est-ce que ces encouragements vous ont transcendé ?
S. G. : Lorsque le public me soutient ainsi, c’est évidemment un sentiment incroyable. On ne pense à plus rien d’autre qu’au parcours, on reste concentré pour donner son maximum. Et lorsque tout se déroule parfaitement et que le public crie de joie à la fin du barrage, c’est tout simplement unique. Mais je n’étais pas encore certain que mon chronomètre serait assez bon. C’est pour ça que j’ai essayé de garder la tête froide, alors même que je ressentais déjà une joie immense.
 
Avec votre victoire dans le Majeur de Genève, vous êtes dans la course pour accomplir le Rolex Grand Slam. Que représente pour vous cette compétition ?
S. G. : Le Rolex Grand Slam est une compétition très particulière, un défi spécial pour chaque cavalier. Les Majeurs de Genève, Aix-la-Chapelle et Spruce Meadows sont des classiques du sport équestre, que nous voulons tous gagner. Nous sommes focalisés sur ces objectifs.
 
Êtes-vous à présent concentré sur le CHIO d’Aix-la-Chapelle de juillet 2016, la prochaine étape de ce circuit ?
S. G. : Non, aujourd’hui certainement pas. J’ai l’esprit encore totalement à Genève et il est temps de fêter cette victoire !

À lire également...

Réagissez