Mathieu Billot persiste au Mans et signe dans le Grand National

Crédit : FFE/PSV

Dimanche 15 novembre - 20h00 | Au Mans, Charlène Barreteau

Mathieu Billot persiste au Mans et signe dans le Grand National

La finale du Grand National s'est disputée cet après-midi, au Mans. Soixante-dix-sept couples se sont élancés dans ce difficile Grand Prix à 1,50m concocté par Yann Thomas. Au final, Mathieu Billot a triomphé avec Shiva d’Amaury, arrachant au passage la victoire sur le circuit pour son écurie, Tender Capital-You First srl. Julien Gonin a pris la deuxième place avec Weraton, devant Aymeric de Ponnat et Armitages Boy.

À 13 heures, le premier couple a foulé la piste du manège du Pôle européen du cheval. Parti en numéro deux, Timothée Anciaume, en selle sur Kiamon, a failli réaliser le sans-faute, avant de renverser l’ultime obstacle. Il a fallu attendre le numéro quatorze pour voir le premier sans-faute, réalisé par Julien Gonin et Weraton. François-Xavier Boudant, Simon Le Vot, Agathe Bosetti, Alexandra Ledermann et Cédric Hurel commettent quant à eux une faute, leur chronomètre les laissant finalement à la porte de la seconde manche. Mathieu Billot, lui, est le deuxième cavalier a trouvé la clé du parcours et à entrer en seconde manche avec son puissant Shiva d'Amaury. Marc Lucas, parti en numéro quarante-quatre, l’imite peu de temps après en réalisant un parcours parfait avec Record d’Oréal. Il en est de même pour Aymeric de Ponnat, qui ne fait pas tomber une barre avec Armitages Boy.
Dans ce Grand Prix délicat où les fautes viennent d’un peu partout, quatorze cavaliers ont préféré abandonner. En revanche, pas de soucis pour Bruno Coutureau et Madelis d'Elke, qui réalisent une première manche parfaite, tout comme Mathieu Billot avec son deuxième cheval Vedette Z. Axel Van Colen, dont l’écurie était en tête du Grand National avant cette ultime épreuve, va quant à lui être pénalisé de deux fautes, en selle sur Coco Rico. Laurent Le Vot, troisième provisoire du circuit Grand National, va également se faire piéger à deux reprises avec Unique d'Elbe et va finalement préférer en rester là avec Rosaline du Park.
Avant le début de la seconde manche, une minute de silence a été respectée en hommage aux victimes des attentats de Paris. Le sport a ensuite repris ses droits, et quatre cavalier qui avaient essuyé quatre points en première manche se sont élancés : Philippe Rozier, Charlotte Gastaldi, Benoit Desjeux et Jérome Hurel. Mathieu Billot, présent en deuxième manche avec ses deux montures, s’est d’abord élancé avec Vedette Z, sur lequel il commet deux fautes. Charlotte Gastaldi sera la première à effectuer le parcours parfait en selle sur Rolf des Grez. Jérome Hurel, sur Urano de Cour Au Bois, réalise une deuxième manche parfaite et améliore le chrono de l’amazone. Puis Aymeric de Ponnat et Julien Gonin signent à leur tour un nouveau parcours parfait, un poil plus rapides. Ce qui ne fut pas le cas de Marc Lucas et Bruno Coutureau. Il faudra finalement attendre le dernier couple, Mathieu Billot et Shiva d’Amaury, pour connaître le vainqueur. Parti dans un bon tempo, serrant toutes ses courbes, il parvient à abaisser le chronomètre de référence d'une seconde.
Une victoire qui permet également à Mathieu Billot de s’imposer également sur le circuit du Grand National, aux côtés de son coéquipier, Edouard Mathé. "Avec Edouard, nous voulions vraiment essayer de gagner et c'est passé !’’, s’est réjoui le cavalier. ‘’C’est pour cela que nous sommes venus avec plusieurs chevaux. Gagner c'est super !" Quant à la suite du classement, il faudra attendre les calculs demain pour connaître les écuries qui ont décroché leur place sur le podium.

À lire également...

Réagissez