Edward Gal laisse le champ libre à Charlotte Dujardin dans le Grand Prix Spécial

Charlotte Dujardin a été largement gagnante du Grand Prix Spécial.
Crédit : PSV/Morel

Samedi 15 août - 19h03 | Johanna Zilberstein

Edward Gal laisse le champ libre à Charlotte Dujardin dans le Grand Prix Spécial

Les trente meilleurs cavaliers du Grand Prix se sont élancés dans le Grand Prix Spécial, à la conquête d’une place dans la Reprise Libre en Musique de demain mais également, pour les meilleurs, de l’une des trois premières médailles individuelles de ces championnats d’Europe. Et le scénario plutôt inhabituel a été favorable à Charlotte Dujardin, qui n’a trouvé personne pour lui barrer la route avec Valegro.

 - Edward Gal laisse le champ libre à Charlotte Dujardin dans le Grand Prix Spécial

Hans Peter Minderhoud a récolté ce soir sa première médaille individuelle avec Glock's Johnson.
Crédit : PSV/Morel

L’ESSENTIEL
Il semblait le seul, ce matin, à pouvoir priver Charlotte Dujardin d’une médaille d’or courue d’avance. Mais, ce soir, la chance était britannique. Dernier cavalier à entrer en piste dans ce Grand Prix Spécial, Edward Gal n’a pas démarré de la meilleure des façons. Dès le début de sa reprise, après les premiers mouvements, il affiche une moyenne de 66%, bien loin des scores de sa concurrente britannique. Et ça n’allait pas s’arranger pour le Néerlandais, finalement éliminé pour saignement de la bouche de Glock’s Undercover.
Charlotte Dujardin, tenante du titre, a donc empoché une prévisible médaille d’or, associée au génial Valegro. Prévisible mais pas déméritée pour le couple, qui a déroulé une reprise sans aucune faute, avec l’impulsion et la décontraction qui le caractérisent. Avec la moyenne de 87.577%, les deux ont largement devancé le couple champion d’Allemagne, Kristina Sprehe et Desperados FRH (83.067%). Alors qu’il aurait probablement terminé au pied du podium sans la défaite de son compagnon, Hans Peter Minderhoud prend une méritée médaille de bronze, sa première médaille individuelle, associé à Glock’s Johnson (79.034%).
Ces trois-là seront donc évidemment au départ de la Reprise Libre en Musique demain et feront figure de favoris, devant une concurrence qui pourrait se révéler rude, avec notamment la Suédoise Tinne Vilhelmson-Silfvén avec Don Auriello, l’Allemande Isabell Werth avec Don Johnson ou encore la Danoise Anna Kasprzak avec Donnperignon.
 
LES BLEUS
Deux Français étaient au départ du Grand Prix Spécial, ce matin. Premier en piste, Pierre Volla décroche la belle moyenne de 70.238% avec sa jeune Badinda Altena, plus nerveuse que dans le Grand Prix mercredi et qui commet quelques fautes, notamment dans les mouvements au galop, où elle se contracte un peu. Mais le Clermontois et sa jolie alezane n’auront pas à rougir de leurs premiers championnats, qui s’arrêtent sur une très honorable dix-huitième place. Quelques minutes après, Karen Tebar, elle, repousse les limites avec Don Luis en signant une reprise évaluée à 73.193%. Une excellent moyenne, malgré une faute sur l’avant-dernier changement de pied aux deux temps, qui propulse le couple à la douzième place et le qualifie d’office pour la Reprise Libre en Musique. Dix ans que cela n’était pas arrivé ! Et, la dernière fois, c’était déjà Karen Tebar qui emmenait la France dans la dernière reprise, associée à Falada M, lors des championnats d’Europe de Hagen, en 2005.

 - Edward Gal laisse le champ libre à Charlotte Dujardin dans le Grand Prix Spécial

Mauvaise surprise pour Edward Gal, éliminé avec Glock's Undercover.
Crédit : PSV/Morel

LES TOPS
Plutôt impressionnante depuis le début de la compétition, car de tous les tops cinq malgré une monture par toujours évidente, l’Espagnole Beatriz Ferrer-Salat a poursuivi sur sa bonne lancée et termine quatrième de ce Grand Prix Spécial avec Delgado. Elle passe ainsi devant Carl Hester et Nip Tuck, cinquièmes, ainsi qu’Isabell Werth et Don Johnson, septièmes.
Belle reprise également pour Anna Kasprzak et Donnperignon, revenus à leur très bon niveau après une petite baisse de régime dans le Grand Prix et qui sauvent un peu les meubles danois pour ces championnats.
 
LES FLOPS
Edward Gal n’est pas le seul ténor à être tombé aujourd’hui. En bonne forme cette saison avec Deja, la compétition s’est pourtant arrêtée net pour le Suédois Patrik Kittel, contraint d’abandonner lorsque sa jument passe la langue par-dessus son mors.
Mauvaise journée également pour Morgan Barbançon-Mestre, en-dessous du niveau de son Painted Black (71.429%) après de nombreuses petites fautes. Quatorzième, elle est finalement qualifiée de justesse pour la RLM. Enfin, déception également du côté de l’Autrichienne Victoria Max-Theurer, qui a dû se contenter de la vingt-et-unième place avec Blind Date 25 (69.412%).

LE CLASSEMENT DU GPS
1. Charlotte Dujardin (G.-B.) & Valegro 87.577%
2. Kristina Sprehe (ALL) & Desperados FRH 83.067%
3. Hans Peter Minderhoud (P.-B.) & Glock's Johnson TN 79.034%
4. Beatriz Ferrer-Salat (ESP) & Delgado 77.395%
5. Carl Hester (G.-B.) & Nip Tuck 77.003%
...
12. Karen Tebar (FRA) & Don Luis 73.193%
18. Pierre Volla (FRA) & Badinda Altena 70.238%
Le classement ici

La réaction de Charlotte Dujardin ici
La réaction de Kristina Sprehe ici
La réaction de Hans Peter Minderhoud ici
La réaction d'Edward Gal ici

À lire également...

Réagissez