Olivier Robert, roi de Valence

Olivier Robert et Quenelle du Py, vainqueurs du Grand Prix 3* de Valence.

Dimanche 30 août - 17h53 | Yeelen Ravier

Olivier Robert, roi de Valence

Olivier Robert s'est royalement imposé cet après-midi dans le difficile Grand Prix 3* de Valence, associé à sa Quennelle du Py.  Harold Boisset est monté sur la deuxième marche du podium avec Quolita Z tandis que le Belge Gilles Dunon l'a complété, en selle sur Fou de Toi van de Keihoeve.

Les têtes d'affiche déchantent en première manche

Le bouquet final du beau CSI 3* de Valence, le Grand Prix, vient de s'achever sur une Marseillaise. Lançant son coup d'envoi à 14h30, l'épreuve s'est annoncée difficile avec un subtil parcours signé Uliano Vezzani. Durant cette première manche, quelques-uns des favoris ont failli et n'ont pas réussi à sortir indemne de piste. Ce fut le cas de Timothée Anciaume, qui a fauté sur le subtil vertical cinq, malgré une sublime prestation de Padock du Plessis*HN qui semble de retour en grande forme. Le populaire Marocain Abdelkebir Ouaddar n'est pas non plus parvenu à sortir sans barre à terre avec son Quickly de Kreisker, faisant tomber la sortie du double numéro neuf, un oxer. Quelques cavaliers après, le champion d'Europe de Madrid Rolf-Göran Bengtsson, aux rênes d'Unita Ask, a également écopé de quatre points, sur le vertical huit. Applaudi comme une star par les nombreux spectateurs, le récent médaillé européen Simon Delestre, avisemment conseillé par Thierry Pomel en entrée de piste, a accusé huit points avec Chesall. Le premier sans-faute a été signé par la jeune Maelle Martin. La Française, associée à Giovani de la Pomme, a réalisé un superbe tour. Elle a été imitée quelques cavaliers plus tard par Harold Boisset et sa fille de Quasimodo Z, Quolita Z. Petite déception pour Louis Bouhana qui a fauté sur la sortie de triple après un virage légèrement fastidieux de son Qlandestin SAS. À relever, la superbe prestation d'Alexis Borrin et Ruby de la Fosse qui ont déroulé un joli tour sans-faute jusqu'à l'avant-dernier obstacle. Roger-Yves Bost connaitra le même scénario, accompagné de Sangria du Coty. Sur le devant de la scène depuis le CSI 5* de Dinard le mois dernier, Emeric George a bouclé le troisième score vierge de l'épreuve avec Rocker d'Ysieux. Malgré huit points de pénalité, bon comportement du prometteur Requiem de Talma, monture de la réputée Alexandra Ledermann. Olivier Robert, aux commandes de Quenelle du Py, a ensuite rejoint ses compatriotes au barrage. Le dernier sans-faute a été réalisé par le Belge Gilles Dunon, en selle sur Fou de Toi van de Keihoeve, son fils de Toulon. Ultime cavalier à partir, Philippe Rozier, avec Rahotep de Toscane, a préféré abandonner après deux fautes.
 

Olivier Robert mène la danse

Ils ont donc été cinq à se disputer le trophée au barrage. Première à partir, Maelle Martin a malheureusement essuyé un refus de Giovani de la Pomme sur le double en milieu de tour. Harold Boisset a ensuite tout tenté pour mettre la pression sur ses concurrents. En selle sur sa petite jument d'1,57m Quolita Z, le Sudiste a signé un joli sans-faute en 43''57. Emeric George a lui aussi tenté sa chance mais n'est parvenu à sortir indemne, son Rocker d'Ysieux fautant sur un vertical et le dernier obstacle du tour. Olivier Robert, serrant ses virages et enlevant quelques foulées dans les lignes principales, a franchi la lignée d'arrivée en 42''87, lâchant littéralement les rênes, heureux de la prestation de sa Quenelle du Py. Seul représentant étranger du barrage, Gilles Dunon a manqué de réaliser le sans-faute mais a pêché sur le dernier obstacle avec Fou de Toi van de Keihoeve.

Olivier Robert a ainsi fêté sa victoire de belle manière lors d'une belle cérémonie de l'ultime cérémonie de remise des prix, devant un public fou de joie. Le Bordelais a été récompensé, en prime des 33.00 euros promis au vainqueur, d'une belle Mercedes pour le titre de meilleur cavalier du concours.

À lire également...

Réagissez