Mardi 29 septembre - 15h38

Au sommaire de Grand Prix Magazine d'octobre

Dans le numéro d’octobre de Grand Prix Magazine, retrouvez en couverture Conrad de Hus. Éblouissant à Aix-la-Chapelle, le crack de Gregory Wathelet promet d’animer le marché des transferts automnal. Beau, puissant, respectueux, véloce, facile à pilote, bien né, et âgé seulement de dix ans, l’étalo du haras de Hus a tout pour plaire ! Le dossier du mois est donc naturellement consacré au mercato olympique. Grand Prix Magazine est également parti à la rencontre de trois cavaliers : Thibaut Vallette, Pierre Volla et Michel Robert. Enfin, l’étalon du mois est, en octobre, le généreux Jarnac.

Le Grand mercato olympique est lancé
Octobre donne le coup d’envoi d’un marché mondial des plus animés autour des meilleurs chevaux de saut d’obstacles. Ces montures, rares et précieuses, s’arrachent déjà à prix d’or toute l’année, mais dans le dernier trimestre de l’année préolympique, la tension va monter et les prix s’envoler, dans la mesure où le règlement olympique impose qu’un cheval sélectionné aux Jeux soit détenu, a minima pour partie, par un propriétaire de la même nationalité que son cavalier, au moins depuis le 31 décembre de cette même année. Si les pilotes disposant de généreux sponsors ou de contrats en béton armé avec leurs propriétaires ne sont soumis qu’aux aléas de santé de leur monture, les autres sont à la merci de la moindre offre d’achat provenant non seulement des grandes nations équestres, mais surtout des pays émergents, de plus en plus nombreux, et de plus en plus riches ! Parmi les équipes qualifiées pour Rio, on surveillera notamment les États-Unis, le Canada, l’Argentine, le Japon, l’Australie, le Brésil, l’Espagne, et plus encore l’Ukraine et le Qatar, deux nations dont les investisseurs semblent disposer de moyens sans limites pour parvenir à leur rêve de gloire olympique. Au terme d’un vaste tour d’horizon des classements et résultats de l’année, Grand Prix Magazine s’est arrêté sur les chevaux les plus susceptibles d’animer ce grand mercato automnal, au premier rang desquel figure Conrad de Hus, le crack de Gregory Wathelet.
 
Conrad de Hus, une perle rare et précieuse
Vice-champion d’Europe à Aix-la-Chapelle et vainqueur du Grand Prix CSI 5* de Chantilly cet été, Conrad de Hus suscite toutes les convoitises. Il faut dire que l’étalon Holsteiner de Xavier Marie dispose de tous les atouts pour séduire des clients en quête d’une monture olympique. Conscient des énormes enjeux financiers qui l’entourent, Gregory Wathelet, habitué depuis longtemps déjà à voir partir ses meilleurs chevaux dans la force de l’âge, espère pouvoir conserver son crack de dix ans jusqu’aux Jeux de Rio. Né en Allemagne et formé en France avant d’exploser sous la selle du Belge, Conrad suscite l’admiration de tous ceux qui ont croisé sa route. Portrait.
 
’’Vivre heureux est mon projet le plus important’’, Michel Robert
En retrait du haut niveau depuis octobre 2013, Michel Robert, icône multi-médaillée des sports équestres français, est de retour en selle, depuis quelques mois, sur de beaux terrains de concours. Aussi célèbre pour sa vista en piste que pour sa méthode équestre, codifiée dans de nombreux ouvrages, le maître n’a pas encore dit son dernier mot. Dans les allées du Jumping de Valence, fin août, le vétéran du saut d’obstacles tricolore s’est confié avec plaisir sir ses projets, tout en revenant sur les championnats d’Europe et les évolutions de son sport.
 
Thibaut Vallette, au service de l’excellence française
Après une remarquable montée en puissance en 2013 et 2014, Thiabut Vallette s’est affirmé comme la grande révélation 2015 du complet français en décrochant deux médailles de bronze aux championnats d’Europe de Blair Castle, mi-septembre. Récemment élevé au grade de lieutenant-colonel, l’écuyer du Cadre noir aurait logiquement dû accéder à un poste de direction, derrière un bureau. À quarante-et-un ans, il entame pourtant une superbe carrière au plus haut niveau grâce à un Quing du Briot*ENE-HN régulier et très performant. Mais qui est donc ce militaire mystérieux et solitaire ?
 
La semaine où Pierre Volla s’est révélé au Vieux Continent
Pour ses premiers grands championnats, Pierre Volla, trente-quatre ans, a fait forte impression sur le rectangle de dressage d’Aix-la-Chapelle. En se qualifiant pour le Grand Prix Spécial et en dépassant deux fois les 70% avec Badinda Altena, le Clermontois a grandement participé à la qualification de la France pour les prochains Jeux olympiques. Simple, franc et spontané, le benjamin de cette équipe conquérante est revenu grandi de cette incroyable semaine allemande.
 
Jarnac, la démesure à l’état pur
Dès son plus jeune âge, Jarnac a impressionné son monde par la puissance qu’il développait dans chaque saut. Champion Suprême des étalons de trois ans, il a ensuite réussi une belle carrière internationale sous les selles de Reynald Angot, Timothée Anciaume et l’Espagnol Julio Arias Cueva. Intéressante, la production de ce parfait alliage entre Anglo-Arabe et Selle Français révèle plusieurs chevaux de haut niveau à chaque génération.
 
Et comme chaque mois, vous pourrez également retrouver vos rubriques ‘technique dressage’, qui traite de la pirouette au galop, ‘vétérinaire’, qui vous détaille les nouvelles technologies pour favoriser la récupération, ainsi que les pages Jeunes Chevaux ou encore l’actualité des régions.
 
Le numéro d’octobre de Grand Prix Magazine est disponible en kiosques.
 
Abonnez-vous à Grand Prix Magazine ici
Ou achetez le numéro d’octobre ici

À lire également...

Réagissez