Dans la cabane de Jean-Michel Roudier : ’’Undercover était inmontable ’’

Jean-Michel Roudier analyse chaque soir pour GrandPrix-Replay les reprises marquantes de la journée.
Crédit : Scoopdyga (archives)

Samedi 15 août - 23h54 | Johanna Zilberstein

Dans la cabane de Jean-Michel Roudier : ’’Undercover était inmontable ’’

Juge français officiant pendant cette édition 2015 des championnats d’Europe, Jean-Michel Roudier analyse chaque soir pour GrandPrix-Replay les reprises de la journée et dévoile les points forts et les points faibles des couples le plus marquants. Ce samedi, il analyse les reprises de Charlotte Dujardin et Kristina Sprehe et revient sur les contre-performances d’Edward Gal et de Patrik Kittel. Il évoque également les performances de Pierre Volla et Karen Tebar.

Le texte du Grand Prix Spécial
’’Le Grand Prix Spécial est une épreuve qui convient parfaitement aux chevaux naturellement doués pour le piaffer et le passage. Le texte met également en avant les transitions, comme la partie trot allongé/passage/trot allongé ou encore celle qui demande une pirouette après le galop allongé. Le niveau est plutôt élevé et la reprise est l’une des plus difficiles car elle conjugue des allures qui demandent beaucoup d’extension avant de rassembler au maximum. Le Spécial convient très bien à des chevaux qui ont une impulsion naturelle, comme Don Luis et Badinda Altena.’’
 
Pierre Volla et Badinda Altena
’’Aujourd’hui, nous avons senti que Badinda avait moins d’expérience dans le GPS que dans le Grand Prix. On sentait qu’il y avait plus de tension. Mercredi, son passage était absolument extraordinaire, mais aujourd’hui, il présentait de petites irrégularités, car la jument était vraiment tendue. Même chose pour le piaffer, où ses postérieurs étaient irréguliers. Au galop, elle était plus horizontale que mercredi, moins rassemblée et moins en équilibre sur les hanches. J’ai l’impression que la tension est montée pour la jument, mais aussi pour Pierre qui l’a moins laissé s’exprimer et l’a montée un peu plus fort que dans le Grand Prix. Malgré tout, nous sommes tous tombés d’accord sur le fait que Badinda présente un potentiel extraordinaire.’’
 
Karen Tebar et Don Luis
’’Chez Karen, j’ai retrouvé cette très belle équitation qui la caractérise, tout en légèreté et en harmonie. Don Luis était bien en équilibre, même s’il manquait un peu d’impulsion et d’engagement. Comme il est jeune, je pense que Karen a préféré privilégier la facilité plutôt que de trop monter son cheval, ce qui aurait pu provoquer des fautes comparables à celles de Pierre et Badinda.’’
 
Charlotte Dujardin et Valegro
’’Sur cette épreuve encore, Valegro était nettement au-dessus du lot. Charlotte a tout de même fait une faute au galop, sur un changement de pied au temps. Mais, encore une fois, Valegro est tellement en avant et il a tellement de qualité que, même lorsqu’il commet une faute, il a une bonne note : quand nous partons de dix, même en retirant trois points, on est encore à sept, ce qui est déjà une bonne note pour les autres chevaux.’’
 
Kristina Bröring Sprehe et Desperados
’’Kristina a encore mieux monté que jeudi et Desperados a vraiment été surprenant. L’Allemande présente la même très belle équitation que Karen, mais Desperados, qui concourt à ce niveau depuis maintenant deux ans, est plus expérimenté que Don Luis. Elle a donc déroulé une reprise similaire à celle de Karen, mais avec un petit truc en plus. C’est ce qui a fait la différence avec les autres aujourd’hui.’’
 
Edward Gal et Glock’s Undercover
’’Pour moi, Undercover était tout à fait inmontable, comme lors du CDIO 5* de Rotterdam, en juin dernier. Edward a d’ailleurs à peine réussi à marcher autour du rectangle, alors qu’il n’était même pas en piste. Le cheval regardait beaucoup. Lorsqu’il a fait son entrée au galop, il était très tendu et frappait fort le sol. Edward n’a pas pu l’arrêter, le cheval était dans une allure entre le passage et le piaffer avant de repartir dans un trot très électrique. À part un juge qui a mis deux, nous étions tous d’accord sur une note de un pour cette entrée, car il était tout de même au galop puis au trot. Ensuite, les allongements ont été impossibles : Undercover était toujours très contracté et à peine dans ses traces. Il était tellement tendu qu’il restait figé dans sa ligne du dessus. Avant qu’il ne soit éliminé, les notes du couple étaient basses.’’
 
Patrik Kittel et Deja
’’Dans ce Grand Prix Spécial où se sont succédé les revirements de situation, Patrik Kittel n’a pas eu de chance. Avec Deja, plutôt jeune à ce niveau, il a fait un très bon début. Patrik excelle dans le travail au trot et cette reprise n’a pas fait exception puisqu’il a commencé très fort. Mais dans l’allongement au pas, Deja s’est coincée la langue entre les deux mors de la bride et a commencé à se tordre la tête alors qu’elle était en rênes longues. Lorsque Patrik les a raccourcies pour la mettre dans le pas rassemblé, elle a commencé à montrer de la résistance et il a été contraint d’abandonner. C’est vraiment dommage car les notes étaient bonnes et il aurait pu terminer parmi les cinq premiers.’’
 
La Reprise Libre en Musique
’’Pour être tout à fait honnête, Valegro n’a été battu qu’une seule fois et il n’était pas dans son état normal. Aujourd’hui, il présente une telle forme et une telle harmonie avec sa cavalière qu’il est tout simplement imbattable. La seule façon de le battre serait qu’il soit perturbé par quelque chose et qu’il commette des fautes. En revanche, la bataille pour les deuxième et troisième places vont être très ouvertes. Desperados, évidemment, mais aussi Delgado et Don Johnson sont de bons candidats. Depuis le début de la compétition, Beatriz Ferrer-Salat déroule de très belles reprises, grâce à une magnifique équitation. Jusqu'ici Delgado, a manqué d’engagement et de souplesse dans sa ligne du dessus. Don Johnson aussi a réussi un bon début de championnat. Il est puissant et énergique, mais il a un contact beaucoup plus dur que les autres, ce qui est tout de même compensé par un engagement très fort qui lui donne une belle impulsion. Arlando, le cheval de Diederik van Silfhout, a été très impressionnant aujourd’hui et a déroulé un GPS bien meilleur que son Grand Prix. Encore une fois, les jeux sont très ouverts.’’

À lire également...

Réagissez