Kent Farrington discret mais efficace dans la finale du Top Ten

Crédit : Scoopdyga

Vendredi 11 décembre - 22h22 | Johanna Zilberstein

Kent Farrington discret mais efficace dans la finale du Top Ten

Kent Farrington a remporté la finale du Top Ten, ce soir, sur la piste de Genève. Avec Voyeur, le numéro deux mondial a été impressionnant de maîtrise en seconde manche, damant le pion à Simon Delestre sur Hermès Ryan des Hayettes et à l'Allemand Daniel Deusser sur First Class van Eeckelghem.

 - Kent Farrington discret mais efficace dans la finale du Top Ten

Crédit : Scoopdyga

Pour sa première finale de Top Ten, c'est elle qui a ouvert le bal. Avec sa bonne Fit For Fun, Luciana Diniz a eu la lourde de tâche de lancer les hostilités, sur le parcours dessiné à quatre mains par Gérard Lachat et Luc Musette. Après avoir avalé les premières difficultés du parcours, la barre de spa placée en numéro un puis la difficile ligne associant l'oxer numéro trois et la palanque numéro quatre, la Portugaise échoue sur l'oxer numéro huit et sa palanque en deuxième plan. Une mauvaise place qui lui coûte également quatre points sur l'entrée du double situé immédiatement après. Christian Ahlmann, lui, ne faillit pas et met bien ses six belles foulées entre l'oxer et le vertical. Sur Codex One, l'Allemand signe ainsi le premier sans-faute, et lance pour de bon la compétition.
L'expérience de Ludger Beerbaum, qui s'est élancé ce soir sur sa douzième finale de Top Ten avec son beau Chaman, a parlé tout au long du parcours, avant que l'Allemand aux deux victoires dans cette épreuve ne concède quatre points sur l'avant-dernier obstacle, un oxer sur bidet. Simon Delestre, lui, est toujours dans son excellente forme qui ne l'a pas quitté de la saison. Associé à Hermès Ryan des Hayettes, le Lorrain écope d'un gros sursis mais sort sans encombre de ce premier parcours. Il rejoint ainsi l'Allemand, bientôt imité par l'Irlandais Bertram Allen. Beau début de compétition pour l'Irlandais de vingt ans, devenu ce soir le plus jeune cavalier à avoir pris le départ d'une finale du Top Ten avec Molly Malone V. Ca passe également sans problème pour Daniel Deusser, qui a choisi d'aligner First Class van Eeckelghem. Pour sa grande première, le vice-champion d'Europe belge Gregory Wathelet fait bonne impression, signant le cinquième sans-faute de cette première manche avec Algorythem. Il est ensuite imité par Pénélope Leprevost, seconde Tricolore sélectionnée pour courir cette finale, qui sort un parcours parfait avec Flora de Mariposa, la laissant galoper, avant de la reprendre, sortant un tracé au millimètre. Tout va également très bien pour l'Américain Kent Farrington, septième parcours parfait avec Voyeur. Après une petite frayeur en début de parcours, Scott Brash, numéro un mondial et tenant du titre, montre qu'il est toujours bien là et signe le huitième et dernier parcours parfait de cette première manche.

Au retour, tout va bien pour Luciana Diniz, qui bloque définitivement son compteur à huit points dans cette seconde manche où être sans-faute ne suffit plus. Car c'est désormais le chronomètre qui va départager les cavaliers ex-aequo. Mauvaise passe pour Ludger Beerbaum, qui faute sur un oxer en voulant gagner du temps. Un poil plus lent que la Portugaise, il passe alors derrière. C'est au tour des huit couples encore en jeu de s'élancer. Christian Ahlmann ouvre le bal avec un parcours au tracé précis et un Codex One à qui il a poussé des ailes. Néanmoins, un demi-tour un peu serré entre le vertical numéro dix et le suivant le prive de victoire. Une erreur que ne va pas commettre Kent Farrington. Avec Voyeur, qu'il lance à toute allure, l'Américain signe un nouveau sans-faute et prend les commandes des opérations. Une première place qu'il ne lâchera plus puisque Gregory Wathelet commet deux fautes, d'abord sur le même oxer que Ludger Beerbaum, puis sur le clair vertical numéro dix. Deux fautes qui lui coûtent cher et l'envoient rejoindre Luciana Diniz et Ludger Beerbaum, qu'il précède néanmoins, grâce à un excellent chronomètre. On le sait, Simon Delestre et Hermès Ryan des Hayettes peuvent aller vite. Très vite. Et les deux font honneur à leur réputation. Malgré tout, cela ne suffira pas à détrôner l'Américain. Juste après, Pénélope Leprevost tente sa chance. Elle démarre fort avec sa jolie jument mais une faute sur l'entrée du double va la priver de ses rêves de victoire. Daniel Deusser entre alors en piste et est à nouveau impressionnant de maîtrise. Il ne touche pas une barre mais ne parvient pas à rattraper Kent Farrington. Avec ses 39''36, il se place juste derrière Simon Delestre, à la troisième place. Bertram Allen, lui, peut encore entrer dans l'histoire et devenir le plus jeune gagnant de cette finale de Top Ten. Il lance sa Molly Malone et part à l'assaut du chronomètre américain. Mais, très vite, il faute sur l'oxer sur bidet. Désormais, seul Scott Brash peut encore barrer la route à Kent Farrington en devenant du même coup le premier cavalier à remporter cette difficile épreuve deux fois d'affilée. Mais ce redoutable oxer sur bidet va anéantir ses espoirs et laisser filer la victoire tout droit dans les bras de Kent Farrington.
Présent dans le haut du classement mondial depuis le début de l'année, ce n'est finalement que justice pour l'Américain, qui tourne peu en Europe. Toujours constant, vainqueur de nombreux Grands Prix de l'autre côté de l'Atlantique, Kent Farrington a ce soir montré au monde entier quel cavalier il était. Et même nos champions européens n'ont rien pu faire.

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez