Malmö accueille la crème du poney de sport européen

Récents champions de France, Charlotte Lebas et Quabar des Monceaux remporteront-ils le titre européens ?
Crédit : Camille Kirmann

Mardi 04 août - 10h13 | Camille Kirmann

Malmö accueille la crème du poney de sport européen

À partir d’aujourd’hui et jusqu’à dimanche, les superbes installations de Malmö, en Suède, ouvrent leurs portes aux cent soixante-cinq meilleurs cavaliers Poneys de dix-neuf nations pour les incontournables championnats d'Europe. Forts de leurs succès 2014, les Français tenteront de rapporter de nouvelles médailles et disposent pour cela de plusieurs couples en très bonne forme.

LES ENJEUX
Apothéose de la saison internationale, les championnats d'Europe sont la plus grosse échéance chez les Poneys, qui ne disposent pas de circuit mondial. Ils concrétisent à la fois plusieurs saisons de présence à ce niveau pour certains, ouvrant à d’autres les précieuses portes des Juniors et Jeunes Cavaliers. Fin en soi ou simple étape, y apposer sa marque est une gageure pour ces mini-pros.
 
À NE PAS MANQUER
Comme chaque année, le grand mercato des cracks de très haut niveau a permis l’émergence de nouveaux couples, dont certains se sont pourtant fait discrets sur la scène internationale.
Les spectateurs du CSO pourront ainsi découvrir la vedette Carrick 13 (quatrième l’an passé avec Lars Volmer) sous la selle de sa cavalière néerlandaise Paris Morsinkhof ou encore le vice-champion d’Europe Goliath van de Groenweg SL, aujourd’hui monté par la Danoise Clara Hallundbaek.
Du coté des complétistes, il ne faudra pas louper le passage du double champion d’Europe français 2014, Qualitat des Bourdons, évoluant désormais avec le Néerlandais Levi Driessen.
Enfin, en l’absence de sa concurrente principale Semmieke Rothenberger, qui a préféré les Juniors, la voie est toute tracée pour la Britannique Phoebe Peters et SL Lucci vers un nouveau titre en dressage, après celui acquis en 2013.
 
LES BLEUS
Forts de leurs doublés d’or en concours complet et saut d’obstacles, les Bleuets d’Emmanuel Quittet et Olivier Bost peuvent rêver à de nouveaux sacres ou tout du moins, à de belles performances. Quentin Gonzales, sur Perle du Boisdelanoue, et Mélissa Prévost, associée à P4odeenagh Aluinn, offrent sans conteste les meilleures chances en CCE et seront secondés par Vanille Bourgeois  sur Mustang de Buges, Camille Lucas et Risketou Maneti, Romain Sans sur Klockeen de Rhonon et Alice Deman avec Louison du Moulin.
En CSO, la récente championne de France Charlotte Lebas sur Quabar des Monceaux, Victoria Tachet sur Rexter d’Or, Justine Maerte et Shamrock du Gite, Thomas Scalabre sur Sligo de Mormal et la jeune pousse Sara Brionne avec Quibel des Étisses peuvent s’annoncer redoutables en individuel comme par équipes !
Enfin, la sélection d’Alizée Froment pour le dressage pourra réserver quelques surprises. Il s’agit de Mathilde Thevenot et Osbourne, Léa Bonifay et Tim, Jules Cadusseau et Robinson ainsi que d’Arthur Barthel et Diana.
 
DANS LE RÉTRO
L’an passé, le crack Quabar des Monceaux permettait à Ninon Castex de décrocher une double médaille d’or, en sera-t-il de même cette année avec la jeune Charlotte ? Ses dauphins, tous passés à cheval, verront leurs montures alignés cette année encore (lire plus haut) malgré l’absence de Rock Dee Jay, troisième en 2014 et vendu en Italie. La France s’était imposée par équipes devant l’Irlande et l’Allemagne, deux équipes fortes cette année encore.
En complet, Qualitat des Bourdons pourrait offrir à son pilote Oranje une belle conclusion chez les Poneys, mais il faudra pour cela défaire l’Allemand Calvin Böckmann, déjà deuxième l’an passé avec Askaban B. La Britannique Isabelle Upton sur Alphie, en bronze, ont quitté le circuit. Enfin, malgré le leadership annoncé de Phoebe Peters, les pronostics sont très ouverts en dressage en l’absence de Semmieke Rothenberger, de la Néerlandaise Lisanne Zoutendijk et de la Britannique Alexandra Hellings, toutes passées à cheval ou séparées de leurs compagnons de médaille 2014.
 
LE GUIDE
Les épreuves commenceront dès demain avec la première partie du championnat par équipes des dresseurs, dont la conclusion aura lieu le jeudi matin. Ce même jour, les sauteurs auront leur première qualificative et les complétistes dérouleront en partie leur dressage.
Les cavaliers de CSO se battront pour leurs médailles par équipes sur deux manches le vendredi matin, avant de céder la place à la fin du dressage du CCE et au lancement du championnat individuel des dresseurs.
Samedi, c’est jour de cross, sur la plage mais pas que. Les trois médailles individuelles du Dressage seront décernées et la Conslante du CSO courue.
Enfin, la finale individuelle du CSO précédera (une fois n’est pas coutume !) l’hippique du complet et la Reprise Libre en Musique des dresseurs.
 
Le site de l’événement

À lire également...

Réagissez