’’Ces échéances sont très différentes des concours normaux’’, Jean-Maurice Bonneau

Chaque soir, une personnalité du saut d'obstacles analyse l'épreuve de la journée.
Crédit : Scoopdyga (archives)

Dimanche 23 août - 21h40 | Yeelen Ravier

’’Ces échéances sont très différentes des concours normaux’’, Jean-Maurice Bonneau

Chaque soir, une personnalité du saut d’obstacles analyse pour GrandPrix-Replay l’épreuve de la journée. Ce dimanche, Jean-Maurice Bonneau, ancien sélectionneur national et désormais sélectionneur pour le Brésil, revient sur la victoire de Jeroen Dubbeldam, sur les performances françaises et dresse un bilan de cette édition 2015 des championnats d’Europe.

Bilan des championnats d’Europe
’’L'organisation générale était très bonne. J'ai regretté un terrain pas toujours bon. Il n'a pas beaucoup plu ces dernières semaines mais le terrain est souvent sollicité. Nous l'avons bien vu aujourd'hui, quelques chevaux ont glissé en bas de la piste. Concernant les parcours, Frank Rothenberger a fait de superbes tours. Il y avait très peu d'options lors de la Chasse mais il a utilisé une palette technique très variée. Aujourd'hui, le triple était assez dur, la récupération après la rivière aussi, le temps était assez court. Il y avait énormément de suspense du coup. Le public était en nombre comparé aux jours derniers, il y avait une belle ambiance. Finalement, ce ne sont pas les chevaux aux derniers moyens qui ont gagné mais ceux qui étaient le mieux pilotés. C'étaient de magnifiques championnats d'Europe. Très durs mais très beaux.’’
 
Jeroen Dubbeldam et SFN Zenith
’’Il y a deux mois, au CSIO 5* de Rotterdam, j'avais trouvé que le cheval était un peu moins au point, mais Zenith a évolué depuis l'an dernier. Il est assez difficile et on voit bien que la technique et le doigté de Jeroen font la différence. À son passage de triple, tout était réglé au millimètre près ! J'étais persuadé qu'il irait au bout. Il est quatre-vingt-dixième mondial, mais il a déjà été double médaillé d'or à Caen l'an dernier et champion olympique en 2000, il a tous les titres. Ça me fait plaisir qu'il soit champion. Ça montre aussi que ces échéances sont très différentes des concours normaux. Jeroen illustre bien ce fait de se préparer pour un objectif précis. Il faudra le suivre à Rio !’’
 
Les Français en finale
’’C'est un peu rageant de ne pas avoir accroché de podium par équipes. Lors de la finale de vendredi, ils savaient que ça allait être compliqué d'aller chercher une médaille après quelques quatre points malchanceux. Finalement en individuel, il y a trois Tricolores dans le top dix ! Cela prouve que cette sélection était la bonne donc je tiens à dire bravo à Philippe Guerdat. L'équipe avait de très bons cavaliers, de bons chevaux avec des propriétaires fidèles. Ils ont tous été très forts mentalement. Revenir comme ça aujourd'hui, après la déception et le séisme de vendredi, c'est super. Je tire notamment mon chapeau à Kevin, qui a été l'un des deux seuls double sans-faute aujourd'hui. Ses parcours sont à montrer aux enfants dans les écoles ! Chapeau bas !’’
 
Les performances des favoris
’’Concernant Bertram Allen, je pense qu'il faut le laisser grandir, il gagne déjà beaucoup ! Les championnats sont vraiment différents des concours. Nelson Pessoa, par exemple, a toujours eu plus de succès dans les Grands Prix qu'en championnat, à l'inverse de son fils Rodrigo. Quant aux Allemands, je trouve que, depuis les Jeux olympiques de Hong Kong, ils ne dominent plus. Ils restent très forts mais ne sont plus si redoutables. Les Pays-Bas ont pris le relais. Les Britanniques ont été très bons ! Ils ont su, sans Scott Brash, qui n'a pas souhaité venir, obtenir leur qualification olympique. Très franchement, si j'étais à la place de la sélectionneuse, j'enverrai cette équipe à Rio l'année prochaine, sans Scott. Tout le monde est censé se mobiliser pour l'équipe, et ce qu'ils ont fait était très beau. L'Espagne a fait un superbe championnat, le travail d'Eric van der Vleuten paie. Enfin, la Suisse m'a beaucoup impressionné. Ils ont vécu une période difficile avec le contrôle positif et l'évincement de Steve, que je pense totalement innocent d'ailleurs. Ils ont vécu une Chasse épouvantable et sont revenus avec une technique et un mental impressionnants.’’
 
Les surprises de ces championnats
’’Gregory faisait partie des cavaliers qui pouvaient prétendre à un podium. Il a fait un très bon début de saison et ça fait plaisir de voir des cavaliers comme ça concrétiser leur travail. Andreas Schou m'a beaucoup surpris, tout comme l’Israélienne Danielle Golstein, qui ont fait de superbes championnats. Joe Clee a été superbe également. Ludger Beerbaum et  Daniel Deusser visaient plus haut que ça mais c'est le sport. Cassio Rivetti a été très bon, mais est malheureusement sorti à la visite vétérinaire, le cheval semblait pourtant être en pleine forme vendredi. Il a une très belle équitation et en plus il est Brésilien alors j'ai une petite pensée pour lui !’’

À lire également...

Réagissez