Les cracks de demain se sont retrouvés à Deauville

Crédit : Xavier Boudon/Pixizone

Jeudi 29 octobre - 16h55 | Johanna Zilberstein (avec communiqué)

Les cracks de demain se sont retrouvés à Deauville

La Direction technique nationale de la Fédération française d'équitation a choisi le Pôle international du cheval de Deauville pour accueillir, le 22 octobre dernier, un stage fédéral. Cette fois-ci, l'objectif était de détecter les futurs champions des équipes de France Enfants, Juniors et Jeunes Cavaliers. Cette journée intensive à laquelle vingt-sept cavaliers du Nord-Ouest de la France ont participé s'est déroulée sous l'œil attentif des sélectionneurs nationaux Olivier Bost et Thierry Pomel.

Le Pôle international du Cheval a accueilli depuis sa création de nombreux stages fédéraux. D'ordinaire destinés à préparer les équipes de France en vue d'une échéance particulière, ce premier stage de la saison 2015/2016 visait cette fois à détecter les meilleurs cavaliers du grand quart Nord-Ouest. ’’Nous faisons connaissance avec les cavaliers et leurs coachs’’, explique Thierry Pomel, sélectionneur de l'équipe de France Jeunes Cavaliers. ’’Ils sont sélectionnés sur leurs résultats en compétition. En général, nous ne les connaissons pas ou peu. L'objectif est de les intégrer dans ce que l'on appelle des groupes un qui seront à même de former les équipes de France et éventuellement à servir lors de futurs championnats.’’ Les minima requis pour participer à cette journée représentent déjà une belle performance : s'être classé en épreuve 1,25m-1,30m pour les Enfants (douze à quatorze ans), 1,30m-1,35m pour les Juniors (quatorze à dix-huit ans), et 1,40m pour les Jeunes Cavaliers (dix-huit à vingt et un ans).
 
S'il y a debriefing en fin de journée, il n'y a pas pour autant de jugement porté sur chacun. ’’Nous observons leur aptitude, leur relation avec leurs chevaux, leur comportement en parcours. Puis lors du debriefing, nous leur présentons le chemin à suivre pour atteindre le haut niveau’’, complète Thierry Pomel. Un petit fascicule pédagogique est d'ailleurs remis aux participants pour leur expliquer les bonnes pratiques en matière d'hygiène de vie, de comportement à pieds et à cheval, de dopage. ’’Nous avons décidé de former ces jeunes pour leur apprendre comment atteindre le sport de haut niveau’’, ajoute Olivier Bost, sélectionneur Enfants et Juniors. ’’Nous les conseillons davantage sur leur relation avec le cheval, leur façon de travailler avec leur coach, et leur apprenons à savoir respecter la place de chacun.’’ Cet apprentissage commence dès la catégorie Enfants, vers douze ans. ’’Ils doivent connaître l'avant-programme de leurs concours, le type d'épreuves qu'ils vont disputer.’’
 
Le rendez-vous est d’ailleurs appelé à se reproduire sur l’ensemble de l’Hexagone. ’’Nous travaillons de concert avec les comités régionaux d'équitation car nous organisons ce type de rassemblement partout en France. Deauville constitue la première étape. Elle sera suivie de Rosières aux Salines pour le quart Nord-est, Chazey-sur-Ain pour le Sud-est, Barbaste pour le Sud-ouest et Lamotte-Beuvron pour le Centre’’, détaille Thierry Pomel. 

À lire également...

Réagissez