Gwendolen Fer termine sa saison comme il se doit au Pouget

Gwendolen Fer et Romantic Love, ici aux championnats d'Europe de Blair Castle, ont été récompensé pour leur constance tout au long du CIC 3* du Pouget.
Crédit : Scoopdyga

Lundi 16 novembre - 09h38 | Johanna Zilberstein

Gwendolen Fer termine sa saison comme il se doit au Pouget

Belle fin de saison pour Gwendolen Fer et Romantic Love. Après une année où le couple n'a cessé de progresser et s'est vraiment révélé, la Toulousaine et son beau hongre sont sortis victorieux du CIC 3* de Pouget, où ils ont été d'une constance exemplaire sur les trois tests, profitant également de la déconvenue de Thomas Carlile et Upsilon. Joli retour à la compétition pour Maxime Livio, deuxième avec Opium des Verrières tandis que Mathieu Lemoine est venu compléter le podium avec Onyx de Barbereau.

Ils menaçaient les leaders depuis le début de la compétition. Deuxièmes à l'issue du dressage avec 41.50 points, puis auteurs d'un hippique parfait, Gwendolen Fer et Romantic Love semblaient dans leur meilleure forme, ce week-end, lors du CIC 3* du Pouget. Malgré deux points de pénalité sur le cross, le couple a su tirer son épingle du jeu, profitant notamment de la grosse déconvenue de Thomas Carlile et Upsilon. En tête de la compétition depuis un excellent dressage, le gris vice-champion du monde des sept ans et son pilote ont signé samedi un hippique exemplaire, conservant leur avance. Mais leur élimination sur le troisième test ont changé la donne. 
Ainsi, Maxime Livio, de retour à la compétition avec Opium des Verrières, a également pu remonter dans le classement. Troisième après le dressage, sans-faute à l'hippique, le complétiste a ainsi pris la deuxième place finale, malgré 0.8 points sur le fond. Mathieu Lemoine, lui, a signé une très belle remontée de sa septième place à l'issue du premier test, malgré une barre sur l'hippique et 1.60 points de temps sur le cross, avec Onyx de Barbereau. Très belle remontée également pour Cédric Lyard qui, associé à Réjane de Grasset, a réussi à conserver ses 54.60 points du dressage, passant de la vingt-et-unième à la quatrième place. Belle opération également d'Aurélien Leroy, qui n'a ajouté qu'un point de temps dépassé à ses 54.80 points du dressage, pour se glisser à la cinquième place avec Boyjoyce Chavannais.
Déception en revanche du côté de Thomas Carlile, qui n'était décidemment pas en veine sur le cross hier. Quatrième à l'issue des deux premiers jours avec Sirocco du Gers, vingt-quatre points sur l'hippique puis 4.80 sur le cross l'ont relégué à la dix-neuvième place. Descente également pour Geoffroy Soullez, sixième vendredi, qui a essuyé soixante-huit points sur le cross avec Qokory Ko. Au total, cinq couples se sont vu éliminés sur le cross, dont Thomas Carlile et Upsilon, mais également la Suissesse Melody Johner, neuvième jusque là avec Frimeur du Record CH. Trois autres ont préféré abandonner, à l'instar du Tricolore Francis Clément et de Prestige des Clotins.

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez