Rolf-Göran Bengtsson ajoute Rome à son palmarès

Rolf-Göran Bengtsson et Casall Ask, déjà victorieux dans le Grand Prix 5* de Londres le mois dernier.
Crédit : Stefano Grasso/GCT

Samedi 12 septembre - 16h21 | Yeelen Ravier

Rolf-Göran Bengtsson ajoute Rome à son palmarès

Cet après-midi, comme beaucoup d'autres auparavant, Rolf-Göran Bengtsson s'est royalement adjugé le Grand Prix 5* de Rome, aux rênes de l'excellent Casall Ask. Luciana Diniz et la parfaite Fit For Fun 13 ont terminé deuxièmes, tandis que Marcus Ehning a conclu le podium, juste devant Pénélope Leprevost.

Vingt sans-fautes en première manche

À partir de midi, sous un beau soleil italien, s'est déroulé le Grand Prix 5* de Rome. L'avant-dernière étape qualificative pour la finale du Global Champions Tour a vu s'affronter cinquante partants dans l'enceinte du magnifique Stadio dei Marmi. Sur ses terres, le chef de piste Uliano Vezzani aura encore construit un beau parcours, qu'un inhabituel grand nombre de cavaliers ont réussi à franchir sans encombre. Après quelques gros scores, notamment les dix-sept points de Carlos Lopez et Prince de la Mare ou l'abandon de Jane Richard Philips, Audrey Coulter a été la première à se qualifier pour la seconde manche. La jeune américaine, qui a d'ailleurs accquis Domino, le cheval de tête de Jos Verlooy, il y a quelques heures, a bouclé le score vierge avec Capital Colnardo. Elle a été imitée quelques athlètes plus tard par l'Argentin José Maria Larocca, associé à Cornet du Lys, son fils de Cornet Obolensky. Le demi-frère de ce dernier, Cornet 39, a également signé le sans-faute, sous les ordres de Lauren Hough. Mention spéciale ensuite pour Doda de Miranda. Le Brésilien, en duo depuis quelques semaines avec AD Living The Dream, a déroulé un joli parcours, propre et rythmé, mais a écopé de deux fautes dans le triple, tout comme l'a fait plus tard Sergio Alvarez Moya sur Carlo 273. Immédiatement après lui, Darragh Kenny a signé un superbe tour, son Sans Soucis Z n’effleurant aucune barre. Kamal Abdullah Bahamdam en a fait de même, accompagné de la généreuse Noblesse des Tess. Le coach de ce dernier, le maître Ludger Beerbaum, a également signé une leçon d'équitation, aux rênes de sa Chiara 222, de retour après les championnats d'Europe. Plusieurs autres couples présents en Allemagne il y a deux semaines sont sortis sans pénalité pour cette reprise. Jur Vrieling sur VDL Zirroco Blue, Maikel van der Vleuten avec VDL Groep Verdi ou encore Denis Lynch et All Star 5 ont rempli le contrat imposé. Fibonacci 17 n'a lui pas rejoint ses camarades, écopant de huit points, piloté par Meredith Michaels Beerbaum. Son compatriote Christian Ahlmann a dévoilé un Epleaser van't Heike en importante progression, signant un tour sans-faute. Sous la selle d'Edwina Tops-Alexander depuis quelques semaines déjà, Caretina de Joter a une nouvelle fois étonné par son talent, n'effleurant aucune barre. Vainqueur du dernier Grand Prix du Global Champions Tour, à Valkenswaard, Marco Kutscher a commencé son épreuve de la même manière en bouclant un joli parcours sans pénalité. Marlon Modolo Zanotelli a confirmé la bonne forme de Rock'n Roll Semilly, Casall Ask a effectué une petite promenade de santé, tandis que Constant van Paesschen a démontré toute la technique de son Citizenguard Taalex. S'élançant en premier français, Simon Delestre s'est installé sur son nuage grâce à une démonstration de Qlassic Bois Margot, sans-faute. Patrice Delaveau a eu lui plus de mal en fautant sur le vertical en entrée de double, aux commandes de Lacrimoso 3*HDC. Pénélope Leprevost, finalement partie en dernière puisque son Vagabond de la Pomme semblait avoir déferré, a rejoint le Lorrain en seconde manche. Marcus Ehning et Comme Il Faut 5, Luciana Diniz sur Fit For Fun 13, ou encore l'outsider Alberto Michan Halbinger et Camilo LS La Silla ont conclu la deuxième manche à vingt partants. 
À noter l'importante déception pour Harrie Smolders. Après un sublime parcours, le Néerlandais a dû essuyer une dérobade d'Emerald sur le dernier obstacle.

Seconde manche sélective, les favoris passent

Cette deuxième manche à vingt partants s'est révélée plus sélective et plus subtile que la précédente. Edwina Tops-Alexander, Maikel van der Vleuten, José Maria Larocca ou encore Audrey Coulter n'ont pas réussi à réitérer leur précédente performance avec leurs montures respectives, écopant tous d'une faute. Grand outsidder de ce Grand Prix, Alberto Michan Halbinger est parvenu à trouver la clef de ce parcours, sortant sans aucune pénalité avec Camilo LS La Silla. Sourire mitigé ensuite pour Christian Ahlmann. L'Allemand a déroulé un superbe tour mais a accusé un point de temps, aux rênes d'Epleaser van't Heike, concluant à une septième place finale. Les difficultés de ce tour étaient principalement glissées dans les doubles et triple combinaisons. Ludger Beerbaum en a malheureusement fait les frais, associé à Chiara 222, pêchant sur la sortie de double. Simon Delestre, aux commandes du Qlassic Bois Margot, a lui fauté sur l'entrée du triple. Pénélope Leprevost, seule Tricolore à pouvoir prétendre à une victoire, a bouclé le score vierge avec un Vagabond de la Pomme éblouissant. Elle a été rejoint, puisqu'une fois n'est pas coutume, par Casall Ask, piloté par Rolf-Göran Bengtsson. Luciana Diniz a également mené sa géniale Fit For Fun 13 au barrage avec un beau sans-faute. Denis Lynch a semblé vouloir effacer ses mauvaises prestations aux derniers championnats d'Europe et a bouclé le score vierge avec All Star 5. Marcus Ehning a complété ce barrage à six.
Deux incompréhensions sont à relever dans cette seconde manche. Après deux obstacles franchis, Sans Soucis Z a catégoriquement refusé un obstacle, conduisant Darragh Kenny à abandonner. VDL Zirroco Blue a également dérobé en fin de parcours, piloté par le champion du monde par équipes Jur Vrieling, qui avait déjà comptabilisé une faute sur un large oxer.

Rolf-Göran Bengtsson, encore une fois

Les deux premiers à s'élancer dans ce barrage, Alberto Michan Halbinger et Denis Lynch, essayant évidemment d'accrocher le plus rapide chronomètre, ont écopé d'une faute, aux rênes de leurs Camilo LS La Silla et All Star 5. Parfaite technicienne et dotée d'une intelligence de la barre déconcertante, Fit For Fun 13 s'est sortie sans aucun surcis de ce barrage en 38''00, pilotée par Luciana Diniz. Rolf-Göran Bengtsson et son fidèle crack Casall Ask ne se sont pas laissés faire. Partis dans un très rapide tempo, les deux complices ont franchi la ligne d'arrivée en 37''87, prenant ainsi la tête de ce Grand Prix. Pénélope Leprevost a alors tenté de descendre le chronomètre du Suédois. Bien que son Vagabond de la Pomme ait fait d'énormes progrès en matière de vitesse, le fils de Vigo d'Arsouilles ne peut concurrencer le chronomètre de Casall et a affiché un sans-faute en 39''02, troisième place provisoire. Dernier concurrent à fouler la piste, Marcus Ehning a déroulé un très beau parcours avec Comme Il Faut, terminant son sans-faute en 38''32. Le centaure allemand s'intercale donc entre Luciana Diniz et Pénélope Leprevost, cédant la victoire aux couleurs suédoises.

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez