Les Pays-Bas tout en haut, l’Espagne à Rio!

Champions du monde, tenants du titre de la finale de la Coupe des nations, les Pays-Bas ont remporté un nouveau très grand succès, ce soir à Aix-la-Chapelle.
Crédit : Scoopdyga

Vendredi 21 août - 22h15 | Sébastien Roullier

Les Pays-Bas tout en haut, l’Espagne à Rio!

Les Pays-Bas, champions du monde en titre, ont ajouté le titre européen à leur exceptionnelle vague de succès, ce soir à Aix-la-Chapelle. Au terme d’une lutte acharnée, l’Allemagne a dû se contenter de l’argent, tandis que la Suisse, au fond du gouffre il y a deux jours, est venue arracher une médaille de bronze inespérée. En tête hier soir, la France a totalement dévissé, reléguée à une triste cinquième place. Résumé des deux matches qui se sont disputés au cœur de l’immense arène du parc de la Soers.

LE PODIUM

La première bataille concernait le podium de ces championnats d’Europe par équipes, un titre rendu encore plus prestigieux que d’habitude compte tenu de cette atmosphère si intense, propre à Aix-la-Chapelle, Mecque des sports équestres et centre névralgique de l’Europe du cheval. On attendait la France, les Pays-Bas et l’Allemagne, avec la Grande-Bretagne et l’Ukraine en arbitre. Sur un parcours plus haut, large et exigeant que réellement technique, les Néerlandais et les Allemands ont su tirer leur épingle du jeu, de même que les Suisses, tandis que les Français, et plus encore les Ukrainiens ont bu la tasse.
Après les deux sans-faute de Jeroen Dubbeldam et Maikel van der Vleuten sur Zenith SFN et VDL Groep Verdi TN, Jur Vrieling a entretenu un mince espoir de succès allemand en concédant un point de temps sur VDL Zirocco Blue. Mais la Mannschaft, parfaitement lancée par Meredith Michaels-Beerbaum et Christian Ahlmann, sans faute sur Fibonacci 17 et Taloubet Z, ont vu ses deux meilleurs couples, formés par Ludger Beerbaum et Chiara 222, et par Daniel Deusser et Cornet d’Amour, lâcher chacun quatre points. La messe était dite avant même l’entrée en piste de Gerco Schröder.
La troisième place, de manière quasiment inespérée, est revenue à la Suisse, seulement treizième après la chasse. Portés par un Romain Duguet étincelant sur Quorida de Trého, et par un Paul Estermann magnifique sur Castlefield Eclipse, les Helvètes ont monté cette seconde manche le couteau entre les dents. Ils n’ont pas vraiment volé cette médaille de bronze.

LES QUALIFICATIONS OLYMPIQUES

L’autre match, tout aussi haletant, concernait les trois derniers tickets en jeu pour les Jeux olympiques de Rio. Malgré l’absence de Steve Guerdat, en raison de la suspension de deux mois frappant Nino des Buissonnets, les Suisses ont donc dominé les débats. Ils ont toutefois terminé ce concours par équipes avec moins d’un point d’avance sur les Britanniques, qui pourront bien défendre leur titre, l’an prochain. Scott Brash peut dormir tranquille, ses coéquipiers, champions d’Europe en titre, ont certes échoué au pied du podium, mais ils ont assuré l’essentiel.
La dernière place s’est jouée entre l’Espagne et l’Irlande, lors de l’ultime rotation de cavaliers. Les cavaliers du Trèfle y ont cru jusqu’au bout, Denis Lynch, avec lequel on ne sait jamais à quoi s’attendre, produisant un très beau sans-faute sur All Star 5. Mis sous une pression maximale, Sergio Alvarez Moya n’avait même pas droit à un point de temps avec le magnifique Carlo 273. Le capitaine de cette belle équipe ibérique n’a pas tremblé pour signer un sans-faute limpide et propulser les siens à Rio.
Avec l’élimination, d’entrée de jeu, de Sören Pedersen et Tailormade Chaloubet, les Danois n’ont pas été capables de se mêler à cette lutte. Pour rappel, l’Ukraine, huitième ce soir, a déjà son billet pour le Brésil en poche, évoluant dans un autre groupe de qualification.

LE CLASSEMENT INDIVIDUEL

LE CLASSEMENT INDIVIDUEL - Les Pays-Bas tout en haut, l’Espagne à Rio!

Sergio Alvarez Moya et Carlo 273 tiennent la corde dans le championnat individuel.
Crédit : Scoopdyga

Après trois jours de concours, avant la seconde visite vétérinaire de demain (17h), et surtout avant la finale en deux manches de dimanche (16h), Sergio Alvarez Moya et Carlo 273 tiennent la corde dans le championnat individuel. L’Espagnol, à qui Aix a souvent réussi, peut rêver d’offrir à son royaume une première médaille dans l’histoire de ces championnats. Un beau défi! Ce soir, il devance l’Ukrainien Cassio Rivetti, époustouflant avec lé vétéran Vivant van de Heffinck, et le champion du monde néerlandais, Jeroen Dubbeldam, toujours présent dans les grands événements, troisième donc avec Zenith SFN. Le Suisse Romain Duguet, né et formé en France, pointe au quatrième rang sur la Selle Français Quorida de Trého, juste devant Pénélope Leprevost et Flora de Mariposa, toujours parmi les favoris pour succéder à Roger-Yves Bost et Castle Forbes Myrtille Paulois. Quatre autres couples se tiennent dans cette même barre : Jur Vrieling sur VDL Zirocco Blue (ex-Quamikase des Forêts), Ludger Beerbaum sur Chiara 222, le Britannique Joe Clee sur Utamaro d’Écaussines, et le Belge Gregory Wathelet sur Conrad de Hus. Neuf autres paires se tiennent dans une deuxième barre, dont Simon Delestre et Ryan des Hayettes.

LES RESULTATS :
Le classement par équipes : 
1. Pays-Bas 8.820
2. Allemagne 12.400
3. Suisse 18.230
4. Grande-Bretagne 18.990
5. France 21.700
Le classement par équipes complet ici

Le classement individuel à l'issue du troisième jour :
1. Sergio Alvarez Moya (ESP) & Carlo 273 1.47
2. Cassio Rivetti (UKR) & Vivant 2.31
3. Jeroen Dubbeldam (P.-B.) & SFN Zenith 2.68
4. Romain Duguet (SUI) & Quorida de Trého 3.66
5. Pénélope Leprevost (FRA) & Flora de Mariposa 4.00
...
15. Simon Delestre (FRA) & Ryan des Hayettes 6.67
25. Kevin Staut (FRA) & Rêveur de Hurtebise*HDC 12.01
35. Jérôme Hurel (FRA) & Quartz Rouge 17.03
Le classement individuel complet ici

À lire également...

Réagissez