L’Irlande sans conteste sur ses terres

Greg Patrick Broderick et MHS Going Global ont été les piliers de cette équipe irlandaise, étant les seuls à inscrire le double sans-faute.
Crédit : Scoopdyga (archives)

Vendredi 07 août - 19h54 | Johanna Zilberstein

L’Irlande sans conteste sur ses terres

Prenant les rênes de la compétition dès la première manche, l’équipe irlandaise n’a souffert d’aucune contestation, cet après-midi, à Dublin. Remontés, les cavaliers de Robert Splaine avaient à cœur de l’emporter, ce qu’ils ont fait sans avoir besoin de faire partir leur finisseur dans la deuxième manche. Les Pays-Bas sont juste derrière grâce à deux manches globalement bonnes. Un peu plus loin, la Suisse vient compléter le podium, grâce notamment à une spectaculaire Christina Lieberr.

L’ESSENTIEL
Malgré les quatre points de Bertram Allen et Romanov, ouvreurs de la compétition, les Irlandais ne se sont pas laissés impressionnés aujourd’hui. Coup sur coup, Greg Patrick Broderick sur MHS Going Global, Cian O’Connor sur Good Luck et Darragh Kenny sur Sans Soucis Z ont inscrit le parcours parfait, s’offrant le luxe de terminer la première manche sans la moindre pénalité. Les Pays-Bas, quant à eux, prennent déjà une bonne option à un podium avec un total de quatre points à l’issue de la première manche, juste devant la Grande-Bretagne.
Mais les équipes, dont douze des trente-deux cavaliers sont sortis du premier parcours à quatre points, allaient connaître quelques déconvenues en seconde manche, où les parcours se sont globalement dégradés. Au final, seul le pays hôte a continué à aligner les sans-faute, grâce cette fois-ci à Bertram Allen et Greg Patrick Broderick. Malgré les quatre points de Cian O’Connor, les cavaliers de Robert Splaine avaient acquis suffisamment d’avance pour ne pas faire partir Darragh Kenny.  Bonne performance globale également des Néerlandais, qui enchainent deux sans-faute lors du second passage et qui permettent de rattraper les dix-huit points de Johnny Pals et Vignet. Bon résultat aussi pour la Suisse, qui a su faire face à l’élimination de Steve Guerdat et Corbinian en seconde manche.
 
LES TOPS
Les bonnes notes sont d’autant meilleures que seuls deux couples ont réussi à signer le double sans-faute. Mentions donc pour Wout-Jan van der Schans sur Aquila SFN et Greg Patrick Broderick sur MHS Going Global.
Une très belle prestation également pour Christina Lieberr, privée du double sans-faute pour seulement vingt centièmes en seconde manche avec L.B Eagle Eye.
S’il n’a fait qu’un seul des deux parcours, Darragh Kenny l’a bien fait puisqu’il n’a touché aucune barre.
 
LES FLOPS
Plusieurs couples ont dû faire face à quelques difficultés. En signant un parcours à douze puis neuf points, Alberto Marquez Galobardes et Belcanto Z ont été les maillons faibles de l’équipe espagnole, signant les deux scores annulés. Même chose pour Spencer Roe dans le clan britannique, qui déroule des parcours à vingt puis seize points avec Wonder Why.
D’autres cavaliers ont quant à eux dû composer avec des montures pas toujours coopératives. Après avoir mis deux barres à terre, Johnny Pals s’est ainsi retrouvé sur un Vignet debout en début de parcours et a eu besoin d’une bonne dizaine de secondes pour le calmer. Après un parcours entaché d’une faute seulement avec Corbinian, Steve Guerdat s’est finalement vu éliminé après un refus sur la rivière puis une seconde grosse désobéissance à quelques mètres du bidet. Des farces qui ne sont pas sans rappeler celles de Cornet Obolensky, le père du bai de Steve Guerdat. Problème sur la rivière également pour Charlie Jayne, qui y a plongé sur un pile de Valeska.
Un mauvais point d’ailleurs, pour l’ensemble de cette équipe américaine, composée dans sa majorité de deuxièmes chevaux et qui termine bonne dernière. Rappelons que les organisateurs irlandais ont préférés les Américains aux Français, cette année…
 
LE CLASSEMENT FINAL
Désormais, les jeux sont faits pour la finale de Barcelone. Belgique, Suisse, Grande-Bretagne, France, Irlande, Pays-Bas et Suède iront ainsi défendre leurs chances en Espagne. La Belgique termine première du classement, la France est quant à elle quatrième. Si l’Allemagne évite la relégation, elle n’ira en revanche pas défendre ses couleurs lors de la finale. L’Espagne, dernière du général, se produira bien en deuxième division l’année prochaine. Pour l’Italie, gagnante de l’étape de Lummen, il faudra attendre les résultats de la finale. Car si la deuxième meilleure équipe de Division 2 termine parmi les huit meilleures nations, elle ira directement rejoindre l’Espagne. Rendez-vous donc à Barcelone.
 
Les résultats de l’étape de Dublin
Le classement final à l’issue des huit étapes du circuit

À lire également...

Réagissez