Un pas de géant pour Karen Tebar et Don Luis

Excellents à Aix, Karen Tebar et Don Luis en sont logiquement récompensés au classement mondial des couples de dressage.
Crédit : Scoopdyga

Jeudi 03 septembre - 17h37 | Sébastien Roullier

Un pas de géant pour Karen Tebar et Don Luis

Publié ce matin par la FEI, le nouveau classement mondial de dressage a été assez profondément remanié par les championnats d’Europe d’Aix-la-Chapelle. Si Charlotte Dujardin et Valegro restent intouchables au sommet, ce classement de septembre met en valeur l’énorme bond en avant de Karen Tebar et Don Luis!

Le nouveau classement mondial des couples de dressage a été publié ce matin par la Fédération équestre internationale. Sans surprise, la Britannique Charlotte Dujardin et son incroyable Valegro, qui ont conservé leurs titres européens à Aix-la-Chapelle, remportant les trois tests des championnats, restent solidement arrimés à leur fauteuil de numéro un. Ils devancent toujours Kristina Sprehe sur Desperados FRH et Edward Gal sur Glock’s Undercover.
Pour le reste, le top dix mondial a été largement remanié par l’échéance continentale. Quatrièmes jusqu’au mois dernier, sa la Néerlandaise Adelinde Cornelissen et le vétéran Jerich Parzival, absents de la sélection néerlandaise à Aix, chutent à la vingt-cinquième place. Ils sont remplacés par l’Allemande Jessica van Bredow-Werndl et Unee BB, excellents équipiers au parc de la Soers. Sa compatriote Isabell Werth remonte de la septième à la cinquième place avec Don Johnson FRH, son cheval présenté à Aix. La Suédoise Tinne Vilhelmson-Silfvén reste sixième avec Don Auriello. Elle devance le Néerlandais Hans Peter Minderhoud en hausse de neuf rangs avec Glock’s Johnson TN. Deux places de mieux pour sa compatriote Danielle Heijkoop et Siro, huitièmes ; une de moins pour l’Américain Steffen Peters et Legolas 82, neuvièmes ; une de mieux pour le Suédois Patrik Kittel et Deja, désormais dixièmes.

Plus soixante places pour Pierre Volla et Badinda Altena

Belle progression pour le Britannique Carl Hester, passé de la dix-huitième à la douzième place avec Nip Tuck, juste derrière l’Allemande Ulla Salzgeber, onzième avec Herzruf’s Erbe. Très, très belle progression pour Beatriz Ferrer-Salat, désormais treizième avec Delgado. Avant ses magnifiques championnats d’Europe, au cours desquelles elle n’a fait que progresser, terminant cinquième du Grand Prix, quatrième du Spécial et troisième de la RLM, l’Espagnole ne pointait qu’au cinquante-cinquième rang.
Mais la palme de plus belle évolution revient, une fois n’est pas coutume, à la France, puisque Karen Tebar et son jeune Don Luis passent rien de moins que de la deux cent vingt-troisième à la quarante-quatrième place mondiale! La Française et son beau hongre noir doivent cette montée en flèche à leurs très beaux championnats d’Europe, où ils sont parvenus à se hisser jusqu’à la RLM, terminant successivement dix-septièmes, douzièmes et dixièmes des trois tests, et contribuant grandement à la qualification de la France pour les Jeux olympiques de Rio de Janeiro. À noter que le couple ne s’est, pour l’heure, produit que dans quatre concours! Autant dire qu’au mérite de quelques apparitions en Coupe du monde, ils pourraient rapidement se rapprocher du top vingt mondial!
Non sélectionnés à Aix, Marc Boblet et Noble Dream*Concept Sol-Biolight perdent vingt et une places et pointent au quatre-vingt-troisième rang. Moins deux pour Bertrand Liegard et Star Wars, quatre-vingt-treizièmes. Plus neuf pour Ludovic Henry et After You, cent cinquièmes. Plus soixante (!) pour Pierre Volla et Badinda Altena, cent trentièmes.
 
Le classement mondial de dressage

À lire également...

Réagissez