La caravane fédérale fait une halte à Barbaste

Après Lure, la caravane du Grand National se posera ce week-end à Barbaste

Mercredi 09 septembre - 16h18 | Daphné Godgroy

La caravane fédérale fait une halte à Barbaste

Du 11 au 13 septembre, la sixième étape du Grand National de saut d’obstacles se déroule à Barbaste. Après plus de deux mois de pause, le circuit reprend donc ses droits pour la toute première fois dans le Lot-et-Garonne. De bonnes écuries sont bien entendu au rendez-vous pour tenter d’engranger encore plus de points et se rapprocher de la pole position.

LES ENJEUX

À mi-parcours dans ce Grand National, les cavaliers auront à cœur d’engranger un maximum de points pour leurs écuries respectives. Air Pegasus/Hôtel de Vendôme, en tête pour l’instant, sera représentée par ses deux cavaliers, Alix Ragot et Axel van Colen. Ces derniers devront se méfier de leurs adversaires de Tender Capital/You first SRL, deuxièmes à huit points : Édouard Mathé et Mathieu Billot, vainqueur de l’étape de Lure en juillet dernier.
 
À NE PAS MANQUER

Olivier Robert tentera de s’illustrer sur sa grise Courage des Fegies, extrêmement en forme ces derniers temps. Le couple s’est en effet offert une épreuve à 1,50m lors du CSI 3* de Valence, fin août. Le Girondin tentera également sa chance avec Tempo de Paban. Ce hongre de huit ans s’essaiera pour la première fois à ce niveau.
La jeune Perrine Mary participera pour la première fois de la saison à une étape du Grand National pour le compte de l’écurie IFCE/Écuries de Vilvert, en selle sur Radjah de Turcis. Il en est de même pour son coéquipier Allan Pacha, qui montera Thalie d’Anjou, une jument âgée de huit ans.
L’ancienne monture de Laurent Le Vot, Royalty du Genet, concourra pour la première fois à ce niveau avec la locale de l’étape, Marie Demonte, sa cavalière depuis fin 2014. Première étape également pour le jeune Joffrey Buard et ses deux montures, Uncle AD W Z et Grand’Or.
 
LE GUIDE

Le Grand Prix se déroulera dimanche après midi.
Le programme ici.
Les engagés ici. 

À lire également...

Réagissez