Belle entrée en matière pour les Bleus à Blair Castle

Holly Woodhead et DHI Lupison leader à Blair Castle
Crédit : Pauline Chevalier

Jeudi 10 septembre - 19h11 | Pauline Chevalier

Belle entrée en matière pour les Bleus à Blair Castle

Cette première journée de dressage a été ensoleillée pour tout le monde. Les résultats ont été au rendez-vous ! Comme les cavaliers et les nombreux spectateurs ont pu l’écouter sur la musique qui accompagne la reprise française (« Si tu vas à Rio ») l’objectif est affiché ! Au-delà de cela, le travail des Français a payé avec les deux cavaliers de l’équipe dans le top dix provisoire.  

De très belles reprises dans les nations fortes

De très belles reprises dans les nations fortes - Belle entrée en matière pour les Bleus à Blair Castle

Fishertakinou et Michael Jung sont troisième au provisoire
Crédit : Pauline Chevalier

Malgré l’arène si spéciale qui a tendue et crispée pas mal de montures, les reprises de dressage ont été de très grande qualité et les notes des juges s’en sont ressenties. En effet, si parfois les juges sont dits « frileux » le premier jour, il n’en fut rien aujourd’hui. Comme l'a fait remarquer, à juste titre, Nicola Wilson, troisième au provisoire dans un enchainement de très belles reprises britanniques, "beaucoup de record personnels dans les reprises ont été battus aujourd’hui et cela démontre la qualité de notre travail. C’est vraiment une immense satisfaction." Et les Britanniques, présents en force comme nation accueillante, ont de quoi être ravis. La plus jeune cavalière du concours, Holly Woodhead, peu connue encore, a profité à fond de son lancement dans le très grand bain et a déroulé avec sérénité une reprise quasi parfaite qui la place en pole position. La toute jeune demoiselle d’à peine vingt et un ans a été sélectionnée à la suite de sa victoire dans le CIC3* moins de 25ans de Bramham. "Je suis ravie, ce n’est que du plaisir d’être ici. Je n’ai pas de pression. Mon cheval est bien, expérimenté et je veux donc juste faire de mon mieux et en profiter." Un plaisir finalement partagé par beaucoup car les cavaliers ont vraiment monté de belles reprises. Michael Jung, qui présentait lui le plus jeune cheval du concours, l’anglo-arabe français Fishertakinou (ex Takinou d’Hulm) a été comme à son habitude très appliqué et se place deuxième au provisoire.
 
 

Une équipe de France en grande forme

Une équipe de France en grande forme - Belle entrée en matière pour les Bleus à Blair Castle

Le staff de l'équipe de France concentré mais ravi
Crédit : Pauline Chevalier

La France fait partie de ces bons lancements. Thibaut Vallette a tenu parfaitement son rôle d’ouvreur en menant un Qing du Briot*ENE-HN de très belle manière. Même s’il a senti son cheval se tendre fortement en entrant dans l’arène, le Lieutenant-Colonel de l’IFCE a gardé son sang-froid et a transformé cette excitation en brillant. Une qualité mise en avant par Serge Cornut dès la descente du cavalier : "Tu as monté comme un chef car le cheval était chaud en entrant." Un sourire que Serge a conservé toute la journée car la reprise de Karim lui a donné une satisfaction identique malgré quelques petites erreurs comme un hennissement pendant la pirouette et un changement de pied en deux temps. "Cette journée est top. Nous avions deux cavaliers plus expérimentés mais qui travaillent le dressage de manière très appliquée. Comme les jeunes qui vont suivre demain, ils ont la culture du travail sur le plat qui détermine le classement final. Ils en veulent et ont fait des reprises de très belles qualités. Pour ce premier jour, nous sommes deuxièmes et devant les Allemands, c’est dire les progrès effectué par nos couples français. Toute l’équipe, car c’est un travail d’une grande équipe comprenant, l’ensemble des cavaliers, le staff fédéral, les propriétaires et les grooms, est bien entendu heureuse de cette entrée en matière !"
 
 

Un podium provisoire par équipe très serré

Un podium provisoire par équipe très serré - Belle entrée en matière pour les Bleus à Blair Castle

Thibaut Vallette a été à la hauteur de son rôle d'ouvreur
Crédit : Pauline Chevalier

À l’issue de cette journée où seulement deux cavaliers sont passés, la France est en deuxième position avec 75.50 pts derrière la Grande-Bretagne 71.50pts et devant l’Allemagne 76.60pts.
Ces trois nations fortes de l’Europe se tiennent dans un mouchoir de poche tandis que derrière, la Suède est distancée à presque quinze points (91.40 pts). L’Irlande est cinquième avec 96.60 pts et l’Italie sixième avec 99 pts. Les Pays-Bas, qui sont déjà qualifiés pour Rio avec leur médaille de bronze aux JEM ne sont que huitièmes.
 
Un cross qui s’annonce difficile
Les premières réactions de cavaliers et du staff fédéral français le confirment, le cross construit par Ian Stark est très « british » et à l’ancienne mode. De gros obstacles massifs avec des trous, peu ou pas de pied devant, sont disséminés sur un parcours très dénivelé avec peu de place pour respirer et galoper. "Il va falloir être attentif jusqu’au bout," confirme Karim Laghouag. "Le chronomètre va être difficile surtout si, comme la météo le prévoit, il se met à pleuvoir. Il n’y a rien d’insurmontable en soit mais des combinaisons et des obstacles qui demandent de la concentration et une excellente gestion de l’état physiologique des chevaux."
 
Tous les Résultats ICI
 

À lire également...

Réagissez