L'hippique rebat les cartes du CCIO 3* de Boekelo

C'est la Britannique Nicola Wilson qui s'est finalement imposée au CICO 3* de Boekelo, sur Burana (ici en photo avec One Two Many, lors du CCI 4* de Badminton).
Crédit : Badminton Horse Photographs

Dimanche 11 octobre - 17h05 | Léa Dall'Aglio

L'hippique rebat les cartes du CCIO 3* de Boekelo

Le parcours hippique du CCIO 3* de Boekelo, aux Pays-Bas, a une nouvelle fois bousculé le classement. L'Australien Christopher Burton a perdu la tête de la compétition au profit de la Britannique Nicola Wilson, tandis qu'Astier Nicolas et Nicolas Touzaint se suivent eux neuvième et dixième places. 

Ils n'ont été que huit à trouver la clé du parcours de saut d'obstacles qui achevait le CCIO 3* de Boekelo. Parmi eux, le Néo-Zélandais Blyth Tait, sur Xanthus III, et la Britannique Kristina Cook, aux commandes de Billy the Red. Une performance qui leur a permis de grimper respectivement aux deuxième et troisième place du classement général de la compétition néerlandaise. 

Cela n'a pas été le cas en revanche pour la Britannique Nicola Wilson. En selle sur Bulana, elle a écopé d'un point de temps dépassé. Mais cela ne l'a pas empêché de sortir victorieuse de la piste.

Le temps a également été un problème, léger pour Astier Nicolas. Troisième à l'issue du cross, il franchit la ligne d'arriver avec 0,80 points de retard. Avec Spes Addit'Or, il pointe à la neuvième place. Son compatriote, également membre de l'équipe, Nicolas Touzaint, le suit directement dans le classement. Il a toutefois gagné deux places, malgré 5,60 pénalités de temps. 

En tête hier, l'Australien Christopher Burton a dégringolé à la quatorzième place, victime de douze points sur la piste et cinq autres pour le temps. Même scénario pour Jesse Campbell, qui a touché cinq barres sur le parcours. 

La France, quatrième de la Coupe des nations

Les Bleus espéraient monter sur le podium de la Coupe des nations. Leurs prestations de dressage, jeudi et vendredi, les avaient classé troisièmes. Mais l'abandon de Cédric Lyard sur le cross, et les nombreux points de Jean-Lou Bigot, tant dans l'épreuve reine qu'aux obstacles (13 points), les ont bouté hors des marches convoitées.

La France finit donc quatrième, derrière l'Irlande, les Etats-Unis et la Nouvelle-Zélande. La nation du trèfle remporte ici sa toute première Coupe, notamment grâce à quatre parcours sans pénalité sur le cross, tandis que les Etats-Unis réalisent leur meilleure performance depuis le début du circuit, en 2012. Quant à la Nouvelle-Zélande... elle obtient son ticket pour Rio grâce à son classement, en battant le Japon dans la phase qualificative de la zone Asie-Pacifique.

C'est également à la quatrième place que se classe la France sur le circuit, qui s'est achevé avec l'étape de Boekelo, derrière la Grande-Bretagne, qui est la seule à avoir pris part à chaque étape, l'Allemagne et l'Australie. 

Hormis les cavaliers de l'équipe, les autres Tricolores n'ont pas démérité sur cette dernière manche, mais leurs précédents classements ne leur ont pas permis de gagner des places. Matthieu Vanlandeghem et Safran du Chanois ENE*HN n'ont pris qu'un point de temps (44e), tandis qu'Arnaud Boiteau et Sultan de la Motte ont réalisé un parcours parfait (48e). Gilles Bordes et Orion de Cavalhac franchiront la ligne avec 5 pénalités de retard (49e), et Ugo Provasi, aux rênes de Rafal de l'Eden, renversera une barre. Enfin, Sébastien Cavaillon, en selle sur Sarah d'Argouges, abandonnera en route. Thomas Carlile et Opium de Boisy s'étaient retirés de la compétition avant la visite médicale. 

À lire également...

Réagissez