La fusée Renwick n'a pas fait mentir sa réputation dans le derby de Dinard

Laura Renwick et Rembrandt Blue ont déjoué une à une les difficultés du parcours jusqu'à décrocher la coupe dans le derby du CSI 5* de Dinard.
Crédit : Crédit Pixel Events

Samedi 01 août - 20h02 | Marie de Pellegars-Malhortie

La fusée Renwick n'a pas fait mentir sa réputation dans le derby de Dinard

Le Val Porée, à Dinard, a aujourd’hui vibré au rythme des épreuves dont la majeure a été le mythique derby qui a vu s’affronter dix-sept couples du CSI 5*. La dotation couplée au prestige de cette compétition a incité les cavaliers à s’engager permettant ainsi au public breton de vivre un beau moment de sport. La victoire a finalement été féminine et signée Laura Renwick. La Britannique a pu compter sur Rembrandt Blue pour la mener au bout de ce parcours de longue haleine avec un score vierge de toute pénalité et le meilleur chronomètre.   

À entendre les cavaliers à la sortie de la reconnaissance, il n’y avait que peu de doutes, ce derby allait être plus dur que celui de La Baule, couru il y a quelques semaines de cela. Le chef de piste avait concocté un tour truffé de difficultés. À la traditionnelle bute, au double de talus et au lac se sont ainsi ajoutés un double de palanques situé seulement quelques foulées après la descente de la butte ainsi qu’un double de barrières, placé en numéro treize.
 
Le bal des concurrents a été ouvert par Olivier Guillon. Le Tricolore s’est présenté avec son attachante Serise du Bidou, âgée de neuf ans seulement. La fille de Gin Tonic Star a survolé les difficultés et a fait croire au public qu’il assistait là au premier sans-faute mais c’était compter sans l’oxer numéro dix-neuf qui est tombé. Le couple suivant, Jérôme Guéry et Upper Star, a prouvé que rien n’était impossible en laissant toutes les barres sur les taquets et franchissant avec brio toutes les difficultés. Malheureusement le chronomètre leur a joué un tour. Les Belges sont ainsi sortis de piste avec six points.

Toujours plus vite vers la victoire

Mathieu Billot, venu en terres bretonnes avec son fils de For Pleasure, Regain d'Helby, a choisi de s’élancer dans le derby renonçant ainsi au Grand Prix de demain. Sa stratégie s’est avérée payante puisque le Normand a été le premier à soulever la foule grâce à un parcours parfait. Pour espérer l’emporter les cavaliers allaient alors devoir abaisser le chronomètre alors fixé à 162’67. Si aucun de Cédric Angot, contraint d’abandonner après que sa Raina des Dames s’arrête en haut de la butte, ou de l’Allemand David Will, auteur de trois fautes sur Lesthago, n’ont inquiété le leader du moment, Laura Renwick l’a elle détrôné ! Une fois encore la Britannique a su répondre présente et associée à son Rembrandt Blue elle s’est envolée vers la victoire surpassant les vingt-et-un obstacles sans encombre dans un temps de 159’26. Les parcours se sont suivis sans pour autant se ressembler puisque Caroline Nicolas a entendu retentir la cloche synonyme d’élimination après le refus de Mozart de Beny sur l’entrée de la butte puis sur le lac. Il a ensuite fallut attendre le passage du Vénézuélien Andres Rodriguez sur Fifty Fifty 111 pour assister à un nouveau sans-faute mais son chronomètre de 163’51 ne lui a pas permis de rivaliser avec les meilleurs. Aucun des quatre cavaliers suivants n’a fait trembler les meneurs. 

Last but not least, Grégory Wathelet, porté par Eldorado Van Het Vijverhof, a montré d’entrée de jeu qu’il ne se contenterait pas d’un classement médiocre puisqu’il s’est lancé à vive allure dès le numéro un avalant les difficultés et ce jusqu’à la ligne finale. Le Belge a pourtant dû s’avouer vaincu pour un peu plus d’une seconde se contentant d'une deuxième place.  

À lire également...

Réagissez