Les enchères ont démarré pour Armitages Boy

Le magnifique Armitages Boy ici lors de sa victoire lors de la Coupe des nations de la Baule en 2014
Crédit : Scoopdyga

Lundi 21 septembre - 18h32 | Marion Mauger

Les enchères ont démarré pour Armitages Boy

La vente aux enchères du superbe Armitages Boy, annoncée il y quelques semaines, a démarré cet après-midi et continuera jusqu’à mardi prochain, 16h.  Le prix de départ de cette vente est fixé à un 1,5 millions d’euros.   

Ça y est, Armitages Boy est à la vente. Les enchères pour le magnifique étalon Oldenburg ont démarré cet après-midi, à 16h. Cette vente, dont l’annonce a suscité une vive émotion, a été décidée par plusieurs des copropriétaires de l’étalon (LIEN), qui ne souhaitent plus garder le fils d’Armitage, qui n’a pu prendre part aux Jeux équestres mondiaux de Normandie, l’an passé.
 
Peu de temps après l’annonce de la vente, un projet de financement participatif avait été mis en place pour faire en sorte que le cheval ne change pas de cavalier, sous l’impulsion de Cécile Bourgeois, propriétaire de Ricoré Courcelle, une autre monture d’Aymeric de Ponnat, dont le but n’était pas de racheter le cheval mais de disposer d’un apport pour amener des investisseurs potentiels à surenchérir.
 
Le moment est particulièrement bien choisi pour mettre ce crack à la vente. À moins d’un an des Jeux olympiques de Rio, certains cavaliers sont à la recherche de la monture idéale pour performer lors de cette échéance. Expérimenté et appartenant au groupe JO/JEM, Armitages Boy apparait comme un candidat sérieux pour les prochains Jeux olympiques. De plus, outre ses performances sportives, Armitages Boy est également un bon reproducteur et affiche une production très prometteuse à l’image de Fidji du Marais, championne de France des foals femelles jeunes cette année.
 
Des enchères de plus d’une semaine
 
Armitages Boy avait rejoint les écuries d’Aymeric de Ponnat en 2010. Dès lors, les belles performances se sont enchainées et son palmarès n’a cessé de croître. En 2013, il a contribué à offrir une très belle quatrième place à la France lors des championnats d’Europe de Herning et s’est offert une onzième place en individuel. La même année, son sans-faute dans la finale de la Coupe des nations de Barcelone a permis aux Tricolores d’emporter la victoire. En 2014, il s’est imposé lors de la Coupe des nations de la Baule et a décroché une très belle deuxième place au CSIO de Lummen. En juin dernier, Armitages Boy a montré un fois de plus tout son talent en terminant deuxième de la Coupe des nations de Rotterdam. Il y a quelques semaines, le couple a signé de nouveau une très belle performance en terminant quatrième du Grand Prix CSI 5* de Dinard.
 
La vente d’Armitages Boy se déroule sur le site d’enchères en ligne LacParis.com et prendra fin mardi prochain, à 16h. L’étalon est visible sur rendez-vous aux écuries d’Azur, à Montivilliers, en Haute-Normandie.
 

À lire également...

Réagissez

  • Johanna Zilberstein - le 22/09

    Chère Yuli Kaa, nous avons communiqué sur le financement participatif mis en place pour qu’Armitages Boy reste avec Aymeric de Ponnat (lien ici : http://www.grandprix-replay.com/new/4365/belle-mobilisation-autour-d-armitages-boy). Comme d’autres médias, nous aussi aimerions beaucoup que cette belle histoire se poursuive. Le fait que les organisateurs de la vente aux enchères aient choisi notre site pour communiquer sur cet événement est totalement indépendant de notre opinion sur le sujet. De plus, communiquer ou non sur cette vente n’empêchera pas l’étalon ni d’être vendu, ni éventuellement de rester chez Aymeric de Ponnat que nous avons toujours soutenu. Merci de votre intérêt pour Grand Prix.

  • Yuli Kaa - le 22/09

    au moment où de nombreux médias sportifs, cavaliers et propriétaires ont tenté de faire preuve de solidarité envers A. de Ponnat pour l'aider à conserver son cheval, vous, vous faites la pub de cette vente aux enchères! Je ne parle pas de cet article mais du fait que la vente est en pub principale sur votre page d'accueil! ça ne vous dérange donc pas de voir partir ce cheval au plus offrant alors que info jumping ou Equidia ont tenté de se mobiliser pour maintenir le couple ensemble. Je ne vous dit pas bravo.