Steve Guerdat pourra retrouver les terrains de concours dès demain

Crédit : Scoopdyga (archives)

Lundi 27 juillet - 20h17 | Johanna Zilberstein (avec communiqués)

Steve Guerdat pourra retrouver les terrains de concours dès demain

Le Tribunal de la Fédération équestre internationale a décidé de lever la suspension de Steve Guerdat, mis à pied lundi dernier. Mais Nino des Buissonnets, lui, est toujours interdit de compétition.

Le Tribunal de la FEI a tranché. La suspension provisoire de Steve Guerdat, mis à pied après les contrôles positifs de ses deux montures, Nino des Buissonnets et Nasa, à l’oripavine et la codéine, des substances interdites, ainsi qu’à la morphine, soumise à un contrôle vétérinaire, lors du CSIO 5* de La Baule, a été levée. Sa compatriote, la jeune Alexandra Bichsel, également suspendue pour les mêmes substances présentées par son cheval Charivari KG lors du CSIO Jeunes Cavaliers de Deauville, a elle aussi bénéficié de la clémence du Tribunal de la FEI.
 
La décision du Tribunal est principalement basée sur les preuves scientifiques apportées par les personnes légalement responsables des chevaux, en l’occurrence les cavaliers, qui ont appuyé la thèse d’une contamination alimentaire.
 
Une annonce qui a été très bien accueilli dans le camp de Steve Guerdat, comme l’a fait savoir un communiqué publié sur le site du pilote. "Steve Guerdat est soulagé et heureux de la décision rapide de la FEI de lever la suspension provisoire à son encontre. La FEI reconnaît qu’il est hautement probable qu’il s’agisse d’une contamination dont le cavalier n’est pas responsable et la demande de suspension a donc été acceptée", peut-on lire. "Steve Guerdat peut donc de nouveau prendre part aux compétitions de saut à partir de demain et annoncera prochainement son programme des semaines à venir."
 
Une audience préliminaire avait eu lieu jeudi dernier, durant laquelle le champion olympique avait demandé la levée de la suspension provisoire qui lui était imposée, ainsi que de celles de ses deux montures. Le lendemain, Alexandra Bichsel avait fait de même. Mais, si le Tribunal a accepté de lever la suspension des deux Suisses, Nino des Buissonnets, Nasa et Charivari KG restent, quant à eux, toujours suspendus. Le Tribunal a en effet précisé que, bien que la source de la présence de ses substances restait à définir, elles étaient bien présentes dans l’organisme des chevaux. Or, la politique de la FEI impose une suspension de deux mois en cas de présence de substances interdites chez un cheval.
 
Si le champion olympique pourrait donc prendre part aux championnats d’Europe, dont le coup d’envoi sera donné dans quelques semaines, ce serait sans son compagnon de Londres, interdit de compétition jusqu’à la fin du mois de septembre, avec lequel il a pourtant été pré-sélectionné. Le communiqué paru sur le site de Steve Guerdat précise toutefois que le cavalier poursuit "le processus en cours visant à fournir dès que possible la preuve que la contamination alimentaire mentionnée est la cause des résultats positifs de ses deux chevaux afin d'obtenir la levée de l'interdiction de ses montures devant le tribunal de la FEI".

À lire également...

Réagissez