Beau clap de fin à Fontainebleau pour Marc Dilasser

Marc Dilasser s'est imposé royalement dans le Grand Prix du CSI 2* avec Siamoise Minotière.
Crédit : Olivia Köhler

Vendredi 31 juillet - 19h55 | Olivia Köhler

Beau clap de fin à Fontainebleau pour Marc Dilasser

Les trois nouvelles journées de compétitions internationales du Grand Prix Classic Summer Tour se sont achevées aujourd'hui à Fontainebleau. Après plusieurs épreuves qualificatives, les Grands Prix du jour ont révélé les meilleurs couples. Dans le Grand Prix du CSI 2*, la plus grosse épreuve de la journée, Marc Dilasser s'est emparé de la victoire en selle sur Siamoise Minotière.

a journée a débuté aux aurores ce matin avec le petit Grand Prix du CSI 2*, qui s'est déroulé sur le Petit parquet. Aux commandes de Qiouc d'Irleau, Alexandra Francart s'est adjugée l'épreuve Ungula Naturalis à 1,45m. Dans un barrage à dix, l'amazone a su être la plus rapide et s'imposer d'une demi-seconde devant Teddy Thellier et Soho du Plessis. 

Jane Annett a quant à elle fait retentir une nouvelle fois le God Save The Queen sur le Terrain d'honneur, en remportant le Grand Prix CSI 1* à 1,40m, aux couleurs de Cheval Liberté. En selle sur sa belle Pallas Masterclass, elle est sortie du barrage sans faire trembler une seule barre et a laissé ses concurrents loin derrière son chronomètre.

Dans l'épreuve majeure du CSI Ladies, Isabelle Arapaki s'est imposée jusqu'au bout de ces trois jours de compétitions. Déjà victorieuse mercredi et jeudi dans le CSI 1*, la cavalière associée à son rapide Tonic de Blondel a signé aujourd'hui un nouveau double sans-faute avant de s'imposer dans un barrage à cinq. Trois journées sans fausses notes donc pour l'amazone.

Marc Dilasser en roi avec Siamoise

Ils étaient cinquante-quatre à prendre le départ cet après-midi du Grand Prix CSI 2* CWD comptant pour le classement mondial. Sur des barres à 1,40m, les meilleurs cavaliers de ces trois jours de compétitions étaient au rendez-vous pour se livrer une bataille au sommet sur deux manches. En première partie, il aura fallu attendre le huitième cavalier pour débloquer le compteur des sans-faute grâce à Pierre Cabochette et Aston du Haras des Barrag. Le temps imparti de 82 secondes en a surpris plus d'un, qui ont dû renoncer au barrage pour un point de pénalité. La première manche s'est finalement terminée avec six cavaliers sans pénalité, dont quatre Français. 

Les quatorze meilleurs se sont ensuite retrouvés en seconde manche pour en découdre définitivement. Sur un parcours plus rapide, certains quatre points en première manche n'ont cette fois pas touché une seule barre. Pour d'autres, le scénario a été assez différent, comme pour le Belge Nathan Budd, les Français Pierre-Antoine Henault et Alexis Deroubaix ou encore l'Espagnole Paola Amilibia. Pourtant à zéro point à l'entame de cette seconde partie, ils sont tous ressortis avec une ou plusieurs fautes. 

Le terrain d'honneur du Grand Parquet s'est finalement illuminé du drapeau bleu, blanc et rouge grâce à Marc Dilasser et Siamoise Minotière. Le couple, parti en cinquante-et-unième position en première manche, a été le dernier à prendre part au barrage. Un seul double sans-faute, celui de Pierre Cabochette, les sépare alors d'une possible victoire. Aux commandes de sa prometteuse jument, le Breton ne fait trembler aucune barre et termine son parcours en enlevant trois secondes au chronomètre de son poursuivant. Reynald Angot fait une bonne opération avec Palawane de Sully avec quatre points puis un sans-faute, il se classe troisième.

C'est heureux que Marc Dilasser a pu fêter cette victoire. "Je ne pouvais pas rêver mieux car Siamoise gagne les deux épreuves auxquelles elle a participé. C'est la quatrième épreuve à 1,45m que je courre avec elle, elle en gagne trois et termine troisième dans une autre. C'est une jument vraiment fantastique. Je ne lui ai pas trop demandé dans le barrage, il n'y avait qu'un seul double sans-faute, je savais que la jument pouvait être très rapide sans trop forcer. Par contre, si je faisais une faute j'avais peur des autres quatre points et il fallait donc que je reste dans un bon chronomètre. J'ai essayé de jongler entre ces deux perspectives mais Siamoise est tellement douée qu'avec elle tout est possible !"

Les résultats du CSI 2* CWD ici
Tous les résultats ici

À lire également...

Réagissez