Steve Guerdat blanchi des soupçons de dopage

Steve Guerdat est désormais lavé des soupçons de dopage qui pesait sur lui après les contrôles positifs de Nino des Buissonnets et Nasa.
Crédit : Scoopdyga (archives)

Lundi 28 septembre - 10h41 | Johanna Zilberstein (avec communiqués)

Steve Guerdat blanchi des soupçons de dopage

Après plus de deux mois à crier son innocence, Steve Guerdat a finalement été innocenté par la Fédération équestre internationale. Le Tribunal de la FEI a ainsi reconnu la contamination alimentaire due à des graines de pavot. Il en est de même pour la jeune Alessandra Bichsel.

Comme mentionné dans les accords juridiques avec la Fédération équestre internationale publiés aujourd’hui, les Suisses Steve Guerdat et Alessandra Bichsel ont été reconnus innocents de tout comportement fautif ou négligence dans les procédures antidopage ouvertes contre eux. Sur la base des preuves concluantes et détaillées fournies par Steve Guerdat, la FEI a reconnu, comme cela avait été soupçonné dès le début, la contamination alimentaire due à des graines de pavot comme étant à l’origine des contrôles anti-dopage positifs de Nino des Buisssonnets, Nasa et Charivari KG. La FEI confirme également dans ces accords, approuvés indépendamment par ses propres instances ainsi que par son Tribunal, qu’il n’existe aucune preuve d’un comportement fautif de la part des cavaliers. Les procédures sont ainsi closes. Steve Guerdat et son équipe, tout comme Alessandra Bichsel et la Fédération suisse des sports équestres, réagissent avec soulagement à cette décision, mais évoquent également le potentiel d’améliorations des lignes directrices et des procédures.
 
’’Nous sommes très heureux que la décision du Tribunal de la FEI confirme que les échantillons positifs prélevés chez les trois chevaux concernés sont dus de toute évidence à une contamination alimentaire’’, s’est ainsi réjoui Charles Trolliet, président de la FSSE. ’’Ainsi, nos deux athlètes, Steve Guerdat et Alessandra Bichsel, ne sont pas fautifs et n’ont pas non plus commis d’erreur, étant donné qu’ils n’ont pas ‘dopés’ leurs chevaux. Pour le monde des sports équestres, la FEI et les associations nationales, ainsi que pour la branche de l’alimentation animale, il s’agit à présent de tirer les leçons de cette désagréable affaire et de prendre les mesures nécessaires.’’
 
Steve Guerdat, de son côté, est également très satisfait d’avoir été blanchi. ’’Je suis ravi d'avoir été complètement réhabilité et lavé par la FEI et le Tribunal de la FEI de tout soupçon de dopage. Je suis heureux et satisfait que les preuves que jai apportées au dossier confirment en tous points que les circonstances de la contamination alimentaire étaient exceptionnelles et que nous, cavaliers, avons agi en tout temps de manière très professionnelle et diligente, sans aucune négligence ou de manière intentionnelle. Pour moi, le bien-être de mes chevaux est la priorité absolue dans mon travail au quotidien en tant que détenteur de chevaux et cavalier de saut dobstacles. La décision des juges est extrêmement importante pour moi, cela signifie que mes chevaux et moi pouvons enfin à nouveau concentrer toute notre énergie sur les aspects purement sportifs.’’

’’Optimiser la procédure’’, Steve Guerdat

’’Nous, cavaliers de saut dobstacles, avons des devoirs de diligence à remplir dans la lutte antidopage, pour le bien-être des animaux et dans notre propre intérêt et celui des sports équestres’’, a poursuivi le champion olympique.’’Je suis tout à fait daccord avec la ligne de la FEI dans la lutte antidopage et je me suis toujours prononcé clairement en sa faveur en tant que sportif et détenteur de chevaux. Cependant, il apparait évident aujourdhui que les personnes responsables devront réfléchir à la manière doptimiser la procédure et les lignes directrices valables actuellement afin qu’à lavenir un soupçon non prouvé de faute du cavalier, comme dans mon cas, soit traité de manière approfondie avant que des accusations injustifiées - avec les conséquences pour la réputation de la personne concernée quelles engendrent - ne soient rendues publiques.’’

La décision du Tribunal de la FEI permet aux deux Suisses de n'écoper d'aucune sanction, excepté la disqualification de leurs chevaux des épreuves auxquelles ils ont participé lors du contrôle. Pour Steve Guerdat, le tribut est donc plutôt lourd puisqu'il se voit privé de sa victoire dans le Grand Prix CSIO 5* de La Baule avec Nino des Buissonnets et de sa deuxième place dans le Derby de ce même concours avec Nasa.

Le 21 juillet dernier, Steve Guerdat et Alessandra Bichsel avaient été suspendus par la FEI suite aux résultats positifs des contrôles anti-dopage effectués sur Nino des Buissonnets et Nasa lors du CSIO 5* de La Baule et sur Charivari KG lors du CSIO Jeunes de Deauville. Une semaine plus tard, le Tribunal de la FEI avait accepté de lever la suspension provisoire des cavaliers, alors que celle des chevaux, d'une durée de deux mois, avait été maintenue. Nino des Buissonnets a d'ailleurs fait son retour à la compétition le week-end dernier, lors du CSI 4* de Samorin.

À lire également...

Réagissez