Patrice Delaveau met les pendules à l'heure avant la Coupe du monde à Oslo

Crédit : Scoopdyga (archives)

Samedi 17 octobre - 19h51 | Johanna Zilberstein

Patrice Delaveau met les pendules à l'heure avant la Coupe du monde à Oslo

Belle performance de Patrice Delaveau, ce soir, qui s'est offert la grosse épreuve du jour du CSI 5*-W d'Oslo, avec Carinjo*HDC. Il a ainsi pris l'ascendant sur deux amazones très en forme en ce moment : Edwina Tops-Alexander sur Heidi du Ruisseau Z et Jessica Mendoza sur Spirit T. Pour les autres Tricolores, la soirée n'était pas forcément à la fête.

Patrice Delaveau est décidément en grande forme en ce moment. Après avoir remporté plusieurs épreuves du CSI 5* de Los Angeles, il y a quinze jours, le Normand vient de s'offrir la grosse épreuve du jour, au CSI 5*-W d'Oslo. Associé à Carinjo*HDC, il a signé le barrage le plus rapide de cette épreuve au format Grand Prix.
Pourtant, la concurrence était rude, avec pas moins de treize cavaliers qualifiés dans ce barrage où il fallait être très rapide puisque sept couples ont signé un nouveau sans-faute dans cette finale au chronomètre. Avec Connery, l'Italien Luca Maria Moneta a ainsi été l'auteur du barrage parfait le moins rapide (45"57), passant derrière le Belge Niels Bruynseels sur Cas de Liberté (42"90) et l'Espagnol Eduardo Alvarez Aznar sur Rokfeller de Pléville*Bois Margot (42"85), tous les deux dans la même seconde. Le Néerlandais Leopold van Asten, quant à lui, a dû se contenter d'une médaille en chocolat sur VDL Groep Quinthago Z (41"84).
La Britannique Jessica Mendoza a confirmé sa bonne saison avec Spirit T, prenant la troisième place (41"53), devançant l'Australienne Edwina Tops-Alexander sur la talentueuse Heidi du Ruisseau Z (40"99), qui ne cesse d'impressionner à chacune de ses apparitions depuis bientôt un an. Mais ce soir, Patrice Delaveau a bien été le meilleur, bouclant son ultime parcours en 39"21 avec le beau Carinjo*HDC.

La faute de trop

Manque de chance pour Simon Delestre, qui met une barre à terre avec le jeune Chesall sur le barrage, tout comme Pénélope Leprevost, en selle sur Nice Stephanie. Le Brésilien Doda de Miranda et AD Living The Dream, dont le couple se forme peu à peu, manquent quant a eun le barrage pour une faute sur la manche inutiale. Le score a été plus lourd pour le Britannique Scott Brash, trois fautes avec Hello Forever. Ce fut également difficile pour Kevin Staut, qui sort de piste avec le score de dix-sept points avec Silvana*HDC.
Parmi les cinq cavaliers qui n'ont pas terminé leurs tours, on notera également les abandons du Britannique William Funnell sur Billy Onslow et surtout celui de l'Allemand Ludger Beerbaum, pourtant associé au phénoménal fils de Cornet Obolensky, Colestus.

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez