Luciana Diniz et Winningmood enflamment Vienne

Malgré la pluie incessante et le difficile parcours, Luciana Diniz et Winningmood ont réussi à signer l'un des deux seuls triples sans-faute.
Crédit : Stefano Grasso/LGCT

Samedi 19 septembre - 23h55 | Johanna Zilberstein

Luciana Diniz et Winningmood enflamment Vienne

La finale sera belle. Ce soir, ce fut au tour de Luciana Diniz d'inscrire sa deuxième victoire sur le circuit du Global Champions Tour. Sous la pluie viennoise, la Portugaise et son exceptionnel Winningmood ont été l'un des deux seuls couples à signer un triple sans-faute. Mais Harrie Smolders et Don VHP Z ont été moins rapides et ont dû se contenter de la deuxième place. Joli podium pour Kevin Staut et Silvana*HDC, en grande forme tout le week-end.

Quarante-six cavaliers étaient au départ de cette avant-dernière étape du Global Champions Tour. Avant la grande finale de Doha, les meilleurs pilotes de la planète étaient venus creuser les écarts au classement général, dominé, avant ce soir, par Scott Brash. Mais, ce soir, les honneurs sont revenus à sa dauphine, la Portugaise Luciana Diniz, qui a inscrit, après Madrid, sa deuxième victoire sur le circuit dans le GCT cette année avec son exceptionnel Winningmood.

Si la plupart des grands noms de la discipline ont réussi à accéder à la seconde manche, quelques-uns se sont cassés les dents sur le tour initial. Avec une faute à leur compteur, l'Allemand Daniel Deusser et Toulago ont dû renoncer à poursuivre la compétition, tout comme le Néerlandais Gerco Schröder, cinq points au total sur Glock's Cognac Champblanc. Avec deux fautes et un point de temps dépassé, c'est la déception du côté de Pénélope Leprévost, qui montait le bon Vagabond de la Pomme. De la déception, il a également dû y en avoir du côté des huit cavaliers qui ont préféré abandonner, parmi lesquels la Grecque Athina Onassis-de Miranda sur AD Conthanga et les Saoudiens Kamal Abdullah Bahamdam sur Noblesse des Tess et Abdullah al-Sharbatly sur New Orleans.

La barre de trop

Comme d'habitude, les dix-huit meilleurs sont revenus en seconde manche. Et il y avait ce soir du très beau monde. Mais la pluie, la fatigue et le parcours ont conduit beaucoup de cavaliers à commettre la faute de trop. Ce fut le cas du Suisse Pius Schwizer, avec Giovanni van het Scheefkastel, de l'Allemand Marco Kutscher, avec Van Gogh, du Suédois Rolf-Göran Bengtsson, gagnant de la dernière étape londonienne avec Casall Ask, ou encore de l'Allemand Marcus Ehning et de son fils de For Pleasure, Funky Fred. Même chose pour deux des Tricolores encore en lice : Roger-Yves Bost sur Quartz de la Lande et Simon Delestre sur Qlassic Bois Margot. Très attendu, Scott Brash se fait lui aussi avoir et laisse une barre à terre avec Hello M'Lady. Manque de chance pour Edwina Tops-Alexander, dont la Caretina de Joter ne touche pas une barre mais qui rentre avec un point de temps dépassé.

Finalement, seul trois couples parviennent à signer un deuxième sans-faute : Kevin Staut sur Silvana*HDC, Harrie Smolders et Don VHP Z ainsi que Luciana Diniz et Winningmood. Premier barragiste en piste, le Tricolore écope de deux fautes avec sa jument grise. Le Néerlandais tente alors sa chance et signe le premier sans-faute de référence en 43"19. Seule chance de le détrôner, la Portugaise tente sa chance et l'emporte sur le Néerlandais, grâce à un chronomètre de 42"91.

À quelques semaines de la finale de Doha, les jeux sont donc toujours bien ouverts pour la victoire finale de l'édition 2015 du Global Champions Tour.

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez