Les Pays-Bas en vedettes, la France à Rio!

Les Pays-Bas ont dominé la compétition aujourd'hui pour arracher le titre des mains des Allemands, à domicile, et des Britanniques.
Crédit : PSV/Morel

Jeudi 13 août - 22h23 | Johanna Zilberstein

Les Pays-Bas en vedettes, la France à Rio!

En tête depuis le début de la compétition, l’Allemagne a finalement cédé devant les Pays-Bas, qui ont décroché l’or européen. Bonne pioche également pour la Grande-Bretagne, qui s’octroie l’argent, laissant la nation à domicile sur la troisième marche du podium. Incroyable soubresaut de la France, qui arrache sa qualification olympique du bout des doigts.

 - Les Pays-Bas en vedettes, la France à Rio!

Sans surprise, Charlotte Dujardin et Valegro ont dominé le classement individuel avec une moyenne dépassant les 83%.
Crédit : PSV/Morel

L’ESSENTIEL
La lutte promettait d’être serrée entre l’Allemagne, à domicile, les Pays-Bas et la Grande-Bretagne. Les deux derniers cavaliers de chaque équipe ont tout donné. Grâce aux bonnes performances de Carl Hester sur Nip Tuck (75.400%) puis de Charlotte Dujardin sur Valegro, la Grande-Bretagne, troisième au provisoire avant cette deuxième journée de Grand Prix, a pu finalement prendre l’argent. Côté Néerlandais, c’est Edward Gal sur Glock’s Undercover et Hans Peter Minderhoud sur Glock’s Johnson (77.586%) qui ont mené l’équipe vers la victoire, venant renforcer la reprise de Diederick van Silfhout et Arlando, septièmes au classement définitif, réalisée la veille. Côté allemand, bien que Kristina Sprehe et Desperados FRH aient réalisé la meilleure reprise de l’équipe aujourd’hui, les résultats de Mathias Alexander Rath sur Totilas (75.971%) et des deux couples d’hier, Isabell Werth sur Don Johnson et Jessica von Bredow-Werndl sur Unee BB, ont été insuffisants pour prendre l’or à domicile.
Côté individuel, Charlotte Dujardin et Valegro ont été une fois encore les meilleurs. Ils ont déroulé le meilleur Grand Prix de ces deux premières journées de compétition, décrochant la moyenne de 83.029%, malgré quelques toutes petites fautes. Edward Gal, lui, n’en a quasiment pas commises avec Glock’s Undercover. Il prend la deuxième place avec la note finale 82.229%. Kristina Sprehe vient prendre à la troisième place avec son Desperados FRH (79.743%). Totilas, lui, n’a pas fait l’impression escomptée et commet quelques fautes sur le rectangle qui lui valent la moyenne de 75.971% et la sixième place.

 - Les Pays-Bas en vedettes, la France à Rio!

Comme espéré, Karen Tebar et Don Luis ont tiré la France vers le haut et lui ont permis de décrocher sa qualification olympique.
Crédit : PSV/Morel

LES BLEUS
Si les choses se sont finalement bien terminées pour l’équipe de France, qualifiée pour les Jeux olympiques de Rio, la journée n’avait pas vraiment bien commencée. Premier Tricolore en piste, Arnaud Serre connait une grosse désillusion lorsque Robinson de Lafont*de Massa, apeuré par le stade, commet plusieurs fautes, dont une importante sur le reculer puis une en fin de diagonale. Malgré de très beaux piaffers, notés à 7.6 pour le dernier, le couple ne peut rectifier le tir, et sort de piste avec la moyenne de 67.100. La France est alors reléguée à la huitième place, bien trop loin pour espérer atteindre son objectif... À moins que Karen Tebar ne fasse une très bonne reprise, dans un concours de circonstance favorable. Car la lutte est serrée avec les autres nations et, notamment, avec la Belgique. Mais aujourd’hui était ’’Le’’ jour de la France. Cinquième des derniers couples de chaque équipe à prendre le départ, Karen Tebar a été absolument phénoménale. Sur son Don Luis, elle déroule une reprise absolument sans faute, ponctuées de magnifiques passages. Et le résultat tombe : ce sera une moyenne de 73.771% pour la plus allemande des Françaises. Outre la très belle performance sportive, c’est un résultat qui remet la France en course, l’envoyant directement à la sixième place. Un rang qu’elle ne va plus quitter, pour finalement décrocher une si méritée qualification, après tant de travail et la déception de la matinée.
Cerise sur le gâteau : les bonnes reprises de Pierre Volla sur Badinda Altena hier (70.357%) et de Karen Tebar envoient directement les deux couples au départ du Grand Prix Spécial, samedi matin

 - Les Pays-Bas en vedettes, la France à Rio!

Associé à Glock's Undercover, Edward Gal, en bon chef de file, a su mener les Pays-Bas vers la victoire.
Crédit : PSV/Morel

LES TOPS
Une bonne note aujourd’hui pour l’Espagnole Beatriz Ferrer-Salat, cinquième avec Delgado (77.186%), et très représentative d’une équipe d’Espagne très en forme tout au long de ces deux premières journées de compétition. Sa compatriote Morgan Barbançon-Mestre a également su séduire les juges avec l’expérimenté Painted Black (73.957%).
Belle équipe de Russie aussi, qui manque la qualification olympique de très peu avec sa septième place, emmenée par sa tête d’affiche Inessa Merkulova sur Mister X.
En montée en puissance constante, Hans Peter Minderhoud a été impressionnant de maturité avec Glock’s Johnson, et a réussi à décrocher la moyenne de 77.586%.
 
LES FLOPS
Déception en revanche dans le camp danois. Piliers de l’équipe, Anna Kasprzak, sur Donnperignon (72.986%), et Mikala Gundersen, sur My Lady, sont certes qualifiées pour le Grand Prix Spécial mais avec des moyennes un peu en-dessous de celles auxquelles elles sont habituées. L’équipe, pourtant capable de bonnes choses, a d’une manière générale un peu déçu avec sa huitième place finale.
Fait assez rare pour être souligné, Isabell Werth a été le maillon faible de l’équipe allemande, engrangeant pourtant 74.900% avec Don Johnson. 

LES RESULTATS
Classement par équipes :
1. Pays-Bas 235.629
2. Grande-Bretagne 234.229
3. Allemagne 230.914
4. Espagne 222.486
5. Suède 221.557
6. France 212.757
Le classement par équipes ici

Le classement individuel :
1. Charlotte Dujardin (G.-B.) & Valegro 83.029%
2. Edward Gal (P.-B.) & Glock's Undercover 82.229%
3. Kristina Sprehe (ALL) & Desperados 79.743%
4. Hans Peter Minderhoud (P.-B.) & Glock's Johnson 77.586%
5. Beatriz Ferrer-Salat (ESP) & Delgado 77.186%
...
17. Karen Tebar (FRA) & Don Luis 73.771%
25. Pierre Volla (FRA) & Badinda Altena 70.357%
43. Ludovic Henry (FRA) & After You 68.629%
50. Arnaud Serre (FRA) & Robinson de Lafont*de Massa 67.100%
Le classement individuel ici

À lire également...

Réagissez