Le poste de Jean-Maurice Bonneau sacrifié sur l'autel d'une crise monétaire ?

Crédit : Scoopdyga

Mardi 10 novembre - 16h23 | Johanna Zilberstein

Le poste de Jean-Maurice Bonneau sacrifié sur l'autel d'une crise monétaire ?

La semaine dernière, la Fédération équestre brésilienne a mis fin au contrat d'entraineur et de sélectionneur de Jean-Maurice Bonneau, invoquant des problèmes financiers. Sur fond de crise économique, le Real Brésilien n'a en effet cesser de s'effondrer entre début 2011, date à laquelle le Vendéen a pris ses fonctions, et aujourd'hui. Cette chute a entrainé une augmentation du salaire du Français de 87%.

Partant d'une base 100, GrandPrix-Replay a simulé l'évolution du coût du Tricolore entre mars 2011 et septembre 2015.

Il a bien été précisé par la fédération brésilienne que, au-délà de "la dévaluation drastique du real brésilien", la "situation économique actuelle du Brésil est la cause de cette rupture."

À lire également...

Réagissez