Le cauchemar éveillé des «Vestes bleues»

Lancée par un tour à quatre points de Pénélope Leprevost et Flora de Mariposa, la France n'a rien fait comme elle l'espérait, ce soir à Aix-la-Chapelle. Dimanche, le couple aura toutefois une vraie chance en individuel.
Crédit : Scoopdyga

Vendredi 21 août - 21h55 | Sébastien Roullier

Le cauchemar éveillé des «Vestes bleues»

En tête hier soir, la France a totalement dévissé, reléguée à une triste cinquième place dans ces championnats d’Europe d’Aix-la-Chapelle. Terrible désillusion. Avec deux cavaliers en position d’être médaillés en individuel, Philippe Guerdat va devoir remobiliser ses troupes, ce soir et demain.

 - Le cauchemar éveillé des «Vestes bleues»

Une faute également pour Simon Delestre et Ryan des Hayettes.
Crédit : Scoopdyga

Les deux premières journées de ces championnats d’Europe, et surtout celle d’hier, laissaient entrevoir les plus grands espoirs de succès tricolore, en tout cas au moins de podium. Jamais titrée par équipes sur la scène européenne, la France semblait avoir toutes les cartes en main pour vaincre ce vieux signe indien. Il n’en a, hélas, rien été. Les « Vestes bleues » ont manqué de réussite, de génie, et peut-être aussi de force mentale pour être en mesure de déjouer un cette tragédie en quatre actes.
Sans doute mises sous pression par la série de cinq sans-faute qui a précédé leur entrée en piste, Pénélope Leprevost et Flora de Mariposa ont renversé le maudit vertical de palanques ondulées placé en numéro quatre avant le triple. Une faute très légère, techniquement très difficile à analyser, mais une faute quand même, qui a eu le don de semer le doute dans les têtes. Pour le reste, la Normande et la jument de Geneviève Mégret ont été impeccables. Cinquièmes en individuel, elles auront forcément un coup jouer dimanche en finale.
On pouvait attendre de Simon Delestre et Ryan des Hayettes, en pleine forme hier, qu’ils remettent leur équipe dans le droit chemin. Ils ont malheureusement échoué sur l’oxer de sortie du triple, une combinaison ouverte par une barre de spa devant laquelle le Lorrain a rajouté une septième foulée quand la plupart des couples ont couvert la distance en six. S’en serait-il mieux sorti en prenant l’autre option? Difficile à dire. Là encore, le reste du parcours est passé comme une lettre à la poste. Quinzièmes à moins d’une barre de la troisième place provisoire, les troisièmes du Grand Prix du Grand Chelem Rolex disputé fin mai sur cette même piste, auront eux aussi leurs chances dimanche.
 

Trois Bleus en finale

Trois Bleus en finale - Le cauchemar éveillé des «Vestes bleues»

Deux fautes et du temps pour Jérôme Hurel et Quartz Rouge.
Crédit : Scoopdyga

Il fallait un exploit de Jérôme Hurel et Quartz Rouge pour assurer le bronze à la France. Leurs espoirs se sont envolés sur ce fichu vertical à palanques, quatre points auxquels se sont ajoutés quatre autres concédés sur la sortie de l’impressionnant double de verticaux sur bidets, et un pour du temps dépassé. Ces championnats d’Europe sont terminés pour l’Eurélien, trente-cinquième en individuel.
 

 - Le cauchemar éveillé des «Vestes bleues»

Et deux fautes également, hélas, pour Kevin Staut et Rêveur de Hurtebise*HDC.
Crédit : Scoopdyga

Au moment d’entrée en piste, Kevin Staut et Rêveur de Hurtebise*HDC avaient encore droit à une barre pour sauver les meubles et arracher la troisième place. Dans une ambiance dissipée de fin d’épreuve, le sBs a eu le malheur de laisser traîner, d’un rien, ses postérieurs sur l’oxer numéro deux. Son joker grillé, le champion d’Europe 2009 n’a, hélas, pas tardé à renverser… l’affreuse palanque ondulée, bourreau du quatuor de Philippe Guerdat. Vingt-sixième, le Normand pourra repartir dimanche, mais ce soir, c’est sûrement le cadet de ses soucis…

À lire également...

Réagissez

  • texasgrunge - le 21/08

    Kevin est 25ème et non pas 26ème, et ils prennent les 25 premiers pour la finale donc Kevin est le dernier qualifié