Tétouan renoue avec le haut niveau

Même sans Quickly de Kreisker, Abdelkébir Ouaddar pourra-t-il rééditer sa victoire de l'an passé ?
Crédit : MRT

Jeudi 01 octobre - 09h03 | Johanna Zilberstein

Tétouan renoue avec le haut niveau

Le CSI 3*-W de Tétouan va marquer le coup d’envoi de la sixième édition du Morocco Royal Tour. De plus en prisé par les cavaliers européens, ce circuit composé de trois rendez-vous, Tétouan, Rabat et El Jadida, s’inscrit comme le circuit à ne pas manquer pour les cavaliers de la Ligue arabe qui participent au circuit Coupe du monde. 

LES ENJEUX
Le Morocco Royal Tour figure parmi les grandes compétitions du calendrier équestre mondial. Il comprend cette année vingt-quatre épreuves CSI 3*-W, dont douze comptant le classement mondial. La dotation est de 177.000 euros par concours, soit un total de 531.000 euros.
 
À Tétouan, la compétition, accueillie au cœur de la Garde Royale, se tiendra sur trois jours et se clôturera dimanche sur le Grand Prix CSI 3*-W, coté à 1,60m.
 
À NE PAS MANQUER
De bons cavaliers européens et du monde arabe seront présents pour cette première étape du circuit. Pays hôte, le Maroc pourra ainsi compter sur son cavalier le plus reconnu à l’étranger, Abdelkébir Ouaddar, qui montera pour l’occasion Bacarat de Sainte-Hermelle et Saphir du Talus. Il sera bien accompagné puisque Samy Colman, actuel champion du Maroc, sera également présent avec Sexappeal Nellamb, Simara Alia et Zaragoza, tout comme Hassan Jabri et Abdeslam Bennani Smires, qui monteront Loxy de la Reselle CH, Ondéo de Pilière et Why Indoctro VDL pour le premier et Mowgli des Plains, Onyx du Bouscaillou et Safari Sonzéen pour le second.
L’Égyptien Karim Elzoghby, gagnant du Grand Prix CSI 5* de Paris en juillet dernier, sera en piste avec Caveman DH Z, Colour Girl et Zarco, tout comme le Syrien Ahmad Saber Hamcho, qui pourrait bien faire parler de lui avec Callahan, Contifex et Quintus 81. Le Saoudien Abdullah al-Sharbatly montera quant à lui Domingo, New Orleans, Talan, Tobalio et Vleut.
Le Vieux Continent, quant à lui, sera représenté par le Belge Constant van Paesschen, associé ce week-end à Citizenguard Rioso van de Kapel, Diamanthina van’t Ruytershof et Ralphy Utopia de Ransbeck. La Suisse pourra également être à l’honneur grâce à Pius Schwizer, qui présentera Balou Rubin R, PSG Future et PSG Junior. Enfin, Leon Thijssen viendra porter les couleurs de ses Pays-Bas grâce à l’aide d’Allen Utopia, Haertthago, Quintera.
 
LES BLEUS
Huit Tricolores vont investir la plus andalouse des villes marocaines, ce week-end. Nicolas Deseuzes a traversé la Méditerranée avec Quilane de Leveaux, Quinette du Fry et Tatoo des Trambles, tandis que Fabrice Dumartin sera accompagné de Cannavaro, His Black Diamond vt Arke et Umour Noir de Crann. Julien Gonin montera quant à lui Arsene Lupin 2, Soleil de Cornu CH et Well Done. Laurent Guillet aura de bonnes chances avec Corrada d’Enfer, Sultan du Château et Tisèle du Park, tout comme Philippe Léoni, qui emmène Carriere, Schwyz de la Cense et Shana de Kerglenn. Gagnant de l’étape d’El Jadida l’an passé, Olivier Robert sera de retour sur Courage des Fegie, Little A et, bien sûr, Quenelle du Py. Philippe Rozier, entraineur de l’équipe marocaine, montera Quel Chanu, Shangri La et Story de Preuilly. Enfin, Agathe Vacher viendra ajouter une cartouche féminine avec Askan Z, Casjana et Küchenboy.
 
DANS LE RÉTRO
L’an passé, Abdelkébir Ouaddar s’était imposé à domicile avec son fougueux Quickly de Kreisker. Il avait devancé Philippe Rozier, en selle sur Quel Chanu, et l’Italien Roberto Arioldi sur Loro Piana Viper.
 
LE GUIDE
Le Grand Prix Coupe du monde aura lieu dimanche à 17h (heure locale).
 
Les informations ici
Le programme ici
Les résultats ici

À lire également...

Réagissez