Les Allemands dominent, les Français ne lâchent rien

Jessica von Bredow-Werndl, troisième au provisoire, a permis à l'Allemagne de prendre la tête du classement par équipes.
Crédit : Dirk Caremans

Mercredi 12 août - 20h53 | Johanna Zilberstein

Les Allemands dominent, les Français ne lâchent rien

Aujourd’hui, les deux premiers couples de chaque équipe ont déroulé le Grand Prix. Trente-cinq cavaliers ont donc pris le départ toute la journée. Si l’Allemagne, favorite sur ses terres, a d’emblée pris les choses en mains, les Français n’ont pas démérités, restant en course pour une éventuelle qualification olympique.

L’ESSENTIEL
Les deux Allemandes entrées dans la course aujourd’hui ont été très fortes. Première cartouche de l’équipe, Jessica von Bredow-Werndl a d’emblée mis les choses au clair, récoltant la moyenne de 75.200% avec Unee BB. Il faudra attendre les deuxièmes passages de chaque équipe pour trouver cavaliers qui atteindront son score. Sur Arlando, le Néerlandais Diederik van Silfhout signe ainsi la meilleure reprise de la journée, évaluée à 75.814%. Juste après lui, la Britannique Fiona Bigwood détrône à son tour l’Allemande mais pas le Néerlandais et doit se contenter de la deuxième place. Un podium qui ne bougera plus de la journée, même après le passage d’Isabell Werth, seconde Allemande, sur Don Johnson. Avec une reprise entachée de quelques petites fautes notée à 74.786%, l’Allemande doit se contenter du pied du podium. Egalement parmi les favoris, Patrick van der Meer rejoint lui aussi le haut du classement avec une moyenne de 72.400% sur Uzzo.
Du côté du classement par équipes, l’Allemagne tient pour le moment la tête, avec un total de 149.986 points récoltés par ses amazones. Les Pays-Bas et les deux premiers cavaliers de cette équipe complètement masculine pointent à la deuxième place (148.214 points). La Grande-Bretagne vient quant à elle compléter le podium (145.743 points), alors que ses deux énormes cartouches, Carl Hester sur Nip Tuck et Charlotte Dujardin sur Valegro, restent encore à jouer.
 
LES BLEUS
La compétition a plutôt bien démarrée pour le clan tricolore. Premier en piste, troisième cavalier au départ, Ludovic Henry a réalisé une très belle reprise, ’’la meilleure de l’année’’ aux dires du sélectionneur national Jan Bemelmans. Car, si le couple n’a pas égalisé ses 71.300% obtenus dans le Grand Prix du CDI 4* de Hagen, le travail effectué ces derniers mois a clairement porté ses fruits, le couple ne commettant plus de fautes dans les changements de pieds au galop et présentant plus de fluidité dans le trot. Et, en sortant du rectangle, c’est un Ludovic Henry heureux et satisfait qui a félicité son After You, acquis cette année. En milieu d’après-midi, Pierre Volla fait encore mieux. Malgré sa jeunesse, Badinda Altena a prouvé qu’elle avait tout d’une grande, enchainant de magnifiques piaffers et passages. Malgré des moments où elle s’est montrée un peu tendue au galop, l’alezane a réussi à séduire les juges, accrochant la superbe moyenne de 70.357%. Et c’est un cavalier fier et aux anges qu’elle a ramené au paddock. Ce soir, Pierre Volla pointe à la neuvième place tandis que Ludovic Henry est quinzième.
Du côté du classement par équipes, la France est pour le moment septième avec 138.986 points. Mais rien n’est joué pour le moment, tant Suède, Belgique, Espagne, France et Danemark se tiennent dans un mouchoir de poche. Et deux très belles reprises de Karen Tebar sur Don Luis et d’Arnaud Serre sur Robinson de Lafont*de Massa pourraient bien faire pencher la balance.

LES TOPS
Les cinq premiers cavaliers au classement provisoire étaient attendus et ont donc bien répondu présents. Parmi les bons points, on mettra également à l’honneur l’Espagnol Jose Martin Dockx sur Grandioso (71.343%), la Belge Jorinde Verwinp sur Tiamo (71.086%) et la Suédoise Emilie Nyreröd, très en forme ces derniers mois avec Miata et qui n’a pas failli.

LES FLOPS
Côté contre-performances, la Suédoise Minna Telde n’a récolté qu’une moyenne de 68.714%, un peu en dessous des résultats auxquels elle est habituée avec Santana, après une grosse faute dans les changements de pied aux temps. Même chose pour Mikala Gundersen, bien qu’elle ait dépassé les 70% avec sa My Lady. Enfin, l’Ukrainienne Alisa Kovan’ko a quant à elle dû faire face à une élimination avec Vian Stallone.

Les résultats 
Classement individuel :

1. DIederik van Silfhout (P.-B.) & Arlando 75.814%
2. Fiona Bigwwod (G.-B.) & Atterupgaards Orthilia 75.800%
3. Jessica von Bredow-Werndl (ALL) & Unee BB 75.200%
4. Isabell Werth (ALL) & Don Johnson 74.786%
5. Patrick van der Meer (P.-B.) & Uzzo 72.400%
...
9. Pierre Volla (FRA) & Badinda Altena 70.357%
15. Ludovic Henry (FRA) & After You 68.629%
Le classement provisoire individuel ici

Classement par équipes :
1. Allemagne 149.986
2. Pays-Bas 148.214
3. Grande-Bretagne 145.743
4. Suède 140.543
5. Belgique 140.286
6. Espagne 140.114
7. France 138.986
Le classement provisoire par équipes ici

À lire également...

Réagissez