Les complétistes français se félicitent au retour de Blair Castle

Crédit : Scoopdyga

Samedi 19 septembre - 20h25 | Frédérique Monnier

Les complétistes français se félicitent au retour de Blair Castle

Une semaine après leur retour des championnats d'Europe de Blair Castle, les complétistes français sont revenus sur leur semaine écossaise et leur double médaille de bronze le temps d'une conférence de presse.

 - Les complétistes français se félicitent au retour de Blair Castle

Karim Laghouag a pris la parole le premier. ''Tout s’est très bien passé malgré ma chute. Quand je suis parti, la consigne était de contrôler le souffle et la fatigue des chevaux'', s'est souvenu le Tricolore, membre de l'équipe. ''La pluie a changé la donne. Mon premier dérobé puis ma chute sans gravité a permis de donner des infos à mes coéquipiers qui ont pris des options plus larges pour assurer la médaille. Je suis très fier d’eux et de cette médaille malgré ma chute.''

Mathieu Lemoine poursuit : ''Pour moi, ce championnat était une grande première. La préparation à Granville a permis de bien souder l’équipe. Bart L a fait un très bon premier championnat malgré un cross effectué dans des conditions pas simples. Mon cheval était frais le lendemain et une bonne détente avec Thierry Pomel m’a permis d’effectuer le plus beau parcours de CSO de la saison'', s'est-il réjoui. Thomas Carlile, lui, s'est montré ''très satisfait. Sirocco, qui a couru son premier championnat à neuf ans, s’est très bien comporté, ce qui est de très bon augure pour la suite.''

Thibaut Valette, médaillé de bronze en individuel, s'est également montré très heureux. ''Ce fut une très belle aventure humaine dans un sport qui est assez individualiste avec le sentiment de se sentir bien ensemble et d’être cocoonés par le staff fédéral. Le résultat a été inespéré. J’ai eu la chance d’être ouvreur sur le cross, ce qui a été un avantage au niveau du terrain. Je remercie toute l’équipe pour les beaux moments vécus ensembles.''

''Radijague est relativement vert à ce niveau d’épreuve et il a été très bien sur les trois tests'', a analysé Nicolas Touzaint, qui courrait en individuel. ''J’ai vécu un très bon championnat avec, pour la première fois, des coéquipiers plus jeunes que moi.''

Regarder vers l'avenir

Du côté du staff fédéral aussi, le bilan est bon et les différents acteurs comblés par ces championnats écossais.''Cette qualification pour les Jeux a été un vrai travail d’équipe sur l’année. Nous allons continuer avec un élément de motivation en plus. La France est qualifiée dans les trois disciplines, ce qui ne nous était pas arrivés depuis les Jeux d'Atlanta (en 1996, ndlr)'', s'est félicitée Sophie Dubourg, Directrice technique nationale.

''Le meilleur reste à venir. Avec le CICO 3* de Boeckelo et le CCI 4* de Pau, je vais essayer d’élargir au maximum l’équipe'', a poursuivi Thierry Touzaint, sélectionneur national.

Pour Michel Asseray, Directeur technique adjoint en charge du concours complet, c'est l'esprit d'équipe qui régnait entre tous qui a fait toute la force des Tricolores : ''Nous avons passé trois semaines extraordinaires. La particularité du complet, qui implique de préparer les chevaux physiquement, nous a permis de bien connaître les cavaliers. Il s’est créé un véritable esprit d’équipe qui a été notre force malgré les difficultés rencontrées sur le cross''.

Maintenant, la France va se tourner vers l'avenir et compte bien mettre toutes ses chances de côté en vue des Jeux de Rio. ''Nous allons continuer à progresser en se qualifiant sur les trois et quatre étoiles car il a y encore des chevaux qui ne sont pas qualifiés pour les JO'', poursuit ainsi Michel Asseray. ''Il ne faut pas oublier qu’il y a seulement quatre places pour les Jeux.''

À lire également...

Réagissez