Focus a pris en maturité, Jean-Lou Bigot

Jean-Lou Bigot plein d'espoir pour la suite
Crédit : Scoopdyga

Jeudi 08 octobre - 09h24 | Marion Mauger

"Focus a pris en maturité", Jean-Lou Bigot

Vainqueur du Critérium des six ans à Pompadour avec Vinecheska Jeclai’s, régulièrement présent dans les concours nationaux et internationaux de haut niveau, Jean-Lou Bigot dispose d’un piquet de jeunes chevaux très prometteurs. À la veille du début du CCIO 3* de Boekelo dans lequel il présentera son tout bon Focus, le cavalier livre à GrandPrix-Replay ses espoirs pour le futur.   

GrandPrix-Replay : Le CCI 3* de Boekelo débute. Vous avez choisi d’emmener Focus avec vous, comment va-t-il ?
Jean-Louis Bigot : Focus va très bien, il est en forme. J’espère juste que ça ne va pas faire comme l’année dernière, où mon cheval avait trébuché dans le gué du cross. Heureusement, ni lui, ni moi ne nous étions blessés.
 

GPR : Focus n’a participé qu’à un seul CCI 3* cette saison, quelles sont les raisons de ce choix ? Pensez-vous qu'il soit prêt pour ce weekend ?
J.-L. B. :C’est vrai qu’il n’a pas fait beaucoup de CCI cette année. Je l’ai emmené au Haras du Pin où il s’est bien comporté. Je suis content de sa saison, il est toujours très bien sur le cross et sur l’hippique. Sur le dressage c’est un petit peu plus délicat car il est souvent stressé. Mais je pense qu’il est prêt pour Boekelo cette année, il a le profil. Il a pris en maturité, il est plus sûr de lui. Là je le trouve frais et puis c’est un concours qui va me permettre de le tester sur cross plus long.
 

GPR : Vous faites partie de l’équipe de France et vous partez en numéro un. Comment appréhendez-vous ce rôle d’ouvreur ?
J.-L. B. : Tout d’abord, je suis très content d’être dans l’équipe. Je ne crois pas que le fait de passer en numéro un me rajoute de la pression. C’est vrai que c’est une certaine responsabilité car il faut que ça se passe bien, mais je n’y pense pas trop. Après je pars en dix-huitième position donc j’aurai quand même le temps de voir quelques chevaux ! Et en plus, si jamais il se met à pleuvoir, ça peut être un avantage de passer en début d’épreuve sur le cross !
 

GPR : Quels sont vos objectifs pour la suite avec Focus ? La recherche d’une qualification pour Rio est-elle au programme ?
J.-L. B. : C’est certain que les Jeux olympiques, ça fait toujours rêver mais on verra comment se passe la saison. Il y a pleins de paramètres qui entrent en ligne de compte. Il faut avant tout que le cheval aille bien physiquement et techniquement. Je vais travailler tout l’hiver pour améliorer les points faibles et entretenir les points forts. J’avoue que je ne me suis pas encore documenté sur les étapes à faire pour se qualifier. Même si ça va arriver vite, ça me semble encore loin. Et puis je me dis que si nous nous qualifions facilement tout en nous faisant plaisir,  c’est que nous sommes prêts à aller aux Jeux alors que si nous courrons difficilement après une sélection, ce n’est même pas la peine d’aller à Rio. C’est pour cela que pour le moment je ne m’en préoccupe pas trop.
 

GPR : Vous avez dû mettre fin à la carrière de Lotus de Gobaude suite à sa blessure à Pompadour en mars dernier. Comment se passe les premiers mois de sa retraite ?
J.-L. B. : Lotus va très bien, il est à la maison pour le moment! Il peut brouter un peu en main et dans un tout petit paddock. Par rapport à la gravité de sa blessure, la convalescence se passe bien. On ne peut pas encore le lâcher vraiment mais je pense qu’en hiver nous pourrons le laisser faire plus de choses.
 

GPR : Vous avez également trois autres chevaux en formation dans vos écuries, Vinecheska Jeclai’s avec laquelle vous avez remporté le critérium des six ans, Hot Mail de Champenotte et Utrillo du Halage. Quels sont vos projets avec ces chevaux ?
J.-L. B. : Utrillo et Hot Mail ont fini leur saison. Quant à Vinecheska, je vais faire les championnats du monde Jeunes Chevaux au Lion-d’Angers avec elle. Pour le moment, les propriétaires ne sont pressés de la vendre, ils ont encore envie de se faire plaisir. C’est une jument qui est performante à chaque sortie. Bien qu’elle soit très précoce psychologiquement, elle ne l’est pas encore physiquement. Je vais donc continuer sa formation la saison prochaine, tout comme celle d’Utrillo et Hot Mail. Utrillo, lui, doit encore améliorer sa galopade sur le cross, par exemple. L’idée pour la saison prochaine, c’est qu’Utrillo et Hot Mail finissent tous les deux en CIC 3* et peut être même CCI 3* pour Utrillo s'il progresse bien.
 

À lire également...

Réagissez