La Belgique impressionne, la France se noie

Judy-Ann Melchior et As Cold As Ice Z, formidables aujourd'hui à Barcelone.
Crédit : Dirk Caremans/FEI

Jeudi 24 septembre - 21h29 | Yeelen Ravier

La Belgique impressionne, la France se noie

Le premier acte de la finale mondiale de la Coupe des nations a livré son verdict, ce soir à Barcelone. La Belgique, victorieuse de la Division 1 européenne du circuit FEI, a continué sur sa lancée en signant la meilleure performance de la soirée. Les Français, eux, ont lourdement échoué. 

La première épreuve comptant pour la finale de Coupe des nations a commencé à 16h au Real Polo Club de Barcelone. Sous un beau soleil, dix-neuf nations venues des quatre coins du monde se sont affrontées. Le parcours construit par l'Espagnol Santiago Varela, habitué du terrain espagnol, a donné du fil à retordre à la majorité des couples engagés. Aucun obstacle n'était à négliger, notamment le triple, placé en toute fin de tour, proposant des distances très subtiles. Le temps imparti, assez court pour certains, a également fait frémir quelques équipes. 

L'ESSENTIEL

Forts de leur victoire dans la Division 1 européenne, la plus concurrentielle du circuit FEI, mais affaiblis par leur non-qualification pour les Jeux olympiques lors des derniers championnats d'Europe, les Belges ont rebondi de la plus belle des manières. Véritable pilier, Gregory Wathelet, médaillé d'argent en individuel à Aix-la-Chapelle, a confirmé tout le talent de son précieux Conrad de Hus en signant un sans-faute. Judy-Ann Melchior a failli en faire de même, mais s'est laissé piéger par le temps imposé, écopant d'un point sur As Cold As Ice Z. Les deux autres membres de l'équipe, Jos Lansink et Olivier Philippaerts, n'ont fait chuter qu'une barre, associés à For Cento et H&M Armstrong van de Kapel. Emmenés par Dirk Demeersman, les quatre camarades ont semblé motivés et prêts à monter sur le podium samedi.
Grands favoris, les Allemands, eux, ont terminé deuxièmes, ne comptant qu’un unique sans-faute réalisé par Christian Ahlmann et Taloubet Z, décidément très en forme à quinze ans! Ludger Beerbaum et Chiara 222, Daniel Deusser et Cornet d'Amour, ainsi que Meredith Michaels-Beerbaum et Fibonacci 17 ont fauté une fois, avec un point de temps en prime pour ce dernier couple, comptabilisant huit points au final.
Les Suédois ont totalisé la même somme. Rolf-Göran Bengtsson et son étonnante Unita Ask ont signé le seul score vierge scandinave. Henrik von Eckermann a bien failli en faire même en déroulant un sublime parcours aux rênes de Cantinero, mais a malheureusement été pénalisé de quatre points sur l'avant-dernier obstacle, la sortie de triple.
Bon comportement également des Britanniques qui pointent provisoirement à la quatrième place. Malgré l'absence de certains piliers comme Scott Brash ou John Whitaker, ils ont écopé de neuf points au total, notamment grâce au beau tour de Ben Maher et Diva II, qui ont accusé un point de temps. Leurs cousins américains ont écopé du même score. La mention très bien du jour revient à Jeroen Dubbeldam. Le multi médaillé et récent champion d'Europe a signé un nouveau sans-faute, aux commandes du délicat SFN Zenith. L'Irlande et la Suisse se sont également qualifiées pour la finale de samedi grâce à de belles prestations.

LES FLOPS 

Dès ce premier acte, certains couples huppés se sont sérieusement heurtés aux difficultés du jour. La plus grosse déception est à attribuer à Maikel van der Vleuten et son bai VDL Groep Verdi TN, sortis de piste avec dix-sept points de pénalité et une impression plutôt bizarre. Contre-performance également pour Lucy Davis et Barron, pourtant vainqueurs du Grand Prix CSI 5* de Bruxelles en début de mois, qui ont accusé douze points. Remarquable ces derniers mois, notamment aux championnats d'Europe d'Aix-la-Chapelle, Bonne Chance CW, la monture de la Suissesse Janika Sprunger, a déçu en totalisant quatre fautes. Énorme score aussi pour Rodrigo Pessoa et Status, qui ont comptabilisé pas moins de vingt et un points. Le magnifique sans-faute de son coéquipier Pedro Veniss, en selle sur Quabri de l'Isle, est tout de même à souligner parmi les vrais tops de la soirée.

LES BLEUS

Après la désillusion des derniers championnats d'Europe, où elle figurait en tête en début de compétition pour finalement terminer cinquième, l'équipe de France a échoué, ici aussi. Aucune des « Vestes bleues » de Philippe Guerdat, toujours pointilleux, n'a réussi à sortir avec un score inférieur à huit points. La première à se présenter en piste, Pénélope Leprevost, a péché dès le numéro un, un vertical, d'habitude très protégé par la bondissante Flora de Mariposa. L'amazone a également fait tomber le milieu du triple, placé en avant-dernier. Nicolas Delmotte, aux rênes de son Number One d'Iso*Un Prince, y a également fauté, faisant également rouler la barre de l'oxer onze. Troisième à partir, pouvant encore retourner la situation, Roger-Yves Bost a accusé treize points de pénalité avec Qoud’Cœur de la Loge... Presque sans pression quant au résultat final, le fidèle leader de l'équipe, Kevin Staut, n'a pu empêcher deux fautes de Rêveur de Hurtebise*HDC sur le vertical en sortie de double et sur l'oxer en sortie de triple. La France a donc terminé seizième, entre la République Tchèque et le Venezuela, et prendra part à la Consolante de demain.

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez