Les dresseurs rassemblés au Mans

Corentin Pottier et Gotcha (U25)
Crédit : Camille Judet-Chéret

Jeudi 29 octobre - 10h19 | Camille Judet-Chéret

Les dresseurs rassemblés au Mans

Après le succès du CDI 3* la semaine dernière, le pôle européen du cheval du Mans a accueilli pendant quatre jours un stage fédéral Poneys, Enfants, Juniors, Jeunes Cavaliers et Seniors. 

La Fédération française d'équitation a organisé, avec les responsables Emmanuelle Schramm (Seniors), Muriel Leonardi (Jeunes) et Alizée Froment (Poneys), le plus gros rassemblement de l'année dans la discipline du dressage.
 
Une trentaine de couples ont pu profiter des installations pour travailler avec les entraîneurs nationaux Jan Bemelmans et Ralph Rasch, son homologue pour les 14-21 ans. ’’Chez les jeunes, il s'agissait d'un stage de détection ouvert à tous. Le but était de découvrir de nouveaux chevaux et des cavaliers jusqu'ici inconnus du staff’’, a expliqué Emmanuelle Schramm, Directrice technique nationale adjointe en charge du dressage. ’’La sélection de ce premier stage était très large afin de donner une chance à tous d'être évalué. Par la suite, nous diminuerons petit à petit les effectifs afin de nous concentrer essentiellement sur les couples potentiels pour les championnats d'Europe, l’an prochain.’’
 
’’En ce qui concerne les Seniors, c'est un peu différent. Nous avons une liste de cavaliers détectés en concours ou ayant déposé une candidature spontanée qui sont conviés au stage. À priori, nous choisissons des chevaux abordant le Grand Prix, à quelques exceptions près si un cavalier ou un cheval nous plait particulièrement. Jusqu'au mois de décembre, le groupe est assez ouvert. Nous essayons de voir chaque paire au minimum deux fois afin d'apprécier son évolution. À partir de janvier, notre attention sera recentrée sur le groupe JO/JEM et sur les cavaliers qui évoluent dans les Grands Prix réservés aux moins de vingt-cinq ans en vue des premiers championnats d'Europe dans cette catégorie.’’
 
Une série de stages va être organisée durant l'hiver afin que Jan Bemelmans se familiarise avec les couples et évalue le niveau. L'accent est principalement mis sur le travail du piaffer/passage, même si le Belge se focalise également sur l'écoute et la réactivité du cheval. En séance individuelle de quarante minutes sur la piste principale du Mans, Jan Bemelmans tient à accompagner le cavalier de A à Z, y compris durant sa détente. Deux séances sont accordées à chaque couple durant un stage.
 
Au-delà de l'entraînement, ces rendez-vous du haut niveau visent à créer un esprit d'équipe et à souder le groupe. ’’Je crois beaucoup aux efforts communs et à la formation d'un collectif évoluant dans une direction commune. Cette mentalité a très largement participé à la qualification olympique de l'équipe de France. Nos cavaliers étaient soudés et mobilisés ensemble vers un objectif. Pour cette raison, nous organisons des activités de groupe à chaque stage. Ce sont des animations simples qui nous aident à mieux nous connaître les uns les autres.’’
 
Le mois dernier, le badminton était au programme. Cette semaine, c'est au jeu de Bubble Foot que les cavaliers se sont prêtés avec enthousiasme.

À lire également...

Réagissez