Upsilon cède la victoire à Debby à Lamotte-Beuvron

Nicolas Touzaint a finalement remporté le championnat des sept ans, grâce à un hippique parfait de Debby.
Crédit : Frédérique Monnier

Samedi 19 septembre - 14h03 | Frédérique Monnier

Upsilon cède la victoire à Debby à Lamotte-Beuvron

À l’issue des trois tests, Debbie a été sacrée championne de France  des chevaux de sept ans en CCE, devant le phénoménal Upsilon et Urfé de la Barbais. Une belle performance, alors que l'étalon gris de Thomas Carlile menait la compétition depuis le début.

L'hippique a réservé ses surprises, bouleversant le classement établi à l’issue du dressage et du cross. Avec huit points, Lennox du Hans, troisième au provisoire rétrograde à la onzième place, cédant sa troisième place à Urfé de la Barbais, montée par Véronique Réal, malgré ses quatre points. La deuxième au classement provisoire, Debby, montée par Nicolas Touzaint, signe, elle, un magnifique sans-faute dans le temps, qui lui permet d’assurer au moins sa médaille d’argent. Et c’est au tour du premier, Upsilon associé à Thomas Carlile de s’élancer sur la piste. Le beau gris effectue un parcours fluide, dans un style très hunter, mais perd un petit point suite à un léger dépassement de temps et doit se contenter de la deuxième place.

Une complicité qui s’affine de concours en concours

"Je suis ravi d’avoir gagné aujourd’hui", se réjouit Nicolas Touzaint. "Je n’ai Debby que depuis quelques mois et nous avons fait peu de concours ensemble. Chaque sortie nous permet de nous mettre de mieux en mieux ensemble. Malgré une pluie battante, elle a fait un très bon cross hier et a très bien sauté aujourd’hui à l’hippique. Comme c’est une jument qui a beaucoup d’influx nerveux, elle est mieux après le cross. C'est une jument que j’estime beaucoup et je vais la préparer en vue du Lion-d’Angers. Le championnat a été très préparateur pour cette échéance avec un cross relativement facile, ce qui est bon pour le moral de Debby, et trois passages de gués, ce qui est très formateur."

"C'est Thomas Carlile qui a perdu"

Thomas Carlile, lui, revient sur le championnat qu’il a dominé jusqu’au dernier test : "Upsilon a été exemplaire du début à la fin. En dressage, il n’est jamais facile de partir dans les premiers. Upsilon a fait une très belle prestation même s’il était encore dans la froideur des juges. Mais je suis tout à fait d’accord avec les notes que j’ai eues. Il a bien couru son cross que j’ai trouvé un peu facile pour préparer le Lion, ce qui s’explique sans doute par le fait qu’il se courait sur un nouveau terrain. Lors de l'hippique, Upsilon a encore montré une fois de plus qu’il était au-dessus des chevaux de sa génération. Il est super doué ! J’ai pris une courbe un peu trop large en lui faisant confiance. Upsilon sort vainqueur de cette épreuve. C’est Thomas Carlile qui a perdu… Je n’ai jamais monté un cheval de cette qualité là, il confirme sa suprématie à chaque génération. Je pense qu’Upsilon, qui mène une double carrière d’athlète et de reproducteur, va être une aubaine pour le concours complet."

"Nous avons vu des sept ans de bonne qualité cette année", remarque Thierry Touzaint, sélectionneur national pour le concours complet qui arrêtera sa sélection en vue du Lion la semaine prochaine. "Parmi les classés, on trouve des chevaux qui ont couru les trois tests de manière remarquable. Quand nous serons au Lion, nous décortiquerons chaque cheval car il est trop tôt pour tirer des conclusions. Malgré la petite faute d’excès de confiance de Thomas qui est pour moi anecdotique, Upsilon crève l’écran. C’est un cheval d’exception avec un réel potentiel."

À lire également...

Réagissez