Henriette d’Ursel et Wloszka Fontanel championnes de France à Lignières

Belle victoire pour Henriette d'Ursel et Wloszka Fontanel, sacrées championnes de France des As.
Crédit : Ricane Reuillard

Mardi 25 août - 20h33 | Pierre Jambou

Henriette d’Ursel et Wloszka Fontanel championnes de France à Lignières

Belle satisfaction pour l’équipe d’endurance des jeunes de Midi-Pyrénées qui a remporté la médaille d’or par équipes le 15 août dernier, à Lignières, dans le Berry. L’Aquitaine est en argent et la Bourgogne en bronze. En individuel sur 120 km, c’est Henriette d’Ursel sur Wloszka Fontanel qui a été sacrée championne de France. Achille Donnais est vice-champion avec N’Our et Roman Lafaure est monté sur la troisième marche avec Rahanée Cabirat.

En venant à Lignières, Henriette d’Ursel avait mis toutes les chances de son côté en misant sur Wloszka Fontanel. ’’Wloszka est une jument qui avait le potentiel et l’expérience pour courir devant, c’était la première fois que j’avais pour objectif de courir pour faire une place et non pour me former et pour former mon cheval’’, explique la nouvelle championne de France. Au matin de la course, la jument de onze était prête à ravir le titre national et sa cavalière plus motivée que jamais. ’’Dès le matin, à la détente, Wloszka était très calme et au travail. J’avais pour consigne de partir dans un train de course rapide pour faire la différence dès le début !’’, se remémore-t-elle. Mais si le couple a été très vite durant la course, c’est surtout grâce à la très bonne récupération de la fille de Piruet qu’Henriette d’Ursel a pu faire la différence. ’’Wloszka a une récupération exceptionnelle’’, explique-t-elle. ’’À l’arrivée de la troisième boucle, elle a mis 2’20’’ de moins que les autres chevaux pour récupérer. Alors j’ai essayé de garder mon avance car la jument était toujours très fraîche et capable de faire la dernière boucle seule !’’ Une tactique payante, qui a permis à la cavalière de se faire sacrer championne de France. ’’J’ai repris 1’10’’ d'avance supplémentaire. Wloszka était exceptionnelle sur la piste, elle m’embarquait dès qu'on s'approchait des troupeaux de vaches, elle n’a pas faiblit une seule fois ! À 4km de l’arrivée, le groupe était toujours à 3’ 30’’ derrière moi.’’
Achille Donnais associé à N’Our, en argent, son frère César, cinquième avec Srour et Edmée Merlin, septième avec Zardor de Bozouls, permettent à la région Midi-Pyrénées de ravir le trophée.
 
Troisième sur cette épreuve avec Rahannée Cabirat, Roman Lafaure permet, entre autres, à l’équipe d’Aquitaine d’être en argent sur 130 km et au classement des régions. ’’Durant l’échauffement le matin de la course la jument était très calme’’, se remémore-t-il. ’’Au départ, un groupe de quelques chevaux est parti très vite, j’ai donc mis Rahanée dans un galop qui lui convenait mieux et donc créé le peloton. Pendant la première boucle, j'étais en tête d'un groupe où il y avait beaucoup de chevaux. Arrivé au contrôle vétérinaire, je rentre assez vite. Nous avons réussi à prendre 2’ sur la tête de course. Nous ne sommes plus qu’à 4’. La jument est toujours aussi bien.’’ Et la bonne série continue pour le cavalier. ’’Au contrôle vétérinaire, ma jument récupère bien je suis donc quatrième à 3’ de Henriette d’Ursel mais à 40’’ du deuxième, Achille Donnais. Au départ de la dernière boucle, nous avons créé un groupe de poursuivants avec de très bons chevauxÀ l'entrée de l'hippodrome, nous ne sommes plus que quatre dans le groupe de poursuivants. La première est en vue, au loin, mais c'est déjà trop tard...’’
 
La Bourgogne confirme son potentiel en s’emparant du bronze aussi bien sur cette épreuve qu’au classement général. ’’À la fin de la première journée, il fallait absolument que les cavaliers de 130km ramènent des points’’, se remémore Anne-Gaëlle Goachet, entraineuse de l'équipe régionale. Mais la Bourgogne peut compter sur de bons chevaux grâce à deux écuries, celle du centre équestre de Messey et celle de Samuel Bettenfeld. ’’Tous les ans on peut compter sur eux’’, se réjouit-elle. Le niveau des jeunes cavaliers a aussi beaucoup progressé au fils des ans grâce à un gros travail effectué avec des stages, notamment.

À lire également...

Réagissez