Le Bahreïn et l'élevage français à l'honneur au Chili

Camille Marc et Poly de Coat Frity, une grande complicité entre la jeune cavalière bretonne et le hongre anglo-arabe aujourd’hui champion du monde
Crédit : Pierre Jambou

Samedi 24 octobre - 18h59 | Pierre Jambou

Le Bahreïn et l'élevage français à l'honneur au Chili

Si les jeunes cavaliers français n’ont pu effectuer le déplacement en Amérique du Sud, l’élevage français s’est distingué avec la victoire de Poly de Coat Frity sous les couleurs du Bahreïn mais aussi avec trois autres chevaux d’origine hexagonale. Parmi ces quatre du top cinq du championnat du monde Junior au Chili, trois descendent du fameux étalon Persik.  

Poly de Coat Frity a franchi la ligne avec vingt minutes d’avance monté par le jeune Bahreïni Fahad Helal Mohamed Al Khatri ce vendredi 23 octobre 2015 à Domingo où s’est déroulé le CH-M-YJ-E 120 km. Poly avait rejoint les écuries du royaume du Golfe après sa victoire sur 160 km lors du CEI3* à Rambouillet avec Julien Goachet, le fidèle cavalier de l’élevage de Coat Frity qui avait déjà brillé sur Lubiana en étant champions d’Europe par équipes à Florac en 2011.
L’on imagine sans peine la joie de leur naisseur Jean-Pierre Le Hégarat et de son épouse Annie à Plourivo dans les Côtes d’Armor, celle de Julien qui l’a amené à ce niveau ainsi que celle de la jeune Camille Marc qui a longtemps entraîné et monté ce hongre Anglo-Arabe né en 2003. Celle également de Yvon Olivier et ses fils des Chevaux d’Armor à Saint-Gilles Pligeaux dans les Côtes d’Armor. En effet Poly est un produit de leur regretté étalon Fadasir (un fils de Persik) dont la descendance s’illustre souvent, à l’image de Niac Armor lui-même champion du monde junior à Tarbes en 2013 avec Ali Khalfan Al Jahouri Khalifa, jeune Emirati avec qui cet Anglo-Arabe avait aussi remporté la President Cup Al Wathba l’année suivante. 
 

L’empreinte de Persik

Le deuxième cheval de l’épreuve est aussi français. Sirocco des Comtie était associé à Saeed Mohamed Khalifa Al Mehairi pour les Émirats arabes unis. Le troisième étant Hotspur Thabor avec Mansour Saeed Mohamed Al Faresi, jeune Emirati aussi. Sirocco est un fils de Sadepers*HN et Hotspur de Persicko*HN, deux étalons fils du fameux Persik.
Le quatrième est WH Picos Shazam avec Salem Mubarak Sabt pour le Bahreïn, un fils de Blitzen of Pico. La cinquième place revient à Samira de Charles avec Sheikh Mohammed Bin Mubarak Al Khalifa aux couleurs du Bahreïn aussi. Des origines françaises aussi par Pigale*HN. Le Bahreïn, outre ces bonnes places, classe également à la dixième position Glinkaya avec Dana Ali Ahmed Albenghadeer Aldoseri et à la onzième Romance de Perros et Mohammed Hilal Al Khatri. Romance, une fille de Azziz de Gargassan*HN est, comme Poly, née en Bretagne, chez Patrick et Paulette Kerbellec. Avec ce carton plein il va s’en dire que le Bahreïn emporte haut la main la médaille d’or par équipes !
L’Uruguay s’octroie la médaille d’argent et le Qatar la médaille de bronze. L’Afrique du Sud est quatrième et l’Équateur cinquième. Comme la France, les nations européennes n’ont pas fait le déplacement, faute de moyens.
Sur cinquante-neuf partants, trente ont fini la course. Poly de Coat Frity a couru à une moyenne de 22,433 km/h. Sirocco des Comtie à 20,74 km/h et Hotspur Thabor à 20,457 km/h.
 

À lire également...

Réagissez