Les Tricolores ont la main mise sur la Coupe du monde d'Oslo

Crédit : Scoopdyga (archives)

Dimanche 18 octobre - 18h58 | Johanna Zilberstein

Les Tricolores ont la main mise sur la Coupe du monde d'Oslo

Incroyable démarrage dans la Coupe du monde pour les Tricolores. Non contents de tous se qualifier pour le barrage, Pénélope Leprevost, Simon Delestre et Patrice Delaveau ont pris les première, deuxième et troisième places. Kevin Staut n'a pas à rougir non plus avec sa cinquième place.

Très belle entrée en matière pour les Tricolores, qui se sont tous illustrés dans cette première étape du circuit d'Europe de l'Ouest de la Coupe du monde, à Oslo. Quatre places pour quatre classements, on ne pouvait rêver mieux dans le clan français. Pourtant, la concurrence était rude avec pas moins de quinze cavaliers qualifiés pour le barrage.
Premier cavalier à s'élancer, l'Irlandais Billy Twomey a également été le premier à se qualifier pour le barrage, avec sa toujours pimpante Tinka's Serenade, dix-huit ans. Mais ça se passe ensuite beaucoup moins bien pour la Grecque Athina Onasis de Miranda, qui écope de vingt-quatre points avec la pourtant très bonne AD Conthanga. Pas de problème en revanche pour l'Espagnol Eduardo Alvarez Aznar, dont le Rokfeller de Pléville*Bois Margot semble aussi à l'aise en indoor qu'en extérieur, et qui assure la tenue de la finale au chronomètre.
Le Belge Niels Bruynseels puis l'Australienne Edwina Tops-Alexander font quant à eux preuve de malchance et écopent chacun d'une petite faute, respectivement associés à Pommeau du Heup et Caretina de Joter. Déroulant son premier Grand Prix CSI 5* depuis son retour de suspension, Nino des Buissonnets a prouvé qu'il n'avait rien perdu de sa technique, sous la selle du Suisse Steve Guerdat, qui signe un parcours parfait, avant d'être imité par l'Allemand Marcus Ehning, qui semble définitivement avoir trouvé les réglages qui vont bien avec le beau Comme Il Faut 5. C'est ensuite au tour de Simon Delestre d'ajouter son nom à la liste des barragistes avec Qlassic Bois Margot. Le Lorrain et son étalon sont bientôt rejoints par le Néerlandais Harrie Smolders sur Don VHP Z puis le Normand Patrice Delaveau sur Lacrimoso 3*HDC. À son tour, l'Allemand Hans-Dieter Dreher rejoint la finale au chronomètre avec le bel Embassy.
Son compatriote Ludger Beerbaum aura moins de chance, mettant trois barres à terre avec Chiara. Pour le Néerlandais Maikel van der Vleuten, tout se passe sans encombre avec la jeune VDL Groep Arera C, puis pour Kevin Staut, en selle sur Rêveur de Hurtebise*HDC. Alors que l'Allemand Daniel Deusser trébuche avec Cornet d'Amour et que le Britannique Scott Brash commet une faute avec le phénoménal Hello Sanctos, le Britannique Joe Clee, sur Utamaro d'Ecaussinnes, et Pénélope Leprevost, sur Flora de Mariposa, décrochent à leur tour leur ticket pour le barrage, et rejoignent le Suisse Martin Fuchs et Clooney ainsi que le Néerlandais Martin Fuchs sur Zirocco Blue.

Barrage à quinze

Ouvreur de l'épreuve, Billy Twomey ouvre également le barrage. Mais les choses ne se passent pas aussi bien qu'en première manche et Tinka's Serenade met trois barres à terre. Eduardo Alvarez Aznar faute également, à une reprise, tout comme Steve Guerdat. C'est finalement Marcus Ehning qui signe le premier double sans-faute avec son fils de Cornet Obolensky et de Ratina Z. Avec son chronomètre de 44"08, l'Allemand établit ainsi le premier temps de référence. Mais il ne tient pas longtemps, bientôt détrôné par Simon Delestre, qui l'ampute d'un peu plus de trente centièmes. À sa poursuite, Harrie Smolders va à la faute tandis que Patrice Delaveau, à nouveau sans-faute, doit se contenter de rester derrière son coéquipier. Puis Hans-Dieter Dreher et Martin Fuchs vont à la faute. Auteurs de deux nouveaux parcours parfaits, Kevin Staut et Maikel van der Vleuten échouent à devancer le Lorrain, tout comme Joe Clee, qui met deux barres à terre. Finalement, Pénélope Leprevost, parmi les dernières cartouches, abat le chronomètre lorrain de quelques centièmes et s'offre une première victoire sur le circuit, elle qui terminait déjà deuxième de la finale, l'an passé.

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez