’’Je voudrais confirmer, pas question de m’enflammer ’’, Julien Gonin

Crédit : Scoopdyga

Mardi 03 novembre - 10h04 | Johanna Zilberstein

’’Je voudrais confirmer, pas question de m’enflammer ’’, Julien Gonin

Après une belle saison où il n’a cessé de progresser, le couple formé par Julien Gonin et Soleil du Cornu CH a été époustouflant dans le Grand Prix Coupe du monde de Lyon. Sans-faute en première manche puis au barrage, le Rhônalpin et son hongre ont pris une magnifique quatrième place. Vingt-quatre heures après l’exploit, le cavalier est revenu sur ce week-end et sur sa saison pour GrandPrix-Replay.

GrandPrix-Replay : Vous avez pris une magnifique quatrième place dans le Grand Prix Coupe du monde dimanche avec Soleil du Cornu CH, après un bon week-end au CSI 5*-W de Lyon. Vous attendiez-vous à de si bons résultats ?
Julien Gonin : Je ne fais jamais de plans sur la comète mais mes chevaux allaient bien avant d’arriver à Lyon alors je me disais que c’était possible. Quant à Soleil, je savais qu’il avait les moyens de sauter ce Grand Prix sans problème. Il avait déjà participé au CSI 5* de Bruxelles, en septembre, où il s’était très bien comporté. Dernièrement, il avait aussi très bien sauté tout au long du Morocco Royal Tour.
 
GPR : Globalement, ce résultat est plutôt l’aboutissement d’une bonne saison pour Soleil et pour vous ?
J. G. : Évidemment, je suis très content de cette fin de saison. En début d’année, j’ai eu quelques problèmes techniques avec mes chevaux alors ça n’avait pas démarré pour le mieux ! Aujourd’hui, Soleil tient bien la route au niveau du dressage. Il m’écoute bien et tout est plus facile. Je dois avouer que c’est très réconfortant.
 
GPR : À Lyon, vous montiez également Well Done, avec lequel vous réalisez également un beau concours. Pouvez-vous nous parlez un peu de lui ?
J. G. : Well Done a effectivement fait un très beau week-end : sur trois épreuves courues, il est classé dans deux ! C’est un très bon cheval que j’avais au travail depuis plusieurs mois. Il s’est trouvé à vendre récemment, et la famille Valade vient de me l’acheter.
 
GPR : Vous voilà donc avec un bon piquet de chevaux. Pourriez-vous donc être plus présent à haut niveau dans un avenir proche ?
J. G. : Il y a Soleil, Well Done et aussi Arsène Lupin, qui revient de blessure et qui se comporte bien. Maintenant, je vais voir. Je vais discuter avec Philippe Guerdat. J’aimerais refaire quelques Coupes du monde, mais je ne veux pas aller trop vite. Je voudrais d’abord confirmer, hors de question de s’enflammer ! C’est bien d’avoir pu bien faire à Lyon, mais je ne veux pas griller Soleil. Tout s’est bien passé dimanche parce qu’il est très généreux mais je ne veux pas aller trop vite et faire palier par palier. Je vais l’emmener au CSI 2* du Mans, mi-décembre, pour voir comment il se comporte. J’aimerais essayer de l’avoir plus décontracté.
 
GPR : Soleil pourrait-il être vendu prochainement ?
J. G. : Honnêtement, je ne pense pas vendre Soleil dans les prochains mois. Je ne vais pas le garder vingt ans, mais je voudrais encore le monter cet hiver et puis un petit peu au printemps prochain, en extérieur. Après, je le commercialiserai sans doute.

À lire également...

Réagissez