Denis Lynch célébré à Barcelone

Denis Lynch et All Star 5 ont été les meilleurs ce soir à Barcelone.
Crédit : Scoopdyga

Dimanche 27 septembre - 19h24 | Yeelen Ravier

Denis Lynch célébré à Barcelone

Denis Lynch s'est imposé en cette fin d'après-midi dans le Grand Prix du CSIO 5* de Barcelone. En selle sur son fidèle All Star 5, qu'il travaille depuis ses six ans, l'Irlandais a signé le plus rapide des deux doubles sans-faute. Les surprenants Santiago Lambre et Ondrej Zvara ont pris les deuxième et troisième places sur leurs Johnny Boy et Cento Lano.

C'est à 15h que le final du CSIO 5* de Barcelone, le Grand Prix doté à 153,000 euros, a débuté. Dès la reconnaissance, les soixante-quinze cavaliers partants ont découvert un parcours très subtil, et ont longuement élaboré leur tracé à pieds. Concocté par Santiago Varela, ce tour a présenté de dures lignes, notamment la dernière, composée d'une triple barre suivie d'un triple.

Parti en ouvreur, José Maria Larocca a bouclé un joli tour sur Cornet du Lys mais n'a pas terminé dans le temps imparti, écopant d'un point. Gudrun Patteet, Ben Maher, Ondrej Zvara et Mohamed Talaat en ont également fait les frais, mais parviendront à se hisser dans les dix-huit qualifiés. Edwina Tops-Alexander est elle parvenue à se sortir de toutes les difficultés avec une Heidi du Ruisseau Z toujours aussi bondissante. Niklaus Rutschi, passé quelques cavaliers après, a bouclé le deuxième score vierge, déroulant un superbe parcours avec Windsor XV, brillant au CSIO 5* de Gijon il y a quelques semaines. Le premier Français à se présenter, Roger-Yves Bost, n'est lui parvenu à trouver la clef de ce dessin. Associé à Sangria du Coty, le Tricolore a écopé de trois fautes, dont deux sur les oxers en entrée et sortie du difficile triple. Juste après, Christian Ahlmann rejoint ses deux autres camarades en déroulant un tour vierge de toute pénalité aux rênes du jeune Reavnir. Chez elle et devant un public bon supporter, Pilar Lucrecia Cordon a déroulé un bon parcours avec l'énergique Nuage Bleu mais a fait chuter le dernier oxer, sous un tonnerre de soupirs. L'amazone a finalement pu prendre à la seconde manche grâce à un bon chronomètre. Avant-dernière Veste Bleue à s'élancer, Timothée Anciaume a signé une sublime partition avec un Padock du Plessis*HN frais et très haut, sur une excellente dynamique ces derniers mois. Médaillé d'argent aux derniers Jeux Panaméricains, Andres Rodriguez l'a imité, prouvant tout le talent de Darlon van Groenhove, son fils de Clinton. Il fut imité par la Belge Gudrun Patteet, venue à Barcelone en tant que cinquième de l'équipe belge victorieuse hier dans la grande finale.
Quelques cavaliers après, la seconde chance française s'est élancée. Le leader de cette équipe Kevin Staut a déroulé une belle partition avec le puissant Qurack de Falaise*HDC, mais a pêché sur l'oxer en entrée de triple, dont l'abord n'a pas été optimal. Petite contre-performance pour Marlon Modolo Zanotelli, qui avec Captain Chaos a préféré abandonner après plusieurs fautes. Lourd score également pour le Kaiser Ludger Beerbaum qui après un bon début de tour appliqué sur Chaman, a fauté sur le vertical en milieu du triple puis sur les deux derniers obstacles.
Après des scores décevants dans les deux manches de la finale par équipes, Bertram Allen, aux commandes de sa Molly Malone V, a mis le cœur à l'ouvrage et a signé un sans-faute, malgré quelques sursis. Ses compatriotes irlandais étaient en forme puisque Denis Lynch et Shane Breen ont également signé le chiffre parfait. Ils ont été rejoint ensuite par l'Australien Scott Keach et Fedor, exemplaires. Santiago Lambre est également sorti sans encombre de la piste avec Johnny Boy. Marcus Ehning a été l'ultime qualifié pour la seconde manche malgré une faute, auteur d'un bon tour avec Comme Il Faut.

Denis Lynch et All Star 5 imprenables

La seconde manche a donc vu s'affronter dix-huit duos. Les cavaliers qui avaient écopé de quelques pénalités au tour initial ont tous opté pour assurer le sans-faute et ont rempli leur contrat, excepté Ben Maher et Pilar Lucrecia Cordon, dont les Sarena et Nuage Bleu ont écopé d'un point et quatre points. Première prétendante au double sans-faute, Edwina Tops-Alexander s'est élancée sur sa Heidi du Ruisseau Z mais n'a pu éviter une faute sur la dernière barre de l'oxer trois, faute que la fille d'Heartbreaker peut commettre parfois.
À sa suite, Denis Lynch a tout tenté, aux rênes du bon All Star 5 et a signé un sans-faute en 47''63. Malheureuse pénalité pour Timothée Anciaume qui a pêché sur le tout premier obstacle du parcours, associé à l'excellent Padock du Plessis*HN. Tandis que Niklaus Rutschi et Andres Rodriguez ont accusé du même score sur le double six, Shane Breen a lui récolté douze points sur Golden Hawk. Scott Keach aura tout de même dévoilé les belles qualités de son Fedor, malgré huit points. Compte-tenu de l'inexpérience de son hongre, Christian Ahlmann a préféré assurer le score vierge, aux commandes de Reavnir, le conduisant ainsi à une quatrième place. Positionné en outsider, le Mexicain Santiago Lambre a préféré sécuriser son zéro avec Johnny Boy. En effet, Ondrej Zvara, qui avait réalisé un tour à un point en première manche, s'est finalement trouvé troisième avec un sans-faute sur Cento Lano.

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez