Les 100.000 € dépassés au Gala Just World

En rouge, Jessica Newman, la créatrice de JustWorld International.
Crédit : Nicolas Katz/JustWorld

Vendredi 14 août - 12h25 | Yeelen Ravier

Les 100.000 € dépassés au Gala Just World

Mardi dernier, le Centre international de Deauville a accueilli le premier gala européen de l’association caritative JustWorld International. Tout au long de la soirée, plus de 106.000 euros ont été offerts pour récolter des fonds grâce à des ventes aux enchères. 

La soirée a démarré à 19h30 à Deauville, lancé par le discours de Jessica Newman, présidente de l’association. Il y a douze ans, cette ancienne cavalière internationale de saut d’obstacles a créé cette organisation humanitaire pour venir en aide aux enfants défavorisés des pays du tiers-monde. À travers différents projets, l'éducation, la nutrition, la santé et la culture des enfants de différents pays, notamment le Guatemala, la Colombie, le Cambodge et le Honduras, sont soutenues. Après les succès des galas américains, Jessica Newman a décidé de faire une première édition en Europe, en France. Un record de participation a été enregistré pour ce gala puisque plus de deux-cent cinquante personnes ont répondu présentes à l'appel. 

Le milieu de l’équitation se mobilise

Le milieu de l’équitation se mobilise - Les 100.000 € dépassés au Gala Just World

Kevin Staut s'essayant au dressage de chevaux.
Crédit : Nicolas Katz/JustWorld

Présente déjà sur bon nombre de concours européens de saut d’obstacles, comme le CSI 5 de Chantilly ou les CSIO 5 de La Baule, l’association a mobilisé lors ce gala le monde du saut d’obstacles, des courses et du polo. Plusieurs personnalités du sport et sponsors étaient ainsi présentes. 

Les ambassadeurs de JustWorld étaient là, en les personnes de Kevin Staut et de Marina Hands, comédienne et cavalière amateur, ainsi que Dominique Boeuf, ancien jockey à la carrière remarquable et désormais présentateur sur la chaine Equidia. Des personnalités vraies et passionnées, au reflet d’une volonté d'être ensemble engagés pour une seule et même cause.
Comptaient aussi parmi les invités de la soirée, les sponsors de l'association, à savoir Juan-Carlos Capelli, vice-président de Longines, Thierry Delègue, directeur général de France Galop, Éric Brion, directeur général de la chaine Equidia, Christophe Ameeuw, fondateur du célèbre circuit des Masters Grand Slam, ou encore Laurent Martinez, directeur de l'Agence Martinez. Philippe Augier, maire de Deauville, avait aussi fait le déplacement pour soutenir cette première édition. 
 
Une soirée sous le signe de l’union

En plus des enchères silencieuses et publiques, des animations ont été organisées tout au long du gala. L’incroyable Pierre Fleury, dresseur de chevaux, a ainsi proposé une démonstration de travail en liberté avec ses six chevaux Highlands. Une mise en scène surprenante de la connexion entre l'homme et le cheval. Kevin Staut s'est même essayé, avec plus ou moins de succès, à l'exercice de la révérence avec la dénommée Ulane. "C'est formidable que JustWorld arrive à regrouper tout ce monde, provenant de différents milieux de l'univers du cheval. Il y a des gens des courses, du jumping, du spectacle équestre, du polo... C'est la force des projets qui a du sens et qui arrive  à mobiliser des personnes d'horizons différents", a d’ailleurs réagi le champion Français.

Le bilan

Le bilan - Les 100.000 € dépassés au Gala Just World

Les enchères publiques ont récolté plus de 100 000 euros !
Crédit : Nicolas Katz/JustWorld

Grâce aux entrées payantes et aux ventes aux enchères, 106.320 euros ont été récoltés. 720 euros ont également été rapportés par le Brok Café de Deauville, qui avait ouvert ses portes pour une petite soirée. Le lendemain, pour continuer sur sa lancée, le rendez-vous était donné à l'International polo club de Deauville. À l’initiative de Jean-Edouard Mazery, 1.000 euros supplémentaires ont pu être récoltés. Il est important de préciser que toutes ces opérations ont pu être organisées grâce à une équipe constituée uniquement de bénévoles, soit quarante-trois au total. Bravo pour leur engagement et leur volonté à toutes les étapes de l'organisation !

À lire également...

Réagissez