Luc Château, Nicolas Touzaint et Thomas Carlile, héros de Lamotte-Beuvron

Thomas Carlile Champion de France et Nicolas Touzaint vainqueur du Grand National
Crédit : Pauline Chevalier

Dimanche 20 septembre - 22h23 | Pauline Chevalier

Luc Château, Nicolas Touzaint et Thomas Carlile, héros de Lamotte-Beuvron

Cet après-midi de saut d’obstacles a été riche en évènements. Entre le Master Pro, le Grand National et l’épreuve Pro Elite, il y a eu trois vainqueurs et beaucoup de joies. Le moral global des cavaliers et du staff fédéral étaient au beau fixe. Après Blair Castle, tout le monde ne parle que de Boekelo et Pau.

Une épreuve difficile

Une épreuve difficile - Luc Château, Nicolas Touzaint et Thomas Carlile, héros de Lamotte-Beuvron

Luc Chateau et Propriano de l'Ebat vainqueurs de l'épreuve
Crédit : Pauline Chevalier

Le chef de piste spécialisé saut d’obstacles a monté une dernière épreuve relevée pour finaliser le classement de cette dernière grande épreuve nationale. Les côtés étaient assez hautes et le chronomètre serré, obligeant les couples à combiner réactivité, impulsion et équilibre. Un certain nombre de cavaliers ont perdu leurs espoirs de classements sur cette dernière épreuve. Véronique Réal et Seashore Spring ont été les plus malheureux avec quatre barres à terre, tout comme Mathieu Lemoine et Opium de Verrières avec deux barres. Gilles Bordes et Orion de Cavalhac ont aussi perdu gros avec une petite barre. Le couple passe de la quatrième à la septième place. Seuls Cédric Lyard et Qatar du Puech Rouget ont limité la casse avec leur barre. Ayant dominé le dressage avec une avance certaine, le couple conserve la troisième place de l’épreuve malgré une barre. Un résultat qui ravit le cavalier mais aussi le propriétaire, Alain Chevalier : "Ce n’est que du plaisir de retrouver Qatar à ce niveau d’épreuve. C’est tellement de sensations formidables de le voir courir si à l’aise, en si belle forme. Maintenant, nous allons aller à Boekelo et notre objectif est de remporter l’épreuve !"

Un objectif partagé par beaucoup à commencer par Nicolas Touzaint et Crocket 30, sans-faute et deuxièmes de l’épreuve. Mais si Camille Lejeune et Jean Teulère n’ont pas encore affiché leurs objetifs de fin de saison et terminent respectivement sixième et quatrième, ce n’est pas le cas de Karim Laghouag qui souhaite aller à Pau pour cloturer sa saison avec Punch de l’Esques. Il devrait être accompagné de Luc Château qui fait un excellent retour avec Propriano de l’Ebat.

Thomas Carlile, nouveau champion de France

Thomas Carlile, nouveau champion de France - Luc Château, Nicolas Touzaint et Thomas Carlile, héros de Lamotte-Beuvron

Thomas Carlile accroche une première écharpe de champion
Crédit : Pauline Chevalier

Signant lui aussi un sans-faute de belle qualité avec Opium de Boissy, un cheval qu’il partage à la monte avec Anne Mollard, la propriétaire, Thomas Carlile termine seulement  huitième mais s’adjuge ainsi le titre de champion de France 2015. Un titre acquis grâce à la régularité de ses performances sur ce circuit. "Je suis très heureux d’obtenir mon premier titre personnellement après pas mal de titres en jeunes chevaux qui sont finalement associés aux chevaux plus qu’au cavalier. Opium a été très bien et c’est une grande satisfaction. C’est un cheval que je ne connais pas vraiment totalement car je ne l’ai pas dans mes boxes. Il tourne en Pro 2 avec sa propriétaire et après un premier essai à Lignière l’an dernier, il confirme ce week-end. C’est de très bon augure pour notre objectif de Boekelo. Ce titre est important mais ce système de circuit est un peu bizarre car il n’associe pas un cheval. Je pense qu’il faut aussi associer Sirocco du Gers car c’est lui qui a été mis à part des circuits internationaux pour pouvoir se préparer pour Blair Castle. Je ne sais pas si ce nouveau système qui fait en fait appel à une ancienne formule est le bon. Notre piquet de chevaux ne nous permet pas forcément d’être présent sur toute la durée du circuit. Ici, Luc Château l’emporte avec Propriano mais il n’a pas pu courir le circuit avant car il a dû aller en épreuves internationales à l’étranger et qu’il n’a que ce cheval. Il faut voir si on peut arriver à trouver une formule associant circuit et épreuve spécifique de championnat comme avant."

Mathieu Lemoine perd le classement de l’épreuve mais sa présence lui permet d’obtenir le titre de vice-champion de France, devant Nicolas Touzaint qui  "se sent rajeunir avec toute cette nouvelle génération talentueuse."

L’Ecurie Théault-Maximat vainqueur du Grand National

L’Ecurie Théault-Maximat vainqueur du Grand National - Luc Château, Nicolas Touzaint et Thomas Carlile, héros de Lamotte-Beuvron

Théault Maximat s'impose brillamment en 2015
Crédit : Pauline Chevalier

Il apprécie d’autant plus cette jeune génération qu'il a coopéré avec au sein de l’écurie Théault-Maximat pour le Grand National 2015. Cela lui permet de ravir à nouveau le titre sur le circuit. Mais si la domination de cette écurie est sans conteste, la suite du classement n'est pas encore définitive. Green Pex–Cavalassur pourrait être deuxième devant l'écurie Ifce-Dynavena ou Antarès-Horsealot.com.

Mais pour cette étape de Lamotte-Beuvron, c’est clairement Théault-Maximat qui s’impose grâce à la victoire de Nicolas Touzaint (Luc Château n’ayant pas d’équipe). L’écurie Antarès de Véronique Réal et Cédric Lyard est deuxième et celle de Jean Teulère et Pascal Leroy est troisième. Karim Laghouag place son écurie Antarès-Horsealot.com à la quatrième place devant l’Ecurie Forestier. Les résultats définitifs devraient être connus prochainement.
 
Tous les résultats ici  

À lire également...

Réagissez