Deauville devient la capitale européenne du para-dressage

Natasha Baker, championne d'Europe 2013 en grade II, en selle sur Cabral
Crédit : Scoopdyga

Mercredi 16 septembre - 17h51 | Marion Mauger

Deauville devient la capitale européenne du para-dressage

Pour la première fois, la France accueillera ce week-end, les championnats d’Europe de para-dressage. Onze titres seront en jeu au sein du pôle international du cheval à Deauville. Trois fois championne d’Europe par équipes, la Grande Bretagne, invaincue depuis 2009,  part grande favorite de ces championnats.  Mais elle devra faire face à la détermination des Allemands et des Néerlandais, ainsi que celle des Français qui ne comptent pas leur faciliter la tâche. Facteur de pression supplémentaire, ces championnats sont une étape qualificative pour les JO. 

LES ENJEUX
Onze titres de champion d’Europe sont en jeu. Les cavaliers seront évalués sur trois tests différents. Tout d’abord, une épreuve préliminaire, dont la note obtenue est comptabilisée pour le titre par équipes. Moins de pression pour les cavaliers individuels pour lesquels ce test ne sera qu’un échauffement. Ensuite vient la reprise imposée individuelle. Elle permettra de déterminer le classement final par équipes et sélectionner les couples pouvant accéder à l’ultime test, la Reprise Libre en Musique.
À ne pas perdre de vue également que ces championnats sont l’occasion pour les équipes de décrocher leur billet pour les Jeux olympiques de Rio. Les deux meilleurs cavaliers de ces championnats, tous grades confondus, pourront ainsi poinçonner leurs tickets pour Rio.
 
À NE PAS MANQUER
Fort de leurs multiples médailles, les Britanniques présentent une équipe solide. Lee Pearson,  médaillé d’or en individuel et par équipes aux Jeux équestres mondiaux de Caen en 2014 et ceux de Lexigton en 2010, titré par équipe aux Jeux Paralympiques de Londres en 2012 et double médaillé d’or à ceux de Pékin en 2008, sera notamment de la partie et se place en sérieux client à l’or individuel.
À suivre également, la performance en Grade II de Rixt Van den Horst en selle sur Uniek. La Néerlandaise très en forme en ce moment a remporté entre autre, les CPEDI 3* de Überherrn, Roosendaal, Mannheim mais aussi le titre de championne du monde à Caen l’an dernier en Grade II.
Il faudra compter aussi sur l’Autrichien Pepo Puch, loin d’être un outsider puisqu’il est multi primé en grade Ib et double champion d’Europe en 2013 à Herning.
 
LES BLEUS
Six Tricolores au départ de ces championnats. Il faudra compter sur Céline Gerny, Grade Ib quatrième lors des championnats du monde de Lexington en 2010, avec Flint, Anne-Frédérique Royon, en Grade Ib, deuxième lors de la reprise libre en musique de Mulhouse en juin dernier sur J’Adore, ainsi que José Letartre sur Ronan Keating*ENE-HN, Grade III, qui a notamment participer aux Jeux para-olympiques de Londres en2012 tout comme Nathalie Bizet et Odate FJ en Grade IV. La France pourra également s’appuyer sur les Grades III Samuel Catel, associé à Mogador de Valange, et Louise Studer, en selle sur Swing Royal*ENE-HN.
 
DANS LE RÉTRO
Lors de la dernière édition, la Grande-Bretagne s’était offert son troisième championnats d’Europe consécutif en individuel et par équipes juste devant l’Allemagne et les Pays-Bas. En individuel, les Britanniques avaient raflé l’or en Grade Ia grâce à Sophie Christiansen, en Grade II avec Natasha Baker et en Grade IV avec Sophie Wells. L’Autrichien Pepo Puch s’était imposé en Grade Ib et enfin, l’Allemagne c’était offert la plus haute marche du podium en Grade III avec Hannelore Brenner.
 
LE GUIDE
Les épreuves préliminaires débuteront dès vendredi matin et se prolongeront tout au long de la journée. Les reprises imposées se dérouleront  le samedi et la journée du dimanche sera consacrée à la Reprise Libre en Musique.

Programme complet
Listes des engagés
 

À lire également...

Réagissez