Pius Schwizer persiste et signe à Tétouan

Pius Schwizer et PSG Junior ont été les plus forts ce soir, à Tétouan.
Crédit : Johanna Zilberstein

Samedi 03 octobre - 23h53 | Johanna Zilberstein

Pius Schwizer persiste et signe à Tétouan

Après Balou Rubin R hier, Pius Schwizer a imposé PSG Junior ce soir, à Tétouan. Dans cette épreuve en deux phases cotée à 1,45m, le Suisse, passé quatrième, a été exemplaire et aucun concurrent n'a pu le rattraper. Constant van Paesschen, à nouveau classé, a pris la deuxième place, devant le Syrien Amre Hamcho. Ce fut un peu plus dur pour les Français ce soir, malgré la belle quatrième place de Julien Gonin et Soleil de Cornu CH.

Il est très en forme depuis le début du week-end et l’a encore prouvé. Pius Schwizer vient d’arracher la victoire dans la grosse épreuve du jour, ce soir, sur la piste de la Garde Royale de Tétouan. En selle sur PSG Junior, le Suisse n’a pas eu besoin de beaucoup de temps pour trouver le tracé parfait, qui lui a permis de faire courir tous ses concurrents sans qu’aucun ne le rattrape.
Pourtant l’épreuve a démarré tambours battants. Premier cavalier en piste, le Saoudien Ramzy Hamad al-Duhami signe d’emblée le sans-faute. Il va très vite et n’hésite pas à retirer une foulée dans chacune des combinaisons. Une tactique payante, puisqu’il établit le premier chronomètre de référence sur Al Capone. Mais le succès est de courte durée. Quatrième partant, Pius Schwizer offre ainsi une véritable démonstration.  Sur le beau PSG Junior, le Suisse respecte les contrats de foulées mais son tracé impeccable lui permet de prendre près de trois seconde sur le leader saoudien.  Premier Tricolore en piste, Philippe Rozier préfère ne pas terminer son parcours avec Quel Chanu. Un peu après, Olivier Robert déroule un début de parcours magnifique avec Courage des Fegie, avant de trébucher sur l’entrée du dernier double. Parcours parfait, en revanche, pour le Brésilien João Victor Castro, associé à Quarelie de la Louvet. Mais ce n’est toujours pas suffisant pour détrôner le Suisse.
Fabrice Dumartin tente alors sa chance mais faute sur le milieu de triple avec His Black Diamond vt Arke. Quatre points donc, tout comme le Belge Frantz Ducci sur Prisca Saint Clair. Surprenant parcours en revanche pour le Marocain Hassan Methqal, vingt-neuf points hier, auteur d’un magnifique sans-faute, tout comme son compatriote Abdelkebir Ouaddar, associé ce soir à Saphir du Talus et l’Égyptien Karim Elzoghby sur Caveman DH Z.

Les Tricolores ratent le coche

Julien Gonin, lui, manque de griller la priorité au Suisse mais sa prise de risques ne va pas suffire, et il termine trois secondes derrière. Même punition pour le Colombien Santiago Diaz Ortega, sur Aymara des Bergeries. Nicolas Deseuzes échoue également, en renversant une barre avec Tatoo des Trambles, tout comme
Agathe Vacher, qui inscrit le lourd score de quatorze points avec Askan Z. Le Saoudien Abdullah al-Sharbatly se rapproche un peu plus du chronomètre suisse et accroche, lors de son passage, la troisième place avec l'excellent Talan. Un exemple que va suivre le Belge Constant van Paesschen, qui prend la deuxième place avec Ralphy Utopia de Ransbeck. Également très en forme depuis le début de la compétition, Laurent Guillet renverse ce soir le milieu du triple puis l'entrée du double avec Tisèle du Park. Le Britannique Ben Talbot, sur Undiamo, puis le Syrien Amre Hamcho, sur le bon Chesterfield, signent des parcours parfaits, le Syrien s'offrant même la troisième place.
Et voilà une victoire de plus dans l'escarcelle du Suisse, qui, après avoir imposé le jeune Balou Rubin R hier, s'est aujourd'hui offert la victoire avec PSG Junior. Vers le Grand Prix demain avec PSG Future ? L'avenir proche le dira.

Retrouvez la réaction de Pius Schwizer :

À lire également...

Réagissez