La boucle est bouclée pour Roger-Yves Bost et Sydney Une Prince à Genève

Crédit : Scoopdyga

Samedi 12 décembre - 23h06 | Johanna Zilberstein

La boucle est bouclée pour Roger-Yves Bost et Sydney Une Prince à Genève

Et de deux pour Bosty et Sydney ! Après la grosse épreuve de jeudi, le couple s'est adjugé la deuxième grosse épreuve de ce samedi. Une vitesse taillée sur-mesure pour ces deux-là, qui n'ont pas pu résister à l'envie de gâcher le plaisir d'Emanuele Gaudiano, qui se voyait déjà l'emporter avec Admara, devant Luciana Diniz, troisième avec Fit For Fun.

Arrivés sur une victoire, ils repartent sur une victoire. Gagnants du Prix du Crédit Suisse, jeudi soir, Roger-Yves Bost et Sydney Une Prince ont à nouveau brillé ce soir, dans une épreuve de vitesse. Un triomphe qui vient clôturer un week-end rempli de succès pour le couple, qui a bouclé la boucle ce soir au Palexpo de Genève, devant des tribunes combles et acquise à leur cause et surtout au spectacle que les deux ont offert. Car c'est vraiment une victoire de dernière minute qu'a signé le couple, dernier sur les listes de départ.
C'est le Suisse Edwin Smits qui a eu l'honneur d'ouvrir les hostilités dans cette dernière épreuve qualificative pour le Grand Prix de demain après-midi. Associé à Dandiego B Z, il commet une faute. Le premier parcours sans barre à terre n'a toutefois pas tardé à venir, signé par le Suisse Martin Fuchs, qui écope malgré tout d'un point de temps dépassé avec Coriano Carthago. Puis mauvaise surprise pour Ludger Beerbaum, dont le beau Chaman a décidé de faire des siennes. C'est donc l'élimination après deux refus pour le couple. Premier Tricolore, Patrice Delaveau entre en piste avec Ornella Mail*HDC, mais il préfère abandonner après deux fautes.
Finalement, le premier parcours parfait vient de Kevin Staut. Sur Ayade de Septon*HDC, le Normand survole le parcours et établit du même coup le premier chronomètre de référence en 62''77. Mais le Tricolore ne va pas rester en tête bien longtemps, dépassé huit cavaliers plus tard par la Portugaise Luciana Diniz, associé à Fit For Fun. Il faut maintenant rentrer en moins de 62"24 pour prendre la tête. Ce que parvient à faire l'Italien Emanuele Gaudiano, que l'on sait très rapide avec Admara, qui ramène le chronomètre sous la barre des soixante-deux secondes. Entre temps, Laurent Guillet, troisième Tricolore à entrer en piste, essuie huit points avec son bon Sultan du Chateau. Déception pour Jérôme Hurel, qui préfère abandonner après un nouveau refus de Quartz Rouge. L'Irlandais Bertram Allen décide également de jeter l'éponge, après plusieurs fautes en début de parcours.

Bosty trouble la fête italienne

Vingt cavaliers restent encore à passer. L'Allemande Meredith Michaels Beerbaum avec Fibonacci, le Suisse Pius Schwizer avec PSG Future, la Suissesse Janika Sprunger avec Uptown Boy ou encore l'Américaine Lauren Hough avec Royalty des Isles, aucun des ces cavaliers, pourtant réputés rapides, n'arrive à rivaliser avec l'Italien, qui conserve inlassablement la tête. Dans sa course, Philippe Rozier renverse deux barres avec Unpulsion de la Hart. Pénélope Leprevost, quant à elle, renverse une barre avec Sultane des Ibis. Alors qu'Emanuele Gaudiano voyait la victoire acquise et la couverture promise au vainqueur approcher, Roger-Yves Bost signe un nouveau parcours impressionnant avec Sydney Une Prince. Le Francilien a définitivement trouvé la formule magique avec sa délicate alezane, qui avale les difficultés. Et, malgré un gros sursis sur un oxer, la victoire tombe entre les mains du couple tricolore qui avait déjà fait des étincelles jeudi.
Une victoire qui vient couronner une saison durant laquelle la fille de Baloubet du Rouet n'a cessé de progresser. Désormais, elle est fin prête à aborder les grosses épreuves, auxquelles la destine Bosty, qui la prépare pour les Jeux olympiques. Et si la grande histoire retiendra que Bosty et Sydney se sont imposés dans deux épreuves majeures de l'édition 2015 du CSI 5* de Genève, la petite se souviendra que le chef de piste, Luc Musette, avait vu plutôt juste en pariant sur la victoire d'Emanuele Gaudiano.

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez